Après la présentation d’un concept qui annonce l’arrivée d’une nouvelle voiture, il faut parfois se montrer très patient ! Il a par exemple fallu attendre cinq ans et demi pour découvrir la version de série du Lamborghini Urus. Pour l’i8 Roadster, le délai a été le même car, petit hasard amusant, le concept a fait ses débuts dans le même salon que l’Urus, à Pékin en avril 2012.

Mais si les années ont passé, la sportive écolo a toujours un aspect futuriste, aussi bien en matière de style que de technique. L’i8 garde son côté ORNI, objet roulant non identifié ! Pour la carrosserie découvrable, la marque a opté pour une silhouette a mi-chemin entre le Targa et le cabriolet. L’auto conserve ainsi ses arches à l’aspect flottant sur la partie arrière mais est bien équipée d’une vrai capote en toile, qui se replie automatiquement. Il suffit de 15 secondes pour profiter des joies du plein air. Si le feu passe au vert alors que l’opération n’est pas terminée, pas de panique car le décapotage peut se faire en roulant jusqu’à 50 km/h. Bonne nouvelle : la prise de poids est limitée avec seulement 60 kg en plus par rapport au coupé. Les portes à ouverture en élytre sont conservées. En revanche, les deux places d’appoint à l’arrière sont supprimées, remplacées par un espace de rangement.

Plus d’autonomie en électrique

L’arrivée du Roadster est l’occasion pour BMW d’apporter un petit lifting au coupé, qui mine de rien a déjà quatre ans. Mais le look n’est pas revu, seules de nouvelles jantes 20 pouces sont au menu (option sur le coupé), tout comme des teintes de carrosserie inédites. A bord, il y a de nouveaux habillages et on note l’arrivée d’un écran tactile.

En revanche, la fiche technique évolue. L’ensemble mécanique reste très original, avec un moteur essence 3 cylindres de 231 ch qui entraîne les roues arrière. Pour les roues avant, il y a un bloc électrique, dont la puissance passe à 105 kW, soit 143 ch, un gain de 12 ch. Le nouveau total est donc de 374 ch. Surtout, la capacité de la batterie grimpe de 7,1 à 11,6 kWh. A la clé, un joli gain en autonomie en mode 100 % électrique, passant sur le coupé de 33 à 55 km (53 km pour le Roadster). La vitesse maxi en mode électrique est limitée à 105 km/h contre 70 km/h auparavant. Pour rappel, la voiture repose sur un châssis en aluminium et la cellule de l’habitacle est constituée de plastique renforcé par de la fibre de carbone.

Ces nouvelles i8 seront en vente en mai 2018.