Chez Rolls Royce, il n’est pas question de nommer simplement une découvrable « Cabriolet ». La version cheveux dans le vent de la Phantom brouille les pistes avec l’appellation Drophead Coupé ! Pour la Wraith sans toit, la firme britannique est allée chercher un patronyme dans son passé.

L’aube

Si la Dawn sera très exclusive, avec une production en quantité réduite à l’échelle de la planète automobile, elle sera sans aucun doute bien plus diffusée que son ainée ! Seuls 28 cabriolets construits entre 1950 et 1954 avait été nommés Dawn. Ce mot anglais signifie l’aube. Une désignation pleine de symboles pour une découvrable, puisque c’est notamment le moment où l’on quitte les ténèbres pour revenir à la lumière.

Plus courte que la Drophead Coupé, elle sera aussi plus abordable... avec un tarif d'environ 300.000 € !

Plus courte que la Drophead Coupé, elle sera aussi plus abordable… avec un tarif d’environ 300.000 € !

Dans le milieu du cabriolet, Rolls Royce descend donc en gamme (oui, on ose écrire cela) avec un véhicule mesurant 5,29 mètres de longueur, soit 31 cm de moins que la Drophead Coupé. Cela reste 23 cm de plus que la nouvelle Mercedes Classe S Cabriolet, qui aimerait sans aucun doute se frotter à l’anglaise.

Toile souple, évidemment

Rolls ne s’est pas contenté de découper le toit de la Wraith. La Dawn a le droit à sa propre face avant… même si évidemment les formes sont proches. Les optiques adoptent ainsi un petit décroché en partie basse. Elles entourent une large calandre chromée, dominée par l’incontournable Spirit of Ecstasy. Le capot est long et haut. A l’arrière, on découvre un couvre-capote de toute beauté, réalisé en bois.

Rolls Royce Dawn - 1 Rolls Royce Dawn - 6

Rolls l’explique : la seule solution technique possible pour le toit était la capote en toile pour des raisons « d’esthétique, d’image de marque et… de romantisme » ! Mais la marque voulait construire le cabriolet le plus silencieux du monde capote en place. Des coutures « anglaises » assurent ainsi un écoulement fluide de l’air, sans bruit parasite.

Ballet silencieux

Il faut 22 secondes pour ouvrir le toit (Rolls évoque un ballet silencieux). La manœuvre peut s’effectuer jusqu’à 50 km/h. Capote en place, le volume de coffre est de 295 litres. Cette valeur descend à 244 litres en mode ouvert. Selon Rolls, la petite taille de la lunette arrière est volontaire pour créer un sentiment d’intimité lorsque le toit est fermé !

Rolls Royce Dawn - 12 Rolls Royce Dawn - 14

A bord, le système audio a été adapté à la Dawn avec l’aide d’ingénieurs du son. Le système intègre 16 haut-parleurs, deux caissons de basse dans le coffre et sept tweeters. On accède à l’habitacle via deux immenses portes à ouverture inversée. Sans surprise, l’ambiance intérieure est ultra-raffinée. La planche de bord est reprise à la Wraith, avec un dessin plein de classicisme… et qui cache habilement les équipements modernes, comme la molette avec pavé tactile.

570 ch, 2.560 kg !

Sous le long capot plat se cache un V12 bi-turbo 6.6 litres. Il développe 570 ch et un couple de 780 Nm, disponible dès 1.500 tr/min. La vitesse maxi est de 250 km/h et il faut 4,9 secondes pour passer de 0 à 100 km/h. Pas mal pour cet engin qui pèse à vide 2.560 kg ! Pour assurer un confort digne d’un tapis volant, la suspension pneumatique est de série, tout comme les barres antiroulis actives.

Rolls Royce Dawn - 11 Rolls Royce Dawn - 10

Comme la Wraith, la Dawn est équipée d’une transmission assistée par satellite « pour voir plus que ce que voit le conducteur ». Le système met en condition la boîte automatique 8 rapports ZF en vue d’un virage ou d’un carrefour.