La marque à l'étoile ne perd pas de temps. Quelques semaines après la présentation de la Classe S Coupé, voici déjà la version 63 AMG.

La marque à l’étoile ne perd pas de temps. Quelques semaines à peine après la présentation de la Classe S Coupé, voici déjà la version 63 AMG.

Lors de ses dernières collections, même dans la très chic « haute-couture printemps/été 2014 », Chanel n’a pas hésité à intégrer à ses tenues bourgeoises des baskets. Un drôle de paradoxe que l’on retrouve avec cette voiture. Le coupé Classe S, qui vient tout juste de faire ses débuts au Salon de Genève, se veut très haut de gamme. Sur ce véhicule, Mercedes privilégie clairement le confort au dynamisme. Mais comme on l’a vu avec la mode, les riches aiment aussi parfois faire du sport. La dernière née de la marque à l’étoile chausse donc à son tour les baskets pour faire quelques pointes de vitesse.

V8 585 ch, 900 Nm de couple !

Mais la S 63 AMG ne fait pas partie de ces sportives du dimanche qui s’accoutrent n’importe comment, du moment que c’est confortable (genre c’est moche mais c’est pratique). Elle fait attention à son look, qui ne cherche pas à faire dans l’outrancier. L’élégance de la silhouette du coupé est donc préservée. Fait plutôt rare chez Mercedes, la « vraie » AMG n’a pas les mêmes prises d’air avant que le modèle équipé « seulement » du pack style AMG. Le bouclier est donc inédit, avec des ouvertures plus étirées. La calandre adopte une double barrette centrale. Les jantes peintes en noir font ressortir les étriers de freins rouges. A l’arrière, on remarque quatre sorties d’échappement et un petit diffuseur, le tout est intégré dans un élément noir laqué.

Le kit carrosserie fait dans le classique : calandre revue, prises d'air agrandies, bas de caisse redessinés... Mais Mercedes n'a pas voulu trop dénaturer la silhouette de la Classe S Coupé.

Le kit carrosserie fait dans le classique : calandre revue, prises d’air agrandies, bas de caisse redessinés… Mais Mercedes n’a pas voulu trop dénaturer la silhouette de la Classe S Coupé.

Mercedes-Classe-S-63-AMG-Coupe-arriere

Passons rapidement sur l’habitacle, où les modifications sont assez rares, à quelques détails de décoration près bien évidemment (on remarque par exemple un bandeau imitant le carbone). Allons voir plus rapidement ce qui se cache sous le capot car c’est ce qui reste le plus intéressant sur ce véhicule ! La S 63 AMG adopte un V8 biturbo 5.5 litres, qui développe une puissance de 585 ch à 5 500 tr/min. Ce bloc développe un couple de camion : 900 Nm. Cette valeur maximale est disponible entre 2 250 et 3 750 tr/min. Tradition AMG oblige : le moteur est assemblé par une seule personne, qui appose à la fin une plaque avec sa signature.

Deux transmissions = deux types de suspensions

Le V8 est couplé à une boîte robotisée 7 rapports, qui offre le choix entre trois modes de fonctionnement : « C », pour une conduite en conditions normales, qui favorise les économies d’essence, « S » pour Sport et « M » pour Manuel. Deux transmissions sont au programme : propulsion ou intégrale 4MATIC. Avec cette dernière, le 0 à 100 km/h est réalisé en 3,9 secondes. Il faut 4,3 secondes à la propulsion sur cet exercice. La vitesse maxi est la même des deux côtés, elle est limitée à 250 km/h.

Voici la pièce maîtresse de cette voiture ! Un V8 biturbo qui développe 585 ch et 900 Nm de couplé maxi. C'est 41 ch et 100 Nm de plus que sur la CL 63 AMG.

Voici la pièce maîtresse de cette voiture ! Un V8 biturbo qui développe 585 ch et 900 Nm de couplé maxi. C’est 41 ch et 100 Nm de plus que sur la CL 63 AMG.

Le choix de la transmission entraine une différence au niveau des suspensions. La 4MATIC est équipée d’un classique système pneumatique. La propulsion a le droit de recevoir le dispositif Magic Body Control. Cet équipement comprend une caméra qui surveille la route et détecte à l’avance toutes les irrégularités de la chaussée. La voiture est ainsi « prévenue » et agira en conséquence. Le Magic Body Control peut être enrichi sur le coupé Classe S d’un système d’inclinaison dans les virages, qui permet de réduire l’accélération transversale qui s’exerce sur les occupants. En clair, on ne glisse pas de son siège dans les courbes.

Première mondiale à New York

Par rapport au modèle remplacé, la CL 63 AMG, Mercedes annonce un poids en baisse de 65 kg. La masse de départ tombe ainsi sous la barre des deux tonnes (1995 kg, sans occupant à bord ni bagage mais avec un réservoir d’essence plein à 90 %). Dans la liste des options, on trouve un système de freinage carbone-céramique ou des jantes de 20 pouces. Plus futiles, des optiques avant intégrant 47 cristaux Swarovski sont aussi proposées.

L'univers intérieur est très sombre. La planche de bord est habillée de cuir et la décoration imite le carbone.

L’univers intérieur est très sombre. La planche de bord est habillée de cuir et la décoration imite le carbone.

L’auto fera ses débuts en public au mois d’avril lors du Salon de New York. A ce moment-là, Mercedes ouvrira le carnet des commandes. Mais la Classe S 63 AMG n’arrivera pas avant septembre dans les concessions.