Après six ans de carrière Lotus se décide enfin à offrir une mise à jour pour son Evora comme nous vous le détaillions à la fin du mois de février dernier. Au programme ? Un nouveau style, un intérieur revu, un châssis amélioré et une puissance en hausse. De quoi avoir tout bon me diriez-vous ?

vue 3-4 avant Lotus Evora 400 Geneve 2015

vue profil Lotus Evora 400 Geneve 2015

Cependant, le premier reproche que l’on peut faire à l’Evora 400, concerne son design. Certes, c’est un point de vue forcément subjectif. Cela étant, pour avoir pu contempler l’Anglaise au salon de Genève, la face avant millésime 2015 perd sans aucun doute en élégance pour plus d’agressivité. Si encore le résultat était convaincant, mais là, à part une bouche béante, on ne voit pas trop ce qu’apporte ce restylage…

vue 3-4 arriere Lotus Evora 400 Geneve 2015 jante Lotus Evora 400 Geneve 2015 moteur Lotus Evora 400 Geneve 2015 vue arriere Lotus Evora 400 Geneve 2015

On pourrait aussi reprocher au coupé d’être trop lourd (1 400 kg  à vide, soit 22 kg de moins que l’Evora classique) pour la philosophie Lotus et également trop cher (prix estimé à 75 000 – 80 000 €), néanmoins cela demeure moins onéreux et plus performant qu’une Audi RS 4 de 450 ch ou bien une BMW M4 (voir notre essai) de 431 ch qui sont aussi toutes les deux plus lourdes. Avec un habitacle plus cossu, la british vise une clientèle plus large. Un mal pour un bien afin d’assurer la pérennité du petit constructeur ? Préparez-vous alors à l’arrivée prochaine du SUV made in Lotus !