Le petit constructeur artisan, Exagon Motors, qui se situe à Magny-Cours (58) continue le développement de sa voiture électrique aux performances de haut niveau. Il était donc logique d’amener l’auto sur le circuit du Nürburgring afin de se rendre compte comment allait se débrouiller le coupé tricolore.

la furtive egt sur circuit

Bien dessinée, la Furtive eGT s’est révélée bluffante sur le Nürburgring avec un comportement très sain malgré que ce soit une propulsion électrique dotée de deux moteur électrique d’environ 167 ch (soit 125 kW) chacun

Exagon prévoit d’augmenter la puissance de son coupé en le faisant passer à 148 kW par moteur, soit près de 400 ch au total ! Autre point d’amélioration, le véhicule pourrait être doté d’un prolongateur d’autonomie à essence qui porterait la distance parcourue avec un « plein » à 800 km !

la furtive egt de exagon motors

Longue de 4,50 m, la Furtive atteint le 0 à 100 km/h en seulement 3,5 s et elle dispose d’un couple de 480 Nm. C’est donc une supercar électrique !

Il a noter que la Furtive eGT est annoncée avec une autonomie de 400 km (à vérifier et très variable selon l’utilisation, le tracé du circuit, …) et qu’elle sera commercialisée à cette année à l’occasion du Mondial de Paris !

l'habitacle de la furtive gt

C’est la pilote Sabine Schmitz qui a conduit l’auto pendant deux jours sur le tracé allemand. Elle déclare avoir beaucoup aimé le comportement routier et les sensations délivrées par le bolide ainsi que sa puissance de freinage

Enfin, le point noir est que, comme on peut s’en douter, la sportive électrique ne sera pas donnée. Les première estimations non-officielles lui donnent un prix aux alentours des 300 000 €. Reste à comparer ce tarif à ses concurrentes fonctionnant à l’électricité et celles fonctionnant aux carburants fossiles.