Après avoir revu sa limousine, Mercedes s'attaque à sa petite berline, la Classe C. Un peu moins petite car elle prend 10 cm.

Après avoir revu sa limousine, Mercedes s’attaque à sa petite berline, la Classe C. Un peu moins petite car elle prend 10 cm.

Elle a été aperçue tellement de fois sans aucun camouflage ces dernières semaines (brochures scannées, modèles photographiés dans la rue…) qu’on ne peut guère être surpris en découvrant le dessin de la nouvelle Mercedes Classe C ! Même l’habitacle était connu. Mais cette fois, c’est Mercedes qui nous l’avait montré de manière officielle, en guise d’avant-goût (une coutume chez la marque allemande). Quelques équipements avaient été aussi présentés ! Mais alors, on savait tout de la C cru 2014 ?! Pas vraiment, car la technique n’avait pas été évoquée. On va donc commencer par là !

La C adopte le nouveau design Mercedes, très galbé, sans angle droit. L'empattement gagne 8 cm.

La C adopte le nouveau design Mercedes, très galbé, sans angle droit. L’empattement gagne 8 cm.

Trois moteurs pour commencer

Lors du lancement, la gamme sera curieusement limitée. On aura le choix entre trois moteurs : un 1.6 essence de 156 ch, un 2.0 essence de 184 ch et un 2.2 diesel de 170 ch (respectivement C180, C200 et C220 CDI). Mais Mercedes annonce déjà que l’offre s’élargira rapidement, avec à terme cinq blocs quatre cylindres essence, dont le plus puissant fera 238 ch. Les amateurs de six cylindres ne seront pas oubliés avec un modèle de 333 ch. Pour le gazole, trois moteurs supplémentaires sont prévus, de 115, 136 et 204 ch. Les deux premiers sont d’origine Renault. Enfin, pour être complet, précisons qu’une C350 BlueTEC HYBRID sera lancée, dotée d’un quatre cylindres diesel 204 ch couplé à un moteur électrique de 27 ch. Cette version annonce une consommation en cycle mixte de 3,9 litres aux 100 km.

Comme sur l'ancienne génération, deux calandres sont disponibles, l'une classique avec logo en bout de capot, et celle-ci plus sportive.

Comme sur l’ancienne génération, deux calandres sont disponibles, l’une classique avec logo en bout de capot, et celle-ci plus sportive.

De manière générale, grâce notamment à un poids en baisse d’environ 100 kg, la Classe C réduit ses consommations d’au moins 20 %. Tous les modèles sont dotés d’une boîte manuelle à 6 rapports. En option, on peut opter pour la transmission robotisée 7 rapports. La C reste une propulsion mais peut avoir quatre roues motrices, avoir avoir là-aussi payé un « petit » supplément.

Petite Classe S

La C génération W205 commence donc sa carrière avec des moteurs plutôt petits. Normal, c’est une mini Classe S ! On a souvent surnommé la Classe C de cette manière mais il faut avouer que cette fois, Mercedes ne nous laisse pas le choix ! La nouvelle venue est une version réduite de la limousine de la marque, avec la même silhouette, la même forme des feux… On aura toujours le choix entre deux calandres, l’une traditionnelle à fines barrettes chromées et logo en bout de capot, l’autre sportive avec immense étoile. Un pack AMG, qui comprend par exemple un bouclier avant avec de grandes prises d’air, est disponible. La C peut donc adopter une allure sportive et ne sera pas réservée à une clientèle traditionnelle.

C'est vraiment sous cet angle que l'on voit le plus l'inspiration du côté de la Classe S, avec des feux verticaux identiques.

C’est vraiment sous cet angle que l’on voit le plus l’inspiration du côté de la Classe S, avec des feux verticaux identiques.

La génération 2014 gagne près de 10 centimètres en longueur (4,68 mètres), histoire de prendre ses distances avec la nouvelle CLA. L’empattement prend 8 cm ce qui devrait profiter à l’habitabilité, qui n’a jamais été le point fort de la Classe C. Le coffre gagne en revanche juste cinq litres (480 litres). Mercedes a apporté un soin tout particulier à la présentation intérieure. De nombreux détails flattent l’oeil. On retrouve une architecture plutôt classique, avec une console centrale qui se prolonge entre le conducteur et le passager. Dommage que l’écran soit toujours aussi mal intégré.

La planche de bord flatte l'oeil. Dommage que l'écran du GPS soit si mal intégré, sinon on frise la perfection.

La planche de bord flatte l’œil. Dommage que l’écran du GPS soit si mal intégré, sinon on frise la perfection.

La clim mariée au GPS

En vraie Mercedes, la nouvelle Classe C met le paquet sur les technologies. Bonne nouvelle : quelques équipements bien pratiques font partie de la dotation de base, comme la caméra de recul, l’avertisseur de risque de collision avec freinage automatique, le frein de stationnement électrique… Mais sans surprise, la majorité des technologies reste en option. On retrouve ainsi l’assistant au stationnement, la conduite semi automatique dans les bouchons, l’affichage tête-haute, la reconnaissance des panneaux de signalisation… Côté confort, la C inaugure une climatisation couplée au GPS. Lorsque celui-ci détecte un tunnel sur votre trajet, il met en route automatiquement le recyclage de l’air.

Les passagers arrière devraient être un peu plus à l'aise. Le coffre ne gagne que 5 litres, pour un total de 480 litres.

Les passagers arrière devraient être un peu plus à l’aise. Le coffre ne gagne que 5 litres, pour un total de 480 litres.

Pour la France, Mercedes a juste donné le tarif de base des versions essence et diesel. La C180 démarre à 33 950 euros et la C220 CDI à 38 450 euros. L’auto arrivera dans les concessions en mars. Le break suivra très rapidement.

Galerie photo