Pour ceux qui se demanderaient (encore) pourquoi Porsche ose commercialiser un gros SUV, voici deux chiffres très parlants : 276.000 et 303.000. Le premier renvoie au nombre d’exemplaires produits de la génération 1, commercialisée de 2002 à 2010. Le second correspond à la quantité de Cayenne II déjà sortie des lignes d’assemblage en quatre ans d’existence ! Pas besoin d’en dire plus pour comprendre à quel point l’engin est un succès… dont Porsche ne pourrait plus se passer.

On ne dirait pas comme ça, mais tout change au niveau de la face avant !

On ne dirait pas comme ça, mais tout change au niveau de la face avant ! Il en est de même à l’arrière.

Si, si, il y a du nouveau à l’extérieur !

Et pour que cette réussite se poursuive, la firme allemande s’est penchée sur sa poule aux œufs d’or. Le Cayenne fait l’objet d’un bon restylage pour affronter sereinement sa deuxième moitié de carrière. En bon véhicule allemand, le SUV de Porsche change… sans vraiment changer. Les faces avant et arrière ont été intégralement revues mais cela ne se remarque pas tout de suite. Au niveau de la proue, tout a été redessiné, même le capot et les ailes. Les optiques sont un peu plus aiguisées et adoptent la nouvelle signature visuelle de Porsche, avec quatre points lumineux. Les prises d’air s’inspirent de celles du nouveau petite frère Macan. Elles intègrent des « airblades », des lamelles verticales qui guident l’air pour mieux refroidir la mécanique.

nouveau Porsche-Cayenne-restyle

Côté poupe, le hayon est inédit, tout comme le bouclier, les sorties d’échappement et les feux, qui semblent plus fins. Selon Porsche, les designers « ont redessiné l’ensemble des lignes horizontales, donnant au modèle une meilleure assise sur la route ». Ils ont moins travaillé à bord puisque seul le volant a été changé. Multifonctions, il évoque celui de la 918 Spyder. La dotation de série comprend un hayon automatique. En option, on peut s’offrir une banquette arrière ventilée.

arriere Porsche-Cayenne-2014

L’Hybride devient plug-in

La grande nouveauté de ce millésime 2015 est l’apparition d’une version hybride plug-in. Le Cayenne existait déjà en hybride, mais il devient donc rechargeable et capable de parcourir une petite distance (entre 18 et 36 km) en mode zéro émission. La puissance du bloc électrique a été doublée, à 95 ch contre 47 ch auparavant. Avec le V6 essence 3.0, la puissance totale est de 416 ch. Le 0 à 100 km/h est réalisé en 5,9 secondes. Porsche annonce une consommation en cycle mixte de 3,4 l/100km et des rejets de C02 de 79 g/km.

Porsche Cayenne restylage 2014 - 10

interieur nouveau Porsche-Cayenne-2 restyle

Porsche Cayenne restylage 2014 - 9

Autre nouveauté : la variante S délaisse le V8 au profit d’un V6 biturbo 3.6 litres de 420 ch (soit 20 ch de plus). Le couple est de 550 Nm (+ 50 Nm), disponible dès 1.350 tr/min. Au-dessus, le Turbo gagne lui aussi 20 ch et grimpe à 520 ch. (couple de 750 Nm). Les diesel ne sont pas oubliés. Le V6 passe de 245 à 262 ch (mais réduit légèrement ses consommations avec 6,6 l/100 km au lieu de 6,8 l) et le V8 profite de trois chevaux supplémentaires à 385 ch. Porsche annonce avoir optimisé les réglages du châssis avec à la clef un meilleur confort.

Le Cayenne version 2015 sera mis en vente en France le 10 octobre 2014. Le S sera facturé 82.568 €, le Turbo 131.168 €, le Diesel 68.528 € et le S Diesel 84.488 €. Le S E-Hybrid sera à 84.038 €.

Le Porsche Cayenne II restylé en vidéo