Clin d'oeil assumé à la première génération : la Twingo 3 débute sa carrière avec quatre couleurs de carrosserie.

Clin d’œil assumé à la première génération : la Twingo 3 débute sa carrière avec quatre couleurs de carrosserie.

Succéder à la première Twingo ressemblait à une mission impossible. Le modèle avait une telle cote de popularité que prendre sa relève était une tâche beaucoup trop compliquée. La deuxième mouture est née en plus à une époque où Carlos Ghosn souhaitait des autos plus consensuelles pour séduire un public plus large. Il est vrai qu’à l’époque la silhouette décalée de la Twingo plaisait autant qu’elle rebutait.

Petite révolution : la nouvelle Twingo est une 5 portes. Un vrai plus pour la polyvalence.

Petite révolution : la nouvelle Twingo est une 5 portes. Un vrai plus pour la polyvalence.

Feuille blanche

A cause de son look trop sobre, la génération 2 a reçu un accueil glacial. Mais au final, cela ne l’a pas empêché de bien se vendre, aidée il est vrai par les primes à la casse et divers bonus écologiques. Renault a quand même vite pris conscience que la clientèle exigeait davantage de sympathie de la part de la Twingo. Il l’a alors restylé en profondeur à l’automne 2011. Le losange était ensuite prévenu : un raté pour la troisième génération n’aurait pas été pardonné. La marque est donc partie d’une feuille blanche. On ne reconnaît plus du tout la Twingo !

Les optiques additionnelles rondes logent les feux de jour à quatre points lumineux. On devrait reconnaitre la Twingo de loin !

Les optiques additionnelles rondes logent les feux de jour à quatre points lumineux. On devrait reconnaitre la Twingo de loin !

La silhouette de la Twingo était obligée de changer car la base technique est révolutionnée, avec une architecture inédite : le moteur est implanté à l’arrière, sous le plancher du coffre ! La Twingo 3 est donc une petite propulsion. Pour réduire les coûts de développement de cette plate-forme, Renault s’est associé à Daimler, qui utilisera cette base pour ses futures Smart Forfour et Fortwo. Le passage du moteur à l’arrière libère le train avant ce qui permet d’améliorer le rayon de braquage. Un plus pour une citadine. Le bloc avant a été réduit et les quatre roues sont dans les coins, ce qui a permis d’améliorer l’habitabilité. Esthétiquement, les sorties d’air dans le bouclier arrière trahissent l’originale disposition du moteur.

La Twingo 3 est une propulsion ! Beaucoup rêvent déjà d'une RS au train-arrière joueur.

La Twingo 3 est une propulsion ! Beaucoup rêvent déjà d’une RS au train-arrière joueur.

Cinq portes

La Twingo renoue vraiment avec l’esprit joyeux du premier modèle en adoptant une bonne bouille, avec une face avant toute en rondeurs. On retrouve les projecteurs additionnels dans le bouclier. Ils hébergent cette fois les feux de jour, composés de quatre points lumineux bleutés. La nouvelle calandre maison est bien évidemment de la partie, avec un logo quasi vertical. A l’arrière, on remarque que le hayon est entièrement vitré, comme sur la Volkswagen Up. Les feux sont visuellement rattachés au coffre. Quelques éléments font penser à la R5, comme la lunette inclinée. Grosse nouveauté pour la Twingo : la présence de cinq portes ! Mais comme sur la Clio, les poignées des ouvrants arrière sont cachées dans les montants.

La lunette inclinée et les feux sur les hanches sont des clins d'oeil à la R5. Notez les sorties d'air dans le bouclier.

La lunette inclinée et les feux sur les hanches sont des clins d’oeil à la R5. Notez les sorties d’air dans le bouclier.

On le constate sur ces premières photos officielles, Renault a mis le paquet sur la personnalisation. Comme avec les grandes sœurs Clio et Captur, la Twingo en fait voir de toutes les couleurs. On peut ainsi faire varier les teintes des baguettes de décoration, des jantes, des rétroviseurs. De nombreux stickers existeront pour les flancs. Renault proposera aussi dès le lancement une version dotée d’une capote en toile, pour profiter des joies du plein air. La nouvelle Twingo fait ses débuts avec des teintes gaies, un clin d’oeil au tout premier modèle.

Rendez-vous à Genève

L’habitacle n’a pas encore été montré. Pour le découvrir, il faudra patienter jusqu’au salon de Genève. Sur les premières images, on semble distinguer une console centrale colorée, rattachée à l’instrumentation, comme sur le concept Twin’Run. Aucun mot sur l’équipement non plus ou la technique. La Twingo 3 devrait uniquement être disponible en motorisation essence, avec probablement une évolution du 3 cylindres 0.9 Tce.

Vidéo de la Twingo 2014