Le Salon de Genève ouvre ses portes au public dans un peu plus de trois semaines, le 8 mars. Cette 88e édition sera à nouveau riche en nouveautés, même si quelques constructeurs seront absents (DS, Infiniti, Mini, Opel). Voici notre liste des 10 incontournables, à l’image du programme du show suisse : variée ! Et ce sont des inédits, avec des véhicules encore secrets… d’où le manque de photos.

Audi A6

Après les A8 et A7, Audi termine le renouvellement de son offre de berlines haut de gamme avec une toute nouvelle A6. Les évolutions sont similaires à ce que l’on a vu sur les grandes soeurs : un design extérieur plus anguleux avec les nouveaux gimmicks Audi (calandre élargie et abaissée, épaules marquées, bandeau de feux), un habitacle qui fait la part belle aux écrans, des équipements qui rapprochent de la conduite autonome et des moteurs dotés d’une micro-hybridation.

BMW X4

Quatre ans seulement après son apparition, le X4 est remplacé. Est-ce à cause de mauvaises ventes ? Non, mais comme le X3 vient de faire peau neuve, BMW n’a cette fois pas souhaité perdre de temps et propose rapidement la variante coupé. Le constructeur va s’inspirer de Mercedes (qui avait copié sur BMW le concept du SUV coupé) en rapprochant esthétiquement ses SUV coupés avec ses coupés « classiques ». A l’arrière, le X4 aura ainsi un petit air de famille avec la nouvelle Série 8, en adoptant des feux en L et en rejetant sa plaque d’immatriculation dans le bouclier.

Citroën Berlingo

Après onze années de bons et loyaux services, la seconde génération du Berlingo prend enfin sa retraite. Et pour la troisième génération, Citroën est parti d’une feuille blanche, ou presque. Si le concept n’évolue pas, le Berlingo restant un ludospace avec portes arrière coulissantes, la voiture est toute nouvelle car elle adopte la plate-forme EMP2. L’accent est toujours mis sur le volume intérieur et les astuces. La présentation se modernisera, avec un grand écran tactile à portée de mains.

Honda CR-V

Avec Honda, il faut être patient ! La nouvelle génération de CR-V a été dévoilée aux Etats-Unis fin… 2016 ! Un an après, Honda présentait au Salon de Francfort un « faux-concept ». A Genève, il y aura enfin la version de série pour l’Europe ! Vraiment dommage ce délai dans une catégorie en pleine forme. Le CR-V fera un pari : le « no-diesel ». Pas une première en France, mais c’est encore rare chez les véhicules familiaux. A la place, Honda mettra en avant une variante hybride.

Jaguar I-Pace

Avec lui, il y aura un avant et un après ! Avec l’arrivée de l’I-Pace, Tesla ne sera plus seul sur le segment du premium électrique. Jaguar devance ainsi de quelques mois les concurrents allemands. Le premier félin 100 % électrique adopte une silhouette de SUV, mais ose des proportions originales, comme l’avait montré le concept précurseur dès fin 2016 (photo en Une), avec un capot court, des roues dans les coins, des épaules gonflées… Comme sur le prototype, il y aura un moteur à l’avant, un à l’arrière, pour une puissance cumulée d’environ 400 ch. Côté autonomie, on attend au moins 500 km théoriques.

Kia Ceed

Plusieurs compactes feront peau neuve à Genève. Pas autant qu’on espérait, car Ford a annoncé que la nouvelle Focus fera l’impasse sur le Salon ! Kia en revanche a bien confirmé l’arrivée de la troisième génération de Ceed (qui perd donc l’apostrophe dans son nom). Le coréen en a même donné un avant-goût avec un teaser et a confirmé que deux carrosseries seront exposées au Salon. La Ceed restera une sage compacte, même si elle dynamisera un peu son design.

Mercedes AMG GT

Programme riche chez Mercedes. L’allemand fera le grand écart, avec d’un côté la nouvelle Classe A (qui a déjà été officialisée) et de l’autre la berline dérivée de la GT. Annoncée par un concept il y a un an, « teasée » ce week-end par des photos de prototype, cette quatre portes viendra concurrencer la Porsche Panamera. Côté look, il y aura un air de famille évident avec la supercar. On retrouvera par exemple la calandre abaissée aux barrettes verticales et les longs feux arrière. Sous l’immense capot, le V8 4.0 litres biturbo sera de la partie.

Peugeot 508

Nous vous en avons parlé il y a quelques jours, la 508 sera la grande nouveauté française de ce début d’année. Avec son style à la fois élégant et dynamique, sa présentation intérieure originale et soignée (dans la veine du 3008) et ses qualités routières de premier ordre (c’est une Peugeot), elle pourrait bien relancer à elle seule les ventes de berlines en France ! En tous cas, cela fait du bien de voir autre chose que des SUV !

Toyota Supra

Dans cette liste, c’est la seule inconnue, dans le sens où sa présence n’a pas été confirmée. Mais bon, on l’attend depuis tellement longtemps ce retour de la Supra que cette fois on y croit ! Pour développer sa nouvelle sportive, Toyota s’est associé à BMW. Le moteur devrait d’ailleurs être allemand. Mais la japonaise aura son propre design, inspiré par le concept FT-1 (photo) dévoilé en 2014. On espère que les ambiances intérieures seront aussi distinctes.

Volvo V60

Volvo a beau avoir mis l’accent sur les 4×4, il n’oublie pas les breaks, qui ont participé à sa renommée. Et preuve de son attachement à ce type de carrosserie, le suédois dévoilera à Genève le nouveau V60, avant la nouvelle S60. Même si le constructeur se défend de jouer de la photocopieuse, le modèle prendra forcément des allures de V90 en réduction. Pas de surprise donc à attendre, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur, où le grand écran tactile central sera de nouveau visible.