Malheureusement pour Lexus, cela se passe toujours ainsi. Quand le japonais présente un nouveau produit, surtout une sportive, on n’attend pas une seconde pour le situer par rapport aux modèles allemands. Car le premium germanique reste une référence. Si pour le coupé RC-F, la comparaison avec la BMW M4 (voir notre essai) n’était pas un problème (l’asiatique proposant 477 ch et la bavaroise 431 ch), pour cette nouvelle GS F le parallèle est cruel.

C'est loin d'être la plus puissante des berlines. Mais c'est l'une des plus exubérante !

C’est loin d’être la plus puissante des berlines. Mais c’est l’une des plus exubérantes !

Fidèle à l’atmo

La berline intermédiaire de Lexus s’équipe d’un V8 5.0 litres de 473 ch. La puissance maxi est atteinte au régime élevé de 7.100 tr/min. On peut trouver cela pas mal mais la BMW M5 propose au minimum 560 ch ! Elle est même montée jusqu’à 600 ch avec sa série spéciale 30ème anniversaire (voir notre essai). Sur le papier, la différence est importante. Mais bien évidemment, il ne faut pas juger l’auto sur une fiche technique. Il faudra attendre l’essai pour voir si la GS-F se fait distancer par la M5 sur les circuits. La japonaise se rattrape d’ailleurs sur la balance, avec selon la marque chic de Toyota un poids de 1.830 kg, soit une centaine de moins que la M5.

Lexus GS F 2015 - 2

Lexus GS F 2015 - 4

vue profil Lexus GS F

Le V8 Lexus est atmosphérique. Il délivre un couple maxi de 527 Nm disponible entre 4.800 et 5.600 tr/min. Il est associé à une boîte automatique à 8 rapports. On peut monter et descendre manuellement les vitesses. Fidèle à ses habitudes, Lexus n’est pas encore rentré dans les détails lors de la mise en ligne des premières images officielles. La marque va donc à l’essentiel indiquant que la suspension a été revue et la structure rigidifiée. On retrouve sur la GS F le différentiel à vecteur de couple (TVD) vu sur la RC F avec trois modes de fonctionnement : Standard (meilleur compromis entre agilité et stabilité), Slalom (agilité accentuée avec une direction plus vive) et Track (privilégie la stabilité à haute vitesse pour le circuit).

Style exubérant

Côté look, la GS F est bien une Lexus avec un design voyant ! Elle a un air très menaçant avec son immense calandre en forme de diabolo et ses grandes prises d’air dans les coins du bouclier. Ces ouvertures refroidiront les freins. L’air s’échappera par des ouïes derrière les roues de 19 pouces (pneus de 255/35 à l’avant et 275/35 à l’arrière). Au niveau de la poupe, un petit becquet est fixé à la malle et quatre sorties d’échappement prennent place dans le bouclier. A bord, on remarque des inserts carbone sur la planche de bord (imitation ou vraie fibre, on ne sait pas encore) et de nouveaux sièges baquets qui donnent très envie de s’assoir dedans !

Lexus GS F 2015 - 5

Lexus GS F 2015 - 6

sieges Lexus-GS-F-2015

interieur Lexus GS F

La GS F prendra son premier bain de foule mondial la semaine prochaine au Salon de Detroit. Les européens pourront la voir début mars au Salon de Genève. Les premiers exemplaires ne devraient pas arriver avant la fin de l’année dans les concessions françaises.