Et si le changement le plus important pour ce 2008 restylé était… le plus symbolique ? Il est visible dès le titre du communiqué de presse envoyé par Peugeot. Nous sommes en présence du « SUV compact de la marque ». Vous ne comprenez pas ce qui est inédit ?

Une histoire de calandre

Mais si : « SUV » ! Peugeot n’emploie donc plus le terme crossover pour désigner ce véhicule. Voilà qui peut paraître étonnant, les crossovers étant très à la mode actuellement. La firme française a surement estimé que SUV était encore plus vendeur. L’idée est aussi de renforcer le lien entre ce véhicule et le futur 3008, qui va prendre une allure plus tout-terrain que l’actuelle version.

Peugeot 2008 Restylage - 8 Peugeot 2008 Restylage - 7 Peugeot 2008 Restylage - 14

C’est également pour renforcer la filiation que le petit adopte aujourd’hui une nouvelle calandre, vue sur les derniers concepts de la marque, et que l’on retrouvera donc sur le nouveau 3008. Ses contours sont plus anguleux et elle intègre le lion. Cet élément permet de bien distinguer le millésime 2016 … car pour le reste c’est service minimum.

Les optiques avant reçoivent un masque noir tandis que les feux arrière adoptent la désormais connue signature lumineuse en griffes. De nouvelles jantes et teintes de carrosserie sont proposées (dont ce rouge Ultimate emprunté à la 308 GTi). Dommage que les designers n’aient pas accompagné la nouvelle calandre d’un regard et d’un bouclier plus expressifs.

Disponible en GT Line

A l’intérieur, c’est le statu-quo. Seuls quelques selleries inédites apportent une touche de fraîcheur. La planche de bord, commune avec la 208, ne bouge pas. Elle séduit toujours autant par sa qualité de présentation, autrement supérieure à celle du rival Renault Captur. Mais certains seront toujours rebutés par l’implantation en hauteur de l’instrumentation.

Peugeot 2008 Restylage - 4 Peugeot 2008 Restylage - 6 Peugeot 2008 Restylage - 13

Pas de changement sous le capot. Il faut dire que le 2008 n’avait pas attendu ce lifting pour se mettre à jour. Il avait déjà adopté au cours des derniers mois les nouveaux blocs du groupe PSA, notamment les essence 1.2 PureTech turbo de 110 et 130 ch. En entrée de gamme est toujours proposé le petit 1.2 atmosphérique 82 ch. Du côté du diesel, le choix se fait entre des 1.6 BlueHDi de 75 et 100 ch.

La gamme est agrémentée d’une version GT Line, Peugeot souhaitant multiplier ces fausses versions sportives, qui sont un succès sur les 208 et 308. Elle se distingue par des jantes 17 pouces et des éléments noirs (calandre, coques de rétroviseurs, barres de toit…). La « nouvelle » 2008 arrivera dans les concessions en juin.