Si la Mini gagne près de 10 cm en longueur par rapport à sa devancière, ses concepteurs n’ont pas souhaité révolutionner la Mini. Ils ont cherché, au contraire, à s’appuyer sur ses valeurs fortes telles qu’un comportement routier proche de la conduite d’un karting et un style fidèle au modèle originel.

nouvelle-Mini-Cooper

Carrosserie

Pas question de révolution, le style de la nouvelle Mini doit rester immédiatement identifiable à une Mini. De fait, si les proportions évoluent, la nouvelle Mini garde les code stylistiques propres à la marque, à savoir : des phares avant de formes ovoïdes cerclés de chrome, des feux arrières rectangulaires et verticaux eux-aussi entourés de chrome, une calandre en nid d’abeille (Cooper S), les montants de carrosserie noirs au niveau des vitrages et le toit de couleur contrasté.

Mini-Cooper mk3

En option, l’éclairage extérieur peut être réalisé à partir exclusivement de LED (phares avant, feux arrière, antibrouillards, éclairage diurne) avec adaptation automatique de la lumière en fonction des conditions de circulation.

Mini-Cooper 2013

L’aérodynamique de la carrosserie fait un net progrès avec un Cx désormais de 0,28 contre 0,35 à la génération précédente (surface frontale non communiquée).

Dimensions

La nouvelle Mini a donc gagné 98 mm en longueur par rapport à la Mini 2. Afin de garder des proportions équilibrées, le nouveau modèle gagne aussi 44 mm en largeur. La hauteur progresse de 7 mm, une augmentation relativement faible par rapport aux deux précédentes lui confère une silhouette plus trapue que le modèle précédent. Au final, la nouvelle Mini mesure 3,81 m de long (3,85 m pour la Cooper S), 1,73 m de large et 1,41 m de haut.

tous les modeles mini

En matière d’empreinte au sol, l’empattement progresse de 28 mm et les voies avant et arrière sont élargies de respectivement de 42 mm et de 34 mm. Des valeurs qui devraient améliorer la stabilité intrinsèque de la nouvelle Mini, elles pourraient à l’inverse dégrader la maniabilité, une des caractéristiques marquantes de la Mini. Toutefois, des réglages châssis adéquats doivent préserver un bon compromis entre ces deux valeurs antinomiques.

Grâce à ses dimensions en hausse, l’habitabilité fait un bond notable : le coffre propose désormais 211 litres (contre  160 l précédemment). Les occupants bénéficient également d’un espace accru. L’accès aux places arrières est facilité, passagers arrières qui profiteront d’une assise plus longue de 23 mm et d’une plus grande largeur aux épaules.

Motorisations

Exit les collaborations avec Chrysler, Toyota et plus récemment avec PSA. Mini utilise désormais ses propres moteurs et ils exploitent amplement les technologies de la maison-mère BMW. Toutes les motorisations (au nombre de 3 au lancement de la nouvelle Mini) sont conformes aux futures normes d’émissions Euro 6.

capot-Mini-Cooper

Tous les moteurs sont d’ailleurs équipés de la technologie TwinPower de BMW, à savoir le recours à la suralimentation (via turbocompresseur), l’injection directe de carburant, le calage variable des soupapes à l’admission et à l’échappement (double VANOS) ainsi que la levée variable des soupapes (Valvetronic).

La transmission aux roues avant de la Mini se fait via une boîte manuelle à 6 rapports. Lors d’un changement de vitesse, le moteur adapte automatiquement le régime moteur pour un meilleur confort de passage notamment lors des rétrogradages.

Optionnellement, elle peut être équipée d’une boîte automatique à convertisseur à 6 rapports elle-aussi. Accouplée au système de navigation, la boîte automatique adapte sa loi de passage des vitesses en fonction du profil de la route. Quelle que soit la motorisation choisie, la boîte automatique conserve les mêmes démultiplications, optimisées pour la Cooper S. Seul le rapport de pont change pour pallier les différences de couple entre les motorisations.

L’offre de Mini (Cooper) démarre en essence avec un moteur 3 cylindres développant 136 ch (entre 4.500 et 6000 tr/min) de 1,5 l de cylindrée. Il affiche un couple de 220 N.m (jusqu’à 230 N.m temporairement) de 1.250 à 4.750 tr/min. Ainsi motorisée, la nouvelle Mini accélère de 0 à 100 km/h en 7,9 secondes (7,8 secondes avec la boîte automatique) et atteint la vitesse maximale de 210 km/h. En matière d’émissions de CO2, elles se portent à 105 g/km (boîte de vitesses manuelle) ou 109 g/km (boîte automatique).

bloc moteur mini cooper 2014

La Mini Cooper S est équipée d’un 4 cylindres de 2l de cylindrée. Il développe une puissance 192 ch de 4.700 et 6.000 tr/min et un couple de 280 N.m (300 N.m de manière temporaire) entre 1.250 et 4750 tr/min. Elle accélère de 0 à 100 km/h en 6,8 secondes (6,7s en boîte automatique) et sa vitesse maximale est de 235 km/h (233 km/h avec la boîte automatique). Les émissions de CO2 sont de 133 g/km (boîte manuelle) ou 122 g/km (automatique).

Enfin, la Cooper D cache sous son capot un 3 cylindres diesel 1,5l équipé d’un turbo à géométrie variable et d’une rampe d’injection commune dont la pression peut atteindre 2.000 bars. Il dispose d’une puissance de 116 ch à 4.000 tr/min et d’un couple de 270 N.m à 1.750 tr/min. La D accélère de 0 à 100 km/h en 9,2 secondes et atteint la vitesse de 205 km/h (204 km/h avec la boîte automatique). Ses émissions de CO2 se limitent à 92 g/km en boîte manuelle et 98 g/km en boîte automatique sur le cycle d’homologation.

Tous les moteurs sont associés à un (petit) réservoir de 40 litres, capacité identique à la précédente génération.

Châssis

Le châssis de la Mini reste fidèle au principe de l’essieu avant de type Macpherson à l’avant et de l’essieu arrière multi-bras. Grâce à l’emploi d’aluminium et d’acier à haute limite élastique pour les éléments de suspensions, la Mini contient son poids par rapport à la génération précédente.

Fidèles à la réputation de la marque, les équipes de développement se sont attachées à conserver les caractéristiques d’agilité et de maniabilité de la nouvelle Mini. De fait, il ne faudra pas attendre de la nouvelle Mini plus de confort de suspension par rapport à la génération précédente. Les ingénieurs ont mis la priorité sur les sensations de conduite.

ordinateur de bord nouvelle mini

En option, la nouvelle Mini peut être équipée d’un amortissement variable piloté.

Tableau de bord

La nouvelle Mini fait sa révolution ! Le grand cadran central, trônant toujours fièrement en haut de la console centrale, n’affiche désormais plus la vitesse (ni la jauge à carburant). Cette présentation était devenue obsolète et il était temps pour la marque anglaise de la faire évoluer.

L’instrument central est désormais entouré d’un anneau éclairé par des LED. Capable de produire 6 couleurs différentes, elles ont une fonction informative. Par exemple, en association avec le radar de recul, elle passeront du vert au rouge selon la proximité d’un obstacle.

Au milieu de l’anneau central prend place, en option, un écran de 8,8 pouces. Les commandes type cockpit d’avion sont naturellement conservées (commandant notamment l’éclairage intérieur ou la désactivation de l’ESP).

compteurs tableau de bord mini 2014

L’indicateur de vitesse, le compte-tours et le niveau de carburant sont désormais positionnés de manière classique, en face du conducteur. En option, la Mini peut être équipée d’un affichage tête haute.

affichage tete haute mini cooper 2014

Prix et date de sortie

Pour cette troisième génération, Mini ne perd pas de temps à dévoiler ses tarifs. Ainsi, le prix d’entrée pour l’achat d’une Mini Cooper reste inchangé à 19 950 €. Bonne nouvelle, pour la Cooper D, le prix tombe à 21 600 €, soit une baisse de 250 €. Même constat pour la version haut de gamme Cooper S affichée pour 24 750 € au lieu de 25 000 €. Du côté des équipements, rien n’a encore été communiqué, mais une Audi A1 est moins compétitive à motorisation équivalente.

habitacle nouvelle mini

Pour ce qui est de sa commercialisation, la nouvelle Mini est attendue au printemps 2014.

Galerie photo