Tout au long du mois d’octobre, Abcmoteur vous donne un avant-goût des grands matchs de 2016, avec une nouveauté qui vient d’être dévoilée à Francfort et sa plus grande rivale. L’occasion de voir « sur le papier » qui part avec une longueur d’avance.

Après les rencontres Mégane/308 et Tiguan/Kadjar, voici une opposition entre la première compacte chic d’Infiniti et la reine de la catégorie. Un duel sur lequel plane l’ombre de la Mercedes Classe A, qui prête sa base technique à la Japonaise.

Design

Impossible de savoir qu’une base de Classe A se cache sous la carrosserie de la Q30. La Japonaise mesure 13 cm de plus que sa cousine. Infiniti a fait un choix curieux : donner de faux airs de crossover à l’auto, avec une garde au sol élevée et des passages de roue en noir laqué… alors qu’une version typée SUV, la QX 30, arrive (à noter que la finition Sport est tout de même abaissée de 15 mm).

Audi A3 - Infiniti Q30

L’asiatique va miser sur son design original, très galbé, pour attirer des clients en quête de différence. Il est sûr que son aspect est bien moins sage que celui de l’A3, au design désormais archi-familier… voire lassant.

Avantage : le style, c’est une affaire de goût personnel !

Présentation intérieure et finition

Si l’extérieur n’a rien à voir avec Mercedes, patatras dans l’habitacle de la Q30. La liste des éléments repris à l’Allemande est longue. Le haut de la planche de bord est certes inédit, avec notamment un écran mieux intégré (et tactile) et des aérateurs anguleux, mais tout le reste est quasiment du recyclage. Faire des économies, pourquoi pas sur les sièges, mais ne pas proposer un volant ou des compteurs spécifiques, cela est fort mesquin.

Infiniti Q30-2

Audi A3 - 1

L’Infiniti propose au final une ambiance très différente de l’A3. La présentation de l’Allemande est nettement plus légère, avec un nombre réduit de commandes. Si la Japonaise montre une qualité de fabrication un poil supérieure à la Classe A (avec quelques matériaux propres, comme le Sofilez qui imite le daim), elle est loin du niveau de l’Audi, qui met la barre très haute dans la catégorie. Côté habitabilité, aucune ne domine l’autre, et le coffre est comparable (380 dm3 pour l’A3, 368 pour la Q30).

Avantage : A3, de peu

Equipements

La Q30 fait dans le classique. Elle propose l’aide au stationnement, le système anticollision, la surveillance des angles morts ou encore le freinage d’urgence automatique. L’Audi fait aussi bien… mais pas encore mieux. Sans aucun doute, le modèle des anneaux va prendre l’avantage en 2016, lorsqu’il sera restylé. Il y a de grandes chances pour qu’il adopte les dernières technologies de la marque, notamment en matière de conduite autonome. Il est déjà acquis que les versions haut de gamme adopteront le virtual cockpit, l’instrumentation digitale personnalisable.

Avantage : égalité… pour l’instant

Infiniti Q30

Audi A3 - 3

Moteurs

Empruntant sa base technique à la Classe A, la Q30 reprend aussi logiquement ses moteurs. Mais pas tous. On retrouve pour l’essence les 1.6 de 122 et 156 ch ainsi que le 2.0 turbo 211 ch. Côté diesel, c’est un grand écart avec un 1.5 109 ch et un 2.2 170 ch ! Reste à voir si au fil des mois, Infiniti en proposera plus, avec notamment des entrées de gamme moins puissantes comme sur la A.

En face, l’A3 bénéficie d’une offre pléthorique. En essence, il y a le 1.2 TFSI 110 ch, le 1.4 TFSI en 125 et 150 ch ou encore le 1.8 TFSI 180 ch. Côté diesel, on trouve le 1.6 TDI 110 ch et les 2.0 TDI 150 ou 184 ch. Sans oublier les sportives S3 300 ch et RS3 367 ch… et la version hybride e-tron (lire notre essai) !

Signalons qu’Infiniti insiste sur le fait que ses ingénieurs ont revu de nombreux réglages. La Q30 devrait ainsi être plus confortable que la Classe A. Jouant davantage la carte du luxe, elle est aussi promise plus silencieuse que ses concurrentes, dont l’A3.

Avantage : égalité, la Q30 devant compenser sa gamme moteurs plus réduite par un meilleur confort.

Infiniti Q30-3

Audi A3 - 2

Verdict

Face à une A3 incontournable, la Q30 n’a pas à rougir, du moins sur le papier. La confrontation en réel s’annonce fort intéressante, surtout si les ingénieurs de la marque ont vraiment corrigé les défauts de la Classe A, à savoir son insonorisation et ses suspensions sèches. La Q30 jouera la carte de l’exotisme. Reste à savoir où se positionnera Infiniti en matière de tarifs. Un gros souci pénalise cependant la Q30 du départ : un réseau de distribution ridicule, avec une douzaine de concessions en France ! Infiniti compensera en apportant un grand soin au service.