Enfin, une nouvelle Citroën ! Miracle. Si l’on met de côté le SpaceTourer dérivé du nouvel utilitaire Jumpy, et quelques restylages, la firme aux chevrons n’avait pas présenté une vraie nouveauté depuis le printemps 2014. Il est aisé de comprendre à quel point la marque et son réseau étaient pressés de lancer la nouvelle C3.

« La 208 Cactus »

Pour résumer cette troisième génération, on peut retenir l’équation suivante : C4 Cactus + 208. En effet, la nouvelle C3 est une 208 habillement rhabillée. Elle en reprend la base technique, la cellule centrale de carrosserie ou encore les vitrages. De quoi faire de belles économies de conception et de fabrication… que l’on espère retrouver dans la grille de tarifs.

Mais Citroën est-il devenu le parent pauvre de PSA ? Un mois après avoir découvert un 3008 inédit et ambitieux, les chevrons jouent la carte du recyclage. A cela une explication : la fin prématurée du partenariat entre le groupe français et General Motors. Les tricolores et Opel devaient travailler ensemble sur une base pour les citadines. Opération abandonnée, qui a amené Citroën à cette solution de repli. PSA met actuellement de son côté au point une nouvelle base pour ses citadines, mais celle-ci ne sera prête qu’en 2018. Il était impossible d’attendre autant pour la C3 III.

La fin du profil rondouillard

Les designers de Citroën ont plutôt bien réussi à cacher l’origine Peugeot. Avec ce choix, la C3 change d’ailleurs en profondeur puisqu’elle abandonne sa silhouette en arc de cercle pour une allure plus conventionnelle. L’auto garde tout de même une allure joviale (certains diront jouet). Elle s’inscrit dans la droite lignée de la C4 Cactus avec des formes douces et arrondies, sans agressivité. On retrouve au niveau de la face avant le regard à double étage. La proue est peut-être un peu chargée esthétiquement, en contradiction avec la simplicité de l’arrière.

La nouvelle C3, qui mesure 3,99 mètres de longueur, prend des airs de petite baroudeuse avec de nombreuses protections en plastique brut. Un très bon point pour une citadine : l’auto sera protégée des petits chocs du quotidien. On retrouve sur les côtés les fameux Airbumps… mais ceux-ci ne seront présents que sur la version haut de gamme. Voilà qui rassure ceux qui n’aiment pas ! La C3 suit la tendance de la personnalisation. Outre neuf couleurs de carrosserie, elle propose trois teintes pour l’ensemble toit/rétroviseurs/inserts.

Une originale caméra à bord

A l’intérieur, on ne retrouve pas la planche de bord de la 208 (lire notre essai). Mais la C3 joue tout de même l’art du recyclage, reprenant de nombreuses pièces à la Peugeot et au Cactus (lire notre essai). La présentation est plutôt joviale avec de nombreux arrondis mais reste assez classique, avec une instrumentation à aiguilles derrière le volant. La C3 adopte un écran tactile de 7 pouces mais celui-ci semble placé assez bas, un mauvais point pour l’ergonomie. On vérifiera cela à l’usage.

Avec une base technique ancienne, la C3 ne peut guère innover côté équipement. On retrouve ainsi des aides connues, comme la surveillance des angles morts, l’alerte de franchissement de ligne blanche ou encore l’accès et démarrage sans clé. Il y a tout de même une originalité, annoncée par le concept Aircross : la présence d’une « dash-cam ». Il s’agit d’une caméra haute définition installée au niveau du rétroviseur intérieur qui peut filmer et photographier la route. Il est facile de partager les images grâce à une application. Avantage du système : il enregistre automatiquement ce qu’il se passe lors d’un accident.

Jusqu’à 110 ch

La C3 repose donc sur la même plate-forme que la 208… et que sa devancière, la PF1, qui commence à dater, même si elle n’est pas dépassée. Les moteurs sont en revanche bien d’actualité avec les derniers nés des gammes PureTech et Blue HDI. En essence, la gamme est composée de trois blocs à trois cylindres, les atmosphériques 1.0 68 ch et 1.2 82 ch ainsi que le turbo 1.2 110 ch. Les diesels sont des 1.6 75 et 100 ch. On espère l’arrivée en 2017 d’une version sportive, d’autant que la nouvelle C3 sera engagée l’année prochaine en WRC !

La nouvelle C3 sera la star du stand Citroën au Mondial de l’Automobile. Elle sera commercialisée dans la foulée.