Cela fait plus de quinze ans que l’on entend parler de l’arrivée de constructeurs chinois en Europe. Mais aucune tentative n’a aboutie. Les marques chinoises sont déjà trop occupées par leur propre marché et celles qui essaient de s’aventurer chez nous se heurtent à la difficulté de mettre en place un réseau de vente.

C’est ce qui est arrivé à Qoros, dernier essai sérieux d’un chinois en Europe et qui maintenant se concentre sur l’Empire du Milieu ! Il est très difficile de réussir à s’implanter dans une nouvelle région sans avoir une aide locale ou un positionnement innovant. Dacia n’en serait pas là sans Renault et Tesla n’aurait pas percé si ses véhicules n’étaient pas électriques.

Cousin de Volvo

Mais le premier chinois capable de s’implanter en Europe est en approche, et cette fois c’est du sérieux. Il se nomme Lynk & Co, une toute jeune marque créée en 2015 par le géant Geely, le propriétaire de Volvo. Et en 2017, Volvo a pris une participation de 30 % dans Lynk & Co. La clé de la réussite pour ce nouveau venu est donc là : le suédois va grandement l’aider dans sa démarche.

Lynk & Co aura toutefois son propre réseau en Europe. Il vient d’annoncer que les premiers showrooms ouvriront fin 2019 ou début 2020 dans des quartiers branchés de métropoles européennes, avec pour commencer Amsterdam, Londres, Barcelone, Bruxelles et Berlin. Mais la marque a surtout l’intention d’innover, avec des boutiques éphémères et surtout la vente en ligne. Comme son nom l’indique, Lynk & Co a l’intention d’être un constructeur hyper connecté.

Fabrication en Belgique

L’aide de Volvo, elle viendra pour la partie technique et la fabrication. Les modèles vendus en Europe seront assemblés dans l’usine belge de Volvo, ce qui rassurera la clientèle qui se fiche d’acheter un frigo produit en Chine mais qui est moins emballée par l’idée d’acquérir une auto chinoise fabriquée en Chine ! Les plate-formes et moteurs seront aussi partagés avec les modèles de Volvo.

Lynk & Co a déjà prévu deux véhicules pour l’Europe, cousins techniques du Volvo XC40. Il y a le SUV compact 01, déjà commercialisé en Chine, et le crossover compact 02, dévoilé cette semaine. Ces véhicules arborent un style à la fois original et soigné. Des éléments font penser à d’autres voitures (le capot et les projecteurs supérieurs font très Ferrari, le bandeau noir arrière est typé Peugeot), mais l’ensemble a de la personnalité.

Reste à voir si la clientèle se laissera tenter, d’autant que les véhicules restent tout de même classiques. Lynx & Co misera t-il sur une super-garantie ou des prix agressifs pour convaincre ? Réponse début 2020.