En 2015, Mini va faire du ménage dans sa gamme. Plusieurs modèles aux ventes confidentielles devraient passer à la trappe, à commencer par les Coupé et Roadster. Le Paceman est également sur la sellette. Mais il y aura aussi des nouveautés l’année prochaine. La firme britannique prend d’ailleurs un peu d’avance et présente aujourd’hui l’une d’elles : la nouvelle John Cooper Works. Pour l’instant, seule la dernière génération de Hatch 3 portes est concernée. Mais la 5 portes devrait suivre.

Avec 231 ch, la nouvelle John Cooper Works est la Mini de série la plus puissante jamais produite.

Avec 231 ch, la nouvelle John Cooper Works est la Mini de série la plus puissante jamais produite.

243 km/h maxi

Le renouvellement de la plus épicée des Mini (hors versions spéciales) était très attendu, car la petite anglaise doit maintenant faire avec l’Audi S1 (voir notre essai). Voilà d’ailleurs un autre beau duel de 2015 après celui opposant Mercedes GLE Coupé et BMW X6 ! Hasard ou non, la nouvelle JCW affiche la même puissance que la citadine des anneaux : 231 ch ! Elle devient au passage le modèle de série le plus puissant de l’histoire de Mini. Le couple maximal est de 320 Nm (23 % de plus que l’ancien modèle). Il est atteint dès 1.250 tr/min.

Mini John Cooper Works 2015 - 13

Mini John Cooper Works 2015 - 16

Mini John Cooper Works 2015 - 17

Le quatre cylindres 2.0 TwinPower Turbo est monté transversalement. Il est dérivé de celui que l’on trouve sous le capot de la Cooper S (192 ch) Le client a le choix entre une boîte manuelle 6 rapports et une boîte Steptronic 6 rapports avec palettes au volant. Avec la manuelle, le 0 à 100 km/h est réalisé en 6,3 secondes (0,2 seconde de moins pour la Steptronic). La vitesse maxi est de 243 km/h. Côté reprise, on passe de 80 à 120 km/h en seulement 5,6 secondes.

Elle reste une traction

Par rapport à l’ancienne JCW, il y a beaucoup de changements sous la carrosserie car entre temps la Mini a changé de châssis. Mais que l’on se rassure, on retrouvera toujours les sensations de conduite typées karting. La JCW est dotée en série d’une suspension Sport. Elle reçoit un essieu arrière à bras multiples. Le système de freinage a été conçu avec le spécialiste Brembo. Les étriers sont peints en rouge. Le Mini Driving est livré d’office. Il permet de faire varier les lois d’amortissement, d’accélérateur, de direction ainsi que l’acoustique du moteur. Plusieurs modes sont disponibles, selon que l’on ait envie de confort ou de sportivité. Grande différence avec la S1 : cette Mini est une traction quand l’Audi a en série une transmission intégrale.

volant Mini-John-Cooper-Works-2015

sieges Mini-John-Cooper-Works-2015

Mini John Cooper Works 2015 - 2

Le look extérieur reste proche de celui de la Cooper S. Il y a bien sûr des différences : les antibrouillards sont remplacés par des entrées d’air, la calandre a une baguette rouge, les bas de caisse ont été modifiés. A l’arrière, le bouclier a été redessiné, tout comme l’aileron au-dessus du coffre et la double sortie d’échappement centrale. A l’instar des autres Mini, ce nouveau modèle a un petit côté boursouflé et un peu trop chargé, qui ne devrait pas faire l’unanimité.

Prix encore inconnu

Quand on monte à bord, on découvre des sièges conducteur et passager avec l’appuie-tête intégré. Ils sont recouverts d’une sellerie « Dinamica/tissu » en rouge et noir. Du cuir est proposé en option. Le volant et le levier de vitesses sont siglés John Cooper Works . Le pédalier adopte une finition acier inoxydable et le ciel de pavillon est de couleur anthracite. L’instrumentation est aussi redécorée. A noter qu’elle est désormais face au conducteur.

Le tarif de la JCW cru 2015 n’a pas encore été dévoilé.