L'Adam prend la clé des champs avec cette version Rocks au look de 4x4. La carrosserie sera bien protégée pour la jungle urbaine.

L’Adam prend la clé des champs avec cette version Rocks au look de 4×4. La carrosserie sera bien protégée pour la jungle urbaine.

Avec l’Adam, Opel pensait avoir LA voiture qui le relancerait et lui permettrait de retrouver le chemin de la profitabilité. Cette petite chic mise sur un argument choc pour attirer la clientèle : une ultra-personnalisation. Avec une promesse : si vous prenez le temps en concession, vous ne pouvez pas avoir la même voiture qu’un autre. Mais la sauce a du mal à prendre. Les ventes sont en dessous des espérances, la marque au blitz cache à peine sa déception.

Crossover ou découvrable, elle ne choisit pas

Elle ne baisse cependant pas les bras et espère que l’Adam fera son trou sur la durée. La firme allemande va copier la stratégie des rivales de sa puce, Fiat 500 et Mini en tête. L’idée est de faire évoluer régulièrement la gamme de l’auto pour que l’on parle souvent d’elle. Depuis le lancement commercial il y a un an, Opel a déjà proposé de nouvelles couleurs de carrosserie et des séries spéciales inédites, puis a renouvelé l’offre moteur. Aujourd’hui, il dévoile une curieuse version Rocks, croisement entre une découvrable et un crossover !

La capote en toile s'ouvre uniquement au-dessus de l'habitacle. Une solution économique. C'est mieux que rien remarquez.

La capote en toile s’ouvre uniquement au-dessus de l’habitacle. Une solution économique. C’est mieux que rien remarquez.

Opel n’hésite pas à dire que cette auto crée une nouvelle niche, celle des mini-crossovers urbains trois portes. Une belle expression marketing… qui désigne simplement une citadine avec un accastillage de SUV. L’auto est ainsi protégée tout autour par des moulures en plastique couleur anthracite. Ces éléments englobent la calandre et les projecteurs additionnels, recouvrent les bas de caisse et les passages de roues. A l’avant et à l’arrière, on retrouve aussi des sabots de protection couleur métal. Quelques baguettes chromées sont rajoutées sur les boucliers. D’office, l’auto est dotée de jantes de 17 pouces. Des 18 pouces sont dans la liste des options.

Parmi les 18 couleurs pour la carrosserie, ce nouveau jaune "Goldbuster". Il y a aussi 6 teintes pour les montants et 3 pour la capote.

Parmi les 18 couleurs pour la carrosserie, ce nouveau jaune « Goldbuster ». Il y a aussi 6 teintes pour les montants et 3 pour la capote.

Cabrio light

La Rocks offre aussi la possibilité de rouler cheveux dans le vent. Elle s’équipe d’un toit en toile, qui se replie au-dessus de la tête des passagers arrière en cinq secondes. Une solution simple et économique qui ne nécessite pas la modification de la structure. Le tissu triple épaisseur reçoit une couche centrale en néoprène pour assurer une meilleure protection contre les intempéries et l’usure du temps. Trois couleurs sont proposées pour la capote : noir, brun foncé ou marron clair. C’est donc une ligne de plus dans le long chapitre personnalisation. Pour la carrosserie, la palette de coloris comprend 18 teintes, auxquelles s’ajoutent six couleurs pour les montants du pavillon !

Le système multimédias IntelliLink est de série. Ceux qui roulent pour Apple pourront utiliser Siri dans leur voiture.

Le système multimédias IntelliLink est de série. Ceux qui roulent pour Apple pourront utiliser Siri dans leur voiture.

Pour l’intérieur, Opel a imaginé deux nouvelles ambiances, exclusives à la Rocks. Elles sont déclinées sur le tableau de bord, les sièges, les garnitures de portes et sur d’autres petits éléments d’habillage. L’une met plutôt en avant la teinte café, l’autre la couleur « cacahuète ». La Rocks reçoit en série le système IntelliLink avec écran couleur 7 pouces, compatible avec les smartphones Androïd ou iOS pour diffuser de l’audio en streaming. Les possesseurs d’iPhone pourront même utiliser la commande vocale via Siri. On peut ainsi écouter la lecture des SMS entrants ou en dicter d’autres à haute voix.

Premières livraisons à l’automne

La Rocks est proposée avec cinq motorisations essence. La gamme débute avec un petit 1.2 70 ch. Au dessus, on a le 1.4 en 87 ou 100 ch. Mais le plus intéressant est l’arrivée des nouveaux 3 cylindres 1.0 turbo, de 90 et 115 ch. Côté châssis, la garde au sol a été relevée de 15 mm. Certains éléments ont été modifiés ou bénéficient de nouveaux réglages, comme les amortisseurs, les ressorts ou la direction. Mais pas de transmission intégrale au programme.

Le look de cette Rocks est plutôt sympa. C'est un peu uniquement pour la frime, mais dans la catégorie, c'est monnaie courante.

Le look de cette Rocks est plutôt sympa. C’est un peu uniquement pour la frime, mais dans la catégorie, c’est monnaie courante.

Opel ouvrira les commandes cet été. La production démarrera en août, les premières livraisons devraient donc se faire à la rentrée.