Et si en 2016, au moment de changer de véhicule et d’opter pour un premium, vous pensiez à Infiniti ? Née en 1989 (comme son homologue Lexus), la marque chic de Nissan souffre d’un énorme déficit de notoriété en Europe, où elle est officiellement présente depuis huit ans. Mais avec des produits à la personnalité affirmée et un sens poussé du service, elle mérite le détour.

Courbes aguicheuses

Ainsi, plutôt que de se précipiter chez BMW ou Mercedes pour découvrir les Série 4 Coupé et Classe C Coupé, pourquoi ne pas se laisser tenter par cette Q60 ? Vous ne pouvez nier que sa silhouette musclée et ses galbes élégants ne sont pas attirants !

Pendant que Lexus mise sur les angles provocants, Infiniti préfère les courbes élégantes.

Pendant que Lexus mise sur les angles provocants, Infiniti préfère les courbes élégantes.

Proche du concept-car dévoilé l’année dernière, la nouvelle Q60 (la troisième génération) mesure 4,68 mètres de longueur. Montée sur des jantes de 19 pouces (voire 20 en option), elle fait la synthèse quasi parfaite entre traits tendus et lignes arrondies, aspect bourgeois et côté sportif. Intégrant les codes esthétiques incontournables de la marque japonaise, comme la calandre menaçante en position basse ou une custode en virgule, elle apporte une touche d’exotisme sans pour autant tomber dans une originalité clivante façon Lexus.

A l’intérieur, nous sommes en terrain connu en retrouvant la planche de bord de la berline Q50. Son apparence est assez classique, avec une imposante console centrale verticale, prolongée visuellement entre le conducteur et le passager. L’originalité réside dans la superposition de deux écrans, un pour l’affichage, l’autre pour les commandes. Pour un aspect plus sportif, le volant a été redessiné.

Jusqu’à 405 ch

Visant sans complexe les Allemandes, la Q60 cache du beau matériel sous son capot. Elle inaugure en effet un nouveau V6 biturbo 3.0 de 405 ch (couple maxi de 475 Nm dès 1.600 tr/min) ! Nous ne sommes pas loin de la BMW M4 et son six cylindres 431 ch. En entrée de gamme, la Q60 sera dotée d’un quatre cylindres 2.0 turbo de 211 ch. D’office, sur ces deux moteurs, la boîte est une automatique à 7 rapports.

2017 Infiniti Q60 2017 Infiniti Q60 2017 Infiniti Q60

Reprenant la base technique de la Q50, la Q60 est une propulsion. La direction électronique (sans contact mécanique) a été retravaillée pour procurer de meilleures sensations et mieux informer des conditions d’adhérence. En option, Infiniti propose une suspension dynamique électronique « conçue pour procurer une maniabilité optimale et un confort amélioré ». Comme pour la compacte Q30, les ingénieurs ont souhaité soigner l’insonorisation.

La Q60 fera sa première apparition européenne au Salon de Genève en mars. Elle arrivera dans les concessions d’ici la fin de l’année 2016.