N’en déplaise à certains, pour sa nouvelle 308, Peugeot s’est inspiré de la Golf (voir notre essai), reine des ventes en Europe depuis de nombreuses années. L’influence stylistique est évidente, avec un design très sobre et de solides volumes. Le développement de la gamme de moteurs de la française fait aussi penser à celui de l’Allemande. Comme la Golf, la 308 (voir notre essai) est ainsi d’abord proposée en version sportive light GT essence ou diesel avant une déclinaison musclée R. La première s’opposera au duo GTI/GTD (voir notre essai), tandis que la seconde aura pour cible la plus dévergondée des Golf… aussi nommée R.

Avec la GT, on a le choix : essence ou diesel, berline cinq portes ou break.

Avec la version GT, on a le choix : essence ou diesel, berline cinq portes ou break.

THP 205 ch ou HDI 180 ch

Avant de détailler les changements esthétiques, regardons ce que la GT peut cacher sous son capot, car c’est bien ce qui nous intéresse le plus ! La variante essence hérite de l’incontournable 1.6 THP qui développe cette fois 205 ch. Ce bloc est associé à une boîte manuelle 6 rapports et propose un couple maxi de 285 Nm, disponible dès 1.750 tr/min. Le 0 à 100 km/h est réalisé en 7,5 secondes. La consommation est de 5,6 l/100 km. L’auto rejette 130 g/km de C02.

Le modèle diesel reçoit le récent 2.0 BlueHDI de 180 ch, au fort couple maxi de 400 Nm. Mauvaise nouvelle : il est uniquement associé à la boîte automatique 6 rapports EAT, qui est loin d’être parfaite. Peugeot préfère taire le score sur le 0 à 100. Avec ce bloc, la conso tombe à 4 l/100 km et les rejets de C02 sont de 103 g/km.

Peugeot 308 GT - 14

Peugeot 308 GT - 11

Berline ou break

Les ingénieurs ont revu les réglages des trains roulants. Le freinage a aussi été modifié. Les disques avant ont un diamètre de 330 mm. Ils sont pincés par un étrier flottant au piston de 600 mm. A l’arrière, les disques ont un diamètre de 268 mm sur la berline et 290 mm sur le break. Car oui, la GT sera aussi proposée en carrosserie SW. L’ESP déconnectable est de série.

La GT est dotée d’office du Driver Sport Pack, qui agit sur différents paramètres : sonorité du moteur amplifiée, direction plus ferme, pédale d’accélérateur plus réactive… Le DSP est aussi synonyme de palettes au volant pour le diesel.

Peugeot 308 GT - 10

Peugeot 308 GT - 5

Sportive discrète

Comme la majorité des sportives Peugeot, la 308 GT mise sur la discrétion d’un point de vue esthétique. Les retouches stylistiques sont rares, mais de bon goût. On remarque la nouvelle calandre qui accueille le lion, comme sur la 508 restylée. Dans le bouclier, les prises d’air latérales sont désormais laquées noir et intègrent des clignotants à affichage dynamique. Au niveau du profil, on remarque de nouveaux bas de caisse, des rétroviseurs noirs ou d’inédites jantes 18 pouces chaussées de pneumatiques Michelin Pilot Sport 3. A l’arrière, on note une double sortie d’échappement.

interieur Peugeot-308-GT

Peugeot 308 GT - 3

A bord, pas de révolution non plus. Les changements se font par petites touches, avec par exemple un pédalier en aluminium, des surpiqûres rouges ou une instrumentation avec un motif noir à damier.

Peugeot n’a pas encore donné les prix des 308 GT qui seront dévoilées en première mondiale au Salon de Paris.