Lorsqu’une marque dévoile un nouveau modèle, il y a ceux qui attentent l’arrivée dans les concessions du véhicule inédit, et ceux qui souhaitent faire une bonne affaire avec l’ancien. Mais avec le Cayman, cela ne devrait pas fonctionner chez Porsche, pas vraiment réputé pour faire des promos, même sur un véhicule en fin de vie !

Flat-4 2.0 et 2.5

Pourtant, en allant dès demain chez un concessionnaire de la firme allemande, il peut être possible de réaliser une opération financière pas mauvaise. L’actuel Cayman pourrait avoir d’ici quelques années de belles cotes, grâce à ses flat-6. Car tout cela est terminé : le nouveau venu abandonne le six cylindres pour de nouveaux quatre cylindres turbo (ceux qui souhaitent réaliser les meilleurs coups financiers doivent foncer sur un GTS ou un GT4).

Porsche 718 Cayman - 5 Porsche 718 Cayman - 4 Porsche 718 Cayman - 2

Le Cayman classique est doté d’un flat-4 2.0 litres qui développe 300 ch et un couple de 380 Nm. La version S reçoit un 2.5 litres de 350 ch, qui délivre un couple de 420 Nm. Par rapport à l’ancienne version, les gains de puissance sont de 25 ch.

Grâce à la suralimentation, les couples s’envolent avec respectivement + 80 et + 50 Nm. A noter que les puissances sont désormais identiques à celles du Boxster. Le coupé n’a plus l’avantage par rapport au roadster. Fort logiquement, les performances sont améliorées. Avec la boîte PDK et le pack Sport Chrono, les 0 à 100 km/h sont réalisés en 4,7 et 4,2 secondes, soit un mieux de 7 et 5 dixièmes.

En concessions en septembre

Pour rendre le Cayman encore plus efficace, agile et stable, les ingénieurs ont revu le châssis : ressorts et barres stabilisatrices plus rigides, direction plus directe, roues arrière plus larges… Les freins ont été renforcés. C’est simple, c’est montée en gamme pour tout le monde : le Cayman de base reprend le système de l’ancien S, et le nouveau S reprend en partie le système de la 911 Carrera !

Porsche 718 Cayman - 8 Porsche 718 Cayman - 7 Porsche 718 Cayman - 6

Il n’y a pas qu’au niveau technique que le Cayman s’aligne sur le Boxster. Il en est de même côté esthétique. Au toit près bien évidemment, les deux autos sont désormais identiques. Les changements de look pour le coupé sont les mêmes que ceux vus sur le roadster en début d’année, avec par exemple un bouclier avant plus élégant ou un bandeau noir entre les feux. A l’intérieur, la partie supérieure de la planche de bord a été redessinée, avec de nouveaux aérateurs. Le volant est inédit tandis que le système de navigation est modernisé.

Une dernière chose avant de terminer, très importante : il ne faut plus l’appeler Cayman mais 718 Cayman. Le nom 718 est emprunté à une voiture de course de Porsche des années 1950/60, dotée d’un quatre cylindres. Une manière de rappeler qu’il y a eu de glorieuses Porsche à flat-4 !

Porsche 718 Cayman - 3 Porsche 718 Cayman - 1