Audi propose des modèles estampillés S et RS. Quels sont ses équivalents chez BMW ? Connaissez-vous les AMG Sport ? Afin d’y voir plus clair, Abcmoteur vous a concocté un petit guide sur l’offre sportive de plus en plus large d’Audi, BMW et Mercedes.

Deux familles sportives pour chacune des trois marques

Le trio de marque premiums d’outre-Rhin que je viens de citer se livre une guerre sans merci pour attirer le client. Il en résulte que chacun copie l’autre dès lors qu’une bonne idée apparaît. Audi a maintenant depuis plus de vingt ans deux gammes de sportives claires pour satisfaire différents types d’amateurs de mécaniques puissantes. Une stratégie imitée depuis peu par BMW et Mercedes.

Audi RS 7 BMW M4 Mercedes AMG GT S

Audi : les S et RS

La première S est basée sur l’Audi 80. En 1990, la S2 Coupé affiche 220 ch et 309 Nm de couple grâce à son cinq-cylindres 2,2 l turbo. De quoi emmener les 1 420 kg en 6,1 s à l’épreuve du 0 à 100 km/h. Aujourd’hui, tous les modèles ornés des quatre Anneaux sont disponibles avec la fameuse lettre « S ». De la petite S1 (231 ch) à la limousine S8 (520 ch) ! Seul le Q3 n’y a pas le droit, tandis que pour le Q7, c’est pour bientôt.

> Toutes les S actuelles :

Audi TTS Rouge Tango plage

Audi TTS Coupé

L’histoire des RS débute en 1994 par la RS 2 Avant conçue en collaboration avec Porsche dans le but d’aller batailler face aux BMW M et Mercedes AMG. Le break équipé du même cinq-cylindres que la S2 Coupé, mais revu à 315 ch et 410 Nm pour l’occasion, atteint les 100 km/h en 5,4 s en dépit d’un poids élevé. En 2015, quatre modèles RS peuvent être achetés en neuf avec à la clef des performances de haute volée. La RS 4 sera remplacée d’ici un à deux ans.

> Toutes les RS actuelles :

  • RS 3 Sportback (367 ch)
  • RS 6 Avant (560 ch, 605 ch en Performance)
  • RS 7 Sportback (560 ch, 605 ch en Performance)
  • RS Q3 (340 ch)
vue 3-4 avant Audi RS 7

Audi RS 7 Sportback

En outre, il est impossible de ne pas mentionner l’Audi la plus rapide jamais produite représentée par la R8 essayée tout récemment par votre blog préféré !

BMW : les M Performance et M

En 2012, BMW confie la Série 1 (F20) à son département M Performance qui permet à la compacte d’atteindre les 320 ch : la M135i est née ! Moins radicale qu’une 1M, cette version se veut plus discrète et vivable au quotidien. C’est aussi une façon de remplacer les is (E92 335is, E30 320is, …). Le X4 M40i (360 ch) est le dernier à avoir subi ce traitement sportif. La gamme devrait encore s’étendre et pourquoi pas jusqu’à la Série 7…

> Toutes les M Performance actuelles :

M135i F20 BMW M day LFG

BMW M135i

Chez BMW, la première M est assez facile à retenir, puisqu’il s’agit de la M1. Apparu en 1978, ce coupé mû par un six-cylindres en ligne 3,5 l de 277 ch n’a pas trouvé son public lors de sa carrière longue de trois ans. Malgré ce faux départ, la firme à l’Hélice n’a cessé de multiplier ses modèles M – qui participent beaucoup à l’image de BMW – en passant par la Série 5, Série 3 et même ses SUV X5 et X6. La dernière nouveauté est la M2 (370 ch) qui est particulièrement attendue.

> Toutes les M actuelles :

> Lisez aussi nos prises en mains de la gamme M : Une gamme BMW M méchaMMent préparée pour la piste ? / Les BMW M ont rugi au circuit de Nevers Magny-Cours

BMW M4 pitlane Magny Cours M Festival

BMW M4 Cabriolet

Mercedes : les AMG Sport et AMG

Pour l’Etoile, l’arrivée d’une gamme sportive plus accessible est encore plus récente. C’est en 2014 que l’on découvre simultanément les Classe C 450 AMG et GLE 450 AMG équipés d’un V6 3,0 l bi-turbo de 367 ch. D’autres modèles suivront.

> Toutes les AMG Sport actuelles :

  • Classe C 450 AMG (367 ch)
  • GLE 450 AMG (367 ch)
action Mercedes-C450-AMG-Sport

Mercedes C450 AMG Sport

La première véritable Mercedes officiellement badgée des trois lettres est la C36 AMG de 1993. Dotée d’un six-cylindres en ligne de 3,6 l offrant 280 ch et 386 Nm, la Classe C la plus rapide de cette époque joue dans la catégorie GT, plutôt que parmi les plus pistardes telles que la M3 E36. Plus de vingt ans plus tard, l’Etoile propose une très large gamme presque entièrement munie de V8 et V12 allant jusqu’à 630 ch avec le V12. A l’exception des AMG A 45 et AMG GLA 45 qui s’appuient sur un « petit » quatre-cylindres de 2,0 l de cylindrée crachant 381 ch !

> Toutes les AMG actuelles :

  • AMG A 45 (381 ch)
  • AMG GLA 45 (381 ch)
  • AMG C 63 (476 ch/510 ch en S)
  • AMG E 63 (525 ch/585 ch en S)
  • AMG CLS 63 (557 ch/ 585 ch en S)
  • AMG SLK 55 (422 ch)
  • AMG SL 63 (537 ch, 630 ch en SL 65)
  • AMG ML 63 (525 ch)
  • AMG G 63 (544 ch, 612 ch en G 65)
  • AMG GL 63 (557 ch)
  • AMG GLE 63 (557 ch, 585 ch en S)
  • AMG S 63 (544 ch, 630 ch en S 65)
  • AMG CL 63 (544 ch, 630 ch en CL 65)
  • AMG GT (462 ch, 510 ch en S)
Mercedes AMG GT S

Mercedes-AMG GT S

Voici donc ici toute la puissance allemande réunie, et encore je me limite aux généralistes premiums. Autrement, on pourrait ajouter Porsche, Volkswagen, … J’aurais pu aussi évoquer les packs uniquement esthétiques (S line, pack M et pack AMG). Dans le futur, ces gammes vont encore s’élargir, notamment avec l’arrivée de diesel haute performance chez Audi et aussi un peu plus tard de motorisations électriques pour contrer Tesla…

Bref, les réjouissances ne sont pas prêtes de se terminer et il faudra encore être studieux pour ne pas s’y perdre entre toutes ces appellations ! 😉