Maserati a enfin dévoilé au Salon de Genève 2016 son premier SUV de série, nommé Levante, quatre ans et demi après la présentation du concept Kubang. Un véhicule très important, qui devrait booster les ventes de la firme italienne dans le monde. Son modèle et principal concurrent est le Cayenne, qui a fait entrer Porsche dans une nouvelle dimension… en 2002.

L’Allemand en est aujourd’hui à sa deuxième génération, mais la troisième est à un stade de développement bien avancé. Celle-ci devrait être prête d’ici la fin 2017. En attendant, c’est donc l’actuelle qui a été choisie pour une première confrontation.

Design

Voilà quelques mois qu’Abcmoteur vous propose ces petits matchs virtuels mettant en scène une nouveauté pas encore dans les concessions et sa plus grande rivale. Et force est de constater qu’il y a souvent un air de ressemblance entre les deux véhicules. Cela a été le cas avec l’Alfa Romeo Giulia et la BMW Série 3, cela se vérifie aujourd’hui avec ces SUV.

Maserati Levante - 1

Cayenne

La ressemblance entre le Levante et le Cayenne est d’ailleurs frappante de ¾ arrière ! Les designers Maserati ne se sont pas gênés… à tel point que la poupe de leur modèle n’est pas très italienne. La patte du trident est nettement plus visible à l’avant, avec la traditionnelle calandre, abaissée.

Le regard affiné est original. Au moins, sous cet angle, impossible de confondre les deux autos. Au niveau du profil, le Levante se veut plus athlétique avec des épaules généreusement marquées et une lunette très inclinée. Restylé courant 2014, le germanique ne peut cacher quelques petites rides.

Présentation intérieure

Il y a quelques points communs entre les deux planches de bord : de grands aérateurs verticaux autour de l’écran tactile, une montre/chrono au centre, une imposante console centrale entre les sièges… Rien d’étonnant, le Levante et le Cayenne ont la même volonté d’associer au mieux le côté robuste du SUV et la sportivité.

Maserati Levante - 3

Porsche Cayenne - 2

L’ergonomie chez l’Allemand est typiquement Porsche, avec un foisonnement de boutons. Le conducteur a face à lui une instrumentation à 5 cadrans, avec compte-tours au centre. Le combiné de l’Italien est plus conventionnel avec deux compteurs dans des fûts séparés par un écran. Si sa présentation est assez conventionnelle, le Levante revendique sa fibre transalpine dans les choix de matériaux. Dans le catalogue de personnalisation, Maserati propose ainsi des habillages en soie.

Avantage : petite préférence pour le Cayenne, à l’univers plus typé

Equipements

Le groupe Fiat est à la traîne en matière de technologies. Ainsi, comme l’Alfa Romeo Giulia, le Maserati Levante se contente d’intégrer à sa liste d’équipements des éléments aujourd’hui très répandus, même chez les citadines : alerte de collision frontale avec freinage automatique d’urgence, surveillance d’angle mort, alerte de franchissement de ligne, régulateur de vitesse intelligent…

Maserati Levante - 5

Porsche Cayenne - 4

Rien de vraiment inédit dans la catégorie. Maserati met même en avant des optiques bi-xénon à l’heure du full LED ! Petite consolation, le Cayenne ne fait pas mieux. Mais sa conception est nettement plus ancienne. A voir si la prochaine mouture va faire le plein d’aides à la conduite empruntées à l’Audi Q7.

Avantage : égalité

Moteurs

Le Levante n’en est qu’à ses débuts. Son offre de motorisations est donc limitée, avec le choix entre un essence et un diesel. Il s’agit de V6 qui développent respectivement 430 et 275 ch. En face, le Cayenne profite d’un éventail bien plus large.

Maserati Levante - 4

Porsche Cayenne - 3

L’Allemand propose en entrée de gamme essence un V6 300 ch. Le modèle S grimpe à 420 ch. Puis vient le GTS de 440 ch. Les Turbo et Turbo sont dotés de V8 de 520 et 570 ch. Côté diesel, deux V6 de 262 et 385 ch sont disponibles.

Le Maserati devrait agrémenter son offre essence, en empruntant le petit bloc V6 de 330 ch de la Ghibli et le V8 530 ch de la Quattroporte. D’ici quelques années, il devrait aussi être disponible en version hybride rechargeable… ce qui est déjà le cas pour le Cayenne. A noter que côté performances, le Levante essence passe de 0 à 100 km/h en 5,2 secondes, un temps similaire au Cayenne GTS.

Avantage : Porsche

Verdict : un Cayenne aucunement impressionné

Malgré le poids des ans, le Cayenne ne tremble pas face à cette ambitieuse Maserati. Sa large palette de motorisations et ses prestations routières toujours à niveau continuent de séduire la clientèle. Mais le Levante pourrait percer avec son blason, d’autant que ses prix seront similaires. Les acheteurs de ce type de véhicule pourraient se laisser tenter par un modèle issu d’une marque au nom très évocateur.