Cadillac a dévoilé la version sportive de sa routière juste avant les fêtes de fin d’année. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le constructeur frappe fort : la CTS-V n’embarque rien de moins que le moteur de la Corvette C7 Z06 !

Enfin à la page

Nous ne nous attarderons pas sur l’évolution du style entre la nouvelle CTS-V et le modèle encore en vente, pour la simple et bonne raison que la CTS-V actuelle est encore basée sur la deuxième génération de la berline quand le reste de la gamme en est déjà à sa troisième évolution.

Cadillac CTS-V V8 640 ch

En revanche, il est intéressant de voir ce que le traitement V (équivalent de RS chez Audi, M chez BMW ou encore AMG chez Mercedes) réserve à la routière. La face avant se veut très agressive avec un capot (en carbone) doté d’une large écope, une calandre nid d’abeille et un bouclier bien plus enveloppant que sur la CTS classique.

Cadillac CTS-V

Les flancs adoptent des bas de caisses marqués, les passages de roues sont remplis par de superbes jantes forgées de 19 pouces et les ailes avant accueillent des extracteurs d’air.

profil Cadillac CTS-V

Enfin, la malle arrière se part d’un becquet, le bouclier d’un diffuseur et quatre sorties d’échappement viennent remplacer les deux sorties de la version classique. Notez qu’il est possible d’opter, en option, pour que la lame avant, le becquet et le diffuseur soient en carbone.

vue 3-4 arriere Cadillac CTS-V

L’intérieur dispose de la technologie que l’on est en droit d’exiger sur une berline haut de gamme. On trouve par exemple un écran de 12,3 pouces configurable en lieu et place des compteurs traditionnels et intégrant un affichage tête haute, un système audio signé Bose, une connexion Internet 4G (pour le moment uniquement disponible aux Etats-Unis) ou encore un socle de chargement sans-fil pour smartphones, par induction.

interieur nouvelle Cadillac CTS-V

sieges Cadillac CTS-V

En outre, des placages en carbone nous rappellent que l’on est dans une voiture à vocation sportive, des sièges enveloppant Recaro sont disponibles en option et, c’est assez exceptionnel pour être souligné, le Performance Data Recorder permet d’enregistrer des vidéos en haute définition et de les partager sur les réseaux sociaux. Bye bye la GoPro !

volant Cadillac CTS-V 2015

Cœur de pistarde

L’apparat c’est bien, mais une voiture sportive se doit d’avoir une mécanique digne de ce nom pour honorer son blason. C’est chose faite avec le V8 6.2 compressé, baptisé LT4 en interne, tout droit repris de la Corvette Z06.

La CTS-V dispose ainsi de 640 chevaux et d’un couple tout bonnement camionesque de 855 Nm. Forcément, les performances sont là avec un 0 à 100 annoncé en à peine 3,7 secondes et une vitesse maxi estimée à plus de 320 km/h. M5 et E AMG n’ont qu’a bien se tenir ! La transmission est confiée à une boîte de vitesses automatique à huit rapports dotée d’un mode manuel avec palettes au volant.

Cadillac CTS-V berline

Le châssis n’est pas en reste puisqu’il reçoit lui aussi son lot de modifications. On peut citer pêle-mêle une suspension Magnetic Ride Control paramétrable selon plusieurs modes (Tour, Sport, Circuit et Neige), des barres antiroulis retarées et un différentiel à glissement limité électronique qui veille à ce que la cavalerie sauvage passe au sol. Pour maximiser encore l’adhérence, les voies sont élargies et les gommes sont des Michelins Pilot Super Sport en 265 mm de large à l’avant et 295 mm à l’arrière.

Cadillac CTS-V 2016

Et parce que la sécurité prime, Cadillac s’est tourné vers Brembo pour le freinage, avec des disques de 390 mm pincés par des étriers à 6 pistons à l’avant et des disques de 365 mm pincés par des étriers à 4 pistons à l’arrière. Rassurant quand on sait que le monstre est donné pour 1880 kilos à vide.

La Cadillac CTS-V sera disponible à la rentrée scolaire 2015 aux Etats-Unis et pas avant le printemps 2016 en Europe. Les tarifs n’ont pas encore été communiqués, mais l’on devrait certainement en apprendre plus durant le salon de l’auto de Detroit, en janvier.

La nouvelle CTS-V en vidéo