Avec Mazda, on ne sait plus où donner de la tête ! Le constructeur japonais enchaîne les nouveautés à un rythme effréné. Rares sont les marques généralistes qui ont, comme vient de le faire l’asiatique, présenté trois autos en cinq mois ! Le festival a débuté en juillet avec les premières images de la nouvelle Mazda2, dont les prix viennent d’être dévoilés. On a ensuite découvert début septembre la quatrième génération du plus célèbre des roadsters, le MX-5. Aujourd’hui, de l’autre côté de l’Atlantique, Mazda a levé le voile sur son premier petit SUV, le CX-3.

Après avoir renouvelé la quasi totalité de sa gamme, Mazda l'agrandit avec un inédit SUV urbain.

Après avoir renouvelé la quasi totalité de sa gamme, Mazda l’agrandit avec un inédit SUV urbain.

Pur produit « Kodo »

On est d’ailleurs étonné de voir que le nippon ait choisi Los Angeles pour exposer en première mondiale cette auto. Les crossovers urbains sont très rares au pays de l’oncle Sam. Ils connaissent surtout le succès chez nous. Montrer le CX-3 pour la première fois à L.A, c’est sûrement un moyen d’insister sur son côté mondial. Il devrait rejoindre les concessions françaises après l’été 2015, soit peu de temps après un rival japonais, le Honda HR-V.

Le segment des crossovers de poche est de plus en plus fourni. Le CX-3 misera sur son look pour faire la différence. L’auto est en effet très séduisante, avec un design sobre mais dynamique. Elle a un petit air de déjà-vu, car elle reste proche des dernières productions de la marque. On retrouve ainsi tous les codes du design Kodo (un terme traduit par Mazda en français par « l’Ame en mouvement » ), comme la calandre verticale entourée d’une baguette chromée qui relie les optiques. Il y a aussi les ailes avant gonflées, la nervure plongeante dans les portière et les feux étirés. Petit détail inédit : le vitrage latéral est relié à la lunette arrière. Comme sur la compacte 3, la partie avant allongée contraste avec la poupe ramassée.

Mazda CX-3 - 11

Mazda CX-3 - 10

Mazda CX-3 - 4

Trois moteurs

Le CX-3 mesure 4,28 mètres de longueur. C’est 15 centimètres de plus que le Renault Captur. Avec cette taille, l’auto est à mi-chemin entre les Nissan Juke et Qashqai. Mais pour Mazda, il est lié à la catégorie B. Il reprend d’ailleurs la planche de bord de la citadine 2. Comme chez Audi, Mazda propose des tableaux de bord très dépouillés. Une partie des commandes est remplacée par l’écran tactile. Effet de style étonnant : les aérateurs centraux sont asymétriques. La liste des équipements sera similaire à celle de la 2, avec par exemple un affichage tête-haute ou un freinage automatique en ville.

Mazda CX-3 - 2

Mazda CX-3 - 1

Comme les derniers modèles de la marque, le CX-3 fait tout pour réduire son poids… et en conséquence ses consommations, avec les technologies « Skyactiv ». Sous le capot, on trouvera trois moteurs : deux essence 2.0 et le nouveau diesel 1.5. Pour l’instant, Mazda ne donne pas de valeur de puissance. Pour l’essence, ce devrait être 120 et 165 ch. En revanche, pour le diesel, va-t-on avoir 105 ch comme sur la 2 ou Mazda va t-il mettre au point une version plus pêchue ? La marque évoque dans son premier communiqué de presse des boîtes manuelle et automatique ainsi que des version à 2 ou 4 roues motrices, sans détailler les combinaisons possibles.

Pour le marché français, on devrait en savoir plus lors du prochain Salon de Genève, en mars 2015.

Le Mazda CX-3 en vidéo