Sacrilège pour certains : la nouvelle berline familiale de Renault abandonne le hayon (lire : Renault Talisman : la Laguna est déjà oubliée). Pour trouver une telle ouverture dans la gamme Talisman, il faudra donc se tourner vers le break, qui vient tout juste d’être révélé. Celui-ci fera ses débuts en public dès la rentrée à Francfort mais ne sera pas commercialisé avant le premier semestre 2016.

Un déménageur stylé…

Nous n’avions aucune crainte à ce sujet après avoir découvert début juillet la quatre portes : la Talisman Estate est belle. Pour nous, elle se place entre le break de chasse peu pratique comme la Mercedes CLA Shooting Brake (lire notre essai) et le break utilitaire, façon VW Passat SW. La Talisman a ainsi une silhouette sobre mais dynamique, avec des épaules marquées et une lunette inclinée. Le vitrage latéral s’accommode même mieux du petit décroché au niveau de la portière arrière.

En photo, la Talisman Estate en impose. Une impression à confirmer en septembre au Salon de Francfort.

En photo, la Talisman Estate en impose. Une impression à confirmer en septembre au Salon de Francfort.

Comme sur la berline, l’Estate reçoit des feux qui se prolongent jusqu’au losange. Voilà qui peut sembler un peu lourd mais l’effet sera garanti de nuit ! Le hayon englobe ici la plaque d’immatriculation. Il descend bas dans le bouclier, avec à la clé un seuil de chargement qui culmine à seulement 57 cm. Très pratique pour accéder à la malle, d’autant que l’ouverture est large (1.074 mm).

… pratique et habitable

Le coffre annonce un volume de 572 dm3 sous le cache-bagages. La banquette se replie facilement grâce à deux tirettes placées sur les côtés de la soute. On obtient ainsi une immense zone de chargement, longue de 2,01 mètres, avec une capacité maximale de 1.700 dm3. Le hayon bénéficie de l’ouverture automatisé avec la fonction mains-libres : on passe le pied sous le bouclier.

Renault Talisman Estate - 10 Renault Talisman Estate - 3 Renault Talisman Estate - 8

Les dimensions extérieures sont identiques à la berline, avec une longueur de 4,86 mètres, une largeur de 1,87 mètre et une hauteur de 1,46 mètre. L’habitabilité est donc la même (et se place selon Renault parmi les meilleures de la catégorie), sauf pour la garde au toit arrière. Grâce à la nouvelle forme du pavillon, elle progresse de 30 mm. Pas de modification au niveau de la planche de bord, avec sur les versions hautes une console centrale dotée d’un grand écran tactile format portrait de 8,7 pouces.

De 110 à 200 ch… seulement

Côté moteurs, la gamme de lancement comportera cinq blocs. Le choix pour l’essence se fera entre les 1.6 TCe de 150 et 200 ch, tous deux liés uniquement à une boîte double embrayage EDC 7 rapports. Pour le diesel, il y aura le 1.5 dCi 110 ch, le 1.6 dCi 130 ch et le 1.6 dCi double turbo 160 ch. En série, les deux premiers ont une boîte manuelle 6 rapports, le dernier une EDC 6.

Renault Talisman Estate - 9 Renault Talisman Estate - 1 Renault Talisman Estate - 7

Comme la berline, l’Estate sera proposé avec le système 4Control à quatre roues directrices, un équipement inédit sur le segment. La Talisman devrait être le break familial le plus agile du marché. Il y aura aussi selon les versions un amortissement piloté et le système Multi Sens, un sélecteur de modes de conduite qui offre cinq types de réglages : confort, sport, neutre, éco ou « perso ».

Quatre finitions composeront la gamme, dont la version haut de gamme Initiale Paris, dotée d’une teinte extérieure exclusive Noir Améthyste, d’une sellerie cuir Nappa pleine fleur ou encore de vitres latérales feuilletées.

Renault Talisman Estate - 2 Renault Talisman Estate - 4 Renault Talisman Estate - 5