Tesla reste un constructeur à la santé fragile… et le plus dur est à venir pour lui. L’américain va être attaqué de toutes parts par les ténors du premium. Les allemands multiplient les projets de voitures électriques : Audi dévoilera en fin d’année l’e-tron, Mercedes lancera en 2019 l’EQC et BMW (qui a déjà la citadine i3) proposera en 2020 une variante branchée du X3. Mais les germaniques se font devancer par Jaguar, qui présente au Salon de Genève l’I-Pace.

Le modèle de série est très proche du concept-car, qui date de fin 2016. La silhouette de l’engin étonne. Pour Jaguar, l’I-Pace est un SUV. Mais il n’a pas vraiment une allure de baroudeur et peut faire penser sous certains angles à une grosse compacte ! Il mesure 4,68 mètres de longueur, soit quelques centimètres de moins que le F-Pace. Il est bas (1,56 mètre) et très large (2 mètres). Surtout, les roues sont rejetées dans les angles. L’empattement est digne d’une limousine, avec 2,99 mètres. La courte partie avant surprend, tout comme le dessin de la poupe, avec une lunette très inclinée et une carrosserie droite comme un I.

Deux moteurs, 400 ch

La présentation intérieure tente de faire la synthèse entre sportivité et technologie. Jaguar multiplie les écrans : en plus de ceux de l’instrumentation et du système multimédia, il y en a un au-niveau des commandes de clim, placé sur une sorte d’arche. L’I-Pace profite de son empattement généreux pour proposer, selon Jaguar, une habitabilité digne de la catégorie supérieure. Le volume de coffre est aussi généreux, avec plus de 650 litres.

Les proportions particulières s’expliquent par la fiche technique. L’I-Pace est doté de deux moteurs électriques, un sur chaque essieu. Les quatre roues sont motrices mais il n’y a pas d’arbre de transmission. La puissance cumulée est de 400 ch et le couple maxi atteint 696 Nm ! L’auto passe de 0 à 100 km/h en 4,8 secondes. En revanche, la vitesse maxi est limitée à 200 km/h.

A partir de 78.380 €

L’énergie est stockée dans une batterie de 90 kWh. Jaguar promet une autonomie de 480 km avec le nouveau cycle d’homologation plus sévère WLTP. Sur un super-chargeur 100 kW, on peut refaire le plein à 80 % en 45 minutes. Avec une prise murale 7 kW, il faudra 10 heures. Le système de navigation apprend des habitudes du conducteur pour calculer les autonomies les plus justes. Des mises à jour seront possibles à distance.

L’I-Pace est déjà disponible à la commande, avec un prix de base de 78.380 €. C’est environ 10.000 € de moins que le plus abordable des Tesla Model X, mais le SUV américain est nettement plus imposant.