Si l’on met de côté le très utilitaire Traveller, les restylages et autres nouvelles versions, Peugeot n’avait pas présenté de « grosse » nouveauté depuis deux ans. Mais le Lion repart enfin à l’attaque, débutant aujourd’hui une belle offensive.

Le Tiguan dans le viseur

Le nouveau 3008 dévoilé ce matin sera rapidement suivi par un grand frère, qui poussera vers la sortie le 5008, avant la présentation en 2017 de la remplaçante de la 508. La firme française concentre donc d’abord ses efforts sur le segment des SUV, dont les ventes ne cessent de croitre à l’échelle mondiale.

Peugeot 3008 - 2016 - 7 Peugeot 3008 - 2016 - 13

Il est ainsi aisé de comprendre rapidement l’importance du 3008 II, qui boxera dans la catégorie des SUV compacts. Le nouveau venu est clairement placé face aux Renault Kadjar (lire notre essai) et Volkswagen Tiguan (lire notre essai). Notez d’ailleurs que Peugeot ne souhaite plus parler de crossover. Un changement de classement marketing qui se voit esthétiquement.

Look plus baroudeur

Oubliez la silhouette bancale, qui hésitait entre 4×4, break, monospace compact. La seconde génération a une allure plus anguleuse, plus charpentée, avec la volonté d’obtenir une apparence plus robuste. Le capot large et horizontal symbolise parfaitement cela. Le côté baroudeur est également renforcé, avec des protections plastique qui font tout le tour de la carrosserie.

Peugeot 3008 - 2016 - 14 Peugeot 3008 - 2016 - 9

Le 3008 II inaugure les dernières évolutions esthétiques de Peugeot, dont un bandeau noir qui relie les feux. Ce gimmick n’est pas sans évoquer les années 1990 ! A l’avant, il y a la nouvelle calandre verticale, à l’aspect légèrement creusé, aperçue sur le 2008 restylé. Le profil cède à la mode du pavillon flottant, avec une custode collée à la lunette arrière. La petite cassure en bas du vitrage fait penser au Lexus RX.

Présentation intérieure de toute beauté

Comme le premier 3008, le nouveau modèle compte séduire avec sa présentation intérieure. Celle-ci était connue puisque Peugeot avait dévoilé son nouveau i-Cockpit le mois dernier (retrouvez d’ailleurs notre présentation très détaillée). La planche de bord séduit par son originalité, son côté épuré et technologique, son impression de qualité.

Peugeot 3008 - 2016 - 11 Peugeot 3008 - 2016 - 10

Le 3008 reprend le principe du petit volant et de l’instrumentation placée en hauteur. Joli coup de Peugeot : cette dernière sera 100 % numérique dès le niveau de base ! Cinq types d’affichage sont disponibles, dont un personnalisable. La marque semble avoir particulièrement soigné les graphismes. Un autre écran, tactile celui-ci, est au centre, parfaitement accessible pour le conducteur. En dessous, une rangée de touches de raccourcis très élégante.

Plus logeable

Comme pour la 308, Peugeot met l’accent sur les sensations, en souhaitant solliciter tous nos sens. Cela ne concerne pas uniquement la vue, mais aussi le toucher, l’odorat (avec un diffuseur de parfum) ou encore l’ouïe (avec un système audio signé Focal, une première dans une auto). Bonne nouvelle pour les amateurs d’air frais : Peugeot proposera enfin un toit ouvrant panoramique.

Le nouveau 3008 mesure 4,45 mètres de longueur, soit 8 cm de plus que le précédent modèle. L’empattement gagne à lui seul 6,2 cm. Peugeot promet une habitabilité en progrès, avec notamment 24 mm de plus pour les jambes des passagers arrière. Le volume de coffre est aussi le grand gagnant avec 520 litres, contre 432 précédemment.

Commercialisation en octobre

L’accès à la soute est aisé grâce à un seuil de chargement bas. Le hayon peut être électrique avec fonction d’ouverture mains libres. La banquette se rabat aisément selon le format 2/3-1/3, en formant un plancher plat. Détail amusant : le coffre pourra héberger une trottinette à assistance électrique, proposée dans le catalogue d’options. Le reste de la liste des équipements fait dans le classique, avec les aides à la conduite devenues courantes.

Peugeot 3008 - 2016 - 4 Peugeot 3008 - 2016 - 2

Le 3008 repose sur la plate-forme modulaire EMP2. Peugeot annonce une baisse de poids d’environ 100 kg. La gamme de motorisations met encore l’accent sur le diesel avec quatre blocs BlueHDI de 100, 120, 150 et 180 ch. Les amateurs d’essence devront choisir entre le PureTech 130 ch et le THP 165 ch. A noter que la boîte automatique EAT 6 sera disponible sur les deux essence et les diesel 120 et 180 ch. Il n’y a toujours pas de transmission intégrale au programme, mais l’antipatinage évolué Grip Control est reconduit. Ce dernier est tout de même cette fois complété par un système d’aide à la descente.

Le nouveau 3008 arrivera dans les concessions courant octobre, quelques jours après ses débuts en public au Mondial de l’Automobile.

> Découvrez aussi notre rencontre en vidéo avec le Peugeot 3008 2