Quelle déception ! Je ne sais pas vous, mais moi j’espérais plus de changements pour la 208. Je m’attendais à ce qu’elle adopte la nouvelle calandre Peugeot, plus fine et avec logo intégré. Il n’en est rien. Je crois d’ailleurs assister à un curieux retour en arrière : l’ouverture dans le bouclier n’a pas été rétrécie, c’est tout le contraire. Voilà qui me fait penser à l’époque des Peugeot à la bouche carnassière.

Le lifting est léger. A l'extérieur, seul le bouclier a été redessiné. Il intègre une nouvelle bouche à effet 3D.

Le lifting est léger. A l’extérieur, seul le bouclier a été redessiné. Il intègre une nouvelle bouche à effet 3D.

Le lion reste sur le capot et, preuve qu’au final le constructeur français n’a pas beaucoup investi dans ce restylage, les optiques ont un contour inchangé. Elles gagnent tout de même un nouvel habillage bi-ton. Les antibrouillards sont placés dans de nouveaux éléments noirs intégrant une virgule chromée, comme sur la grande sœur 508. A l’arrière, seul le décor des feux a été revu, avec une signature lumineuse à trois griffes.

Un lifting light, d’autant plus étonnant que la 208 est à la peine. Si elle se vend bien, la Clio reste loin devant en France et en Europe. D’ailleurs, sur le Vieux Continent, pendant que toutes ses grandes rivales progressaient l’année dernière, la 208 reculait de 9 %.

Nouvelle Peugeot 208 2015 - 18 Nouvelle Peugeot 208 2015 - 13 Nouvelle Peugeot 208 2015 - 15

Dans l’habitacle, pas grand chose à signaler. Ce n’est pas un problème : la planche de bord de l’auto reste séduisante et bien finie. Il devrait même y avoir des progrès à ce niveau avec un bandeau thermogainé au nouveau grain. Le concept du petit volant associé à une instrumentation haut perchée a été conservé. Niveau équipement, la 208 reçoit deux nouveautés : la caméra de recul et l’Active City Brake, un système de freinage automatique d’urgence en ville qui fonctionne jusqu’à 30 km/h (inauguré par la DS 3 l’année dernière).

Nouvelle Peugeot 208 2015 - 6 Nouvelle Peugeot 208 2015 - 5

interieur-Peugeot-208-2015

Il y a davantage à dire du côté des moteurs, surtout avec les diesel. Toute l’offre gazole a été revue, avec l’arrivée du 1.6 BlueHDi. Celui-ci est désormais disponible en trois niveaux de puissance : 75, 100 et 120 ch. Le Stop and Start est livré d’office. La plus économique des 208 diesel consomme selon Peugeot 3 l/100 km en cycle mixte, soit des rejets de CO2 de 79 g/km, un record ! Du côté de l’essence, on retrouve les PureTech 1.0 68 ch et 1.2 82 ch. Ils sont rejoints par un 1.2 turbo de 110 ch, qui peut être associé à une boîte automatique 6 rapports.

Pas de nouveauté technique pour la GTi. Mais la version anniversaire « 30th », lancée sous forme de série spéciale l’année dernière (voir notre essai), rejoint durablement le catalogue sous l’appellation GTi by Peugeot Sport. Les caractéristiques sont inchangées : assiette abaissée, freins avant Brembo, différentiel à glissement limité Torsen, peinture noire et rouge avec la coupe franche…).

Peugeot-208-GTi by Peugeot Sportvue profil Peugeot-208-GTi by Peugeot Sportvue 3-4 arriere Peugeot-208-GTi by Peugeot Sport

La gamme est complétée par une finition à l’aspect sportif, la GT Line, proposée en 3 et 5 portes avec le PureTech 120 ch et les BlueHDi 100 et 120 ch. La GT Line reçoit des attributs spécifiques à l’extérieur (calandre au marquage rouge, jantes 17 pouces diamantées, rétroviseurs noirs, canule échappement chromée…) et à l’intérieur (volant sport, pédalier aluminium, surpiqûres rouges…).

La nouvelle 208 sera lancée en Europe en juin.