Lors de l’édition 2013 du salon de l’automobile de Genève, le stand Pininfarina accueillait le sculptural concept car Sergio. Moins de deux ans après, Ferrari en annonce une production ultra exclusive de six unités, basées sur la 458 Spider ! Le premier exemplaire a été livré aux Emirats Arabes Unis, durant un évènement de la marque sur le circuit Yas Marina d’Abu Dhabi.

Très proche du concept

Stylistiquement parlant, il n’y a que deux différences majeures entre le concept Sergio et la version production. La première, c’est que l’arrière adopte des échappements façon 458 Speciale en lieu et place de la triple sortie du concept. La seconde, c’est que Ferrari a fait le choix de doter son roadster d’un pare-brise qui, si il ne dénature pas la ligne originelle, a pour effet de faire paraître l’ensemble un peu moins bien proportionné que le concept.

vue 3-4 avant Ferrari-Sergio

On se souvient que Lamborghini avait été plus audacieux en proposant l’Aventador J avec seulement deux petits saute-vent. Ne boudons toutefois pas notre plaisir, tous les autres éléments du design étant présents aussi bien sur le concept que sur la Sergio finale !

vue 3-4 arriere Ferrari-Sergio

On retrouve ainsi l’avant plongeant et très fin, l’arceau qui intègre des prises d’air pour le refroidissement de la boîte de vitesses et les jantes dorées contrastant avec le rouge profond de la carrosserie. Le trait de peinture noir courant des bas de caisses jusqu’à l’arceau est également de la partie. L’intérieur de chacun des six exemplaires a été soigneusement personnalisé par son propriétaire.

Performances de haut vol

Quand le cheval cabré le plus célèbre de la production automobile mondiale fait son apparition sur une carrosserie, on s’attend forcément à ce que la sportivité soit au rendez-vous. Et de ce côté-là, les six acquéreurs de la Sergio devraient être servis.

vue de profil Ferrari-Sergio

Le roadster est en effet propulsé par le bloc des 458 Speciale et Speciale Aperta. A savoir un V8 4.5 atmosphérique ne produisant pas moins de 540 Nm de couple et 605 chevaux perchés à 9 000 tr/min ! Le 0 à 100 km/h n’est qu’une formalité, ne réclamant que trois secondes.

interieur Ferrari-Sergio

Un soin tout particulier a également été apporté à l’aérodynamique avec une lame avant travaillant de concert avec l’extracteur d’air situé à l’arrière de la voiture. Les deux se chargent de canaliser l’air et de créer une dépression sous la voiture pour augmenter l’appui.

Maranello n’a pas jugé utile de rendre publique le prix de la Ferrari Sergio, mais il se murmure qu’elle se serait échangée contre un minimum de trois millions d’euros. Visiblement, quand on aime on ne compte pas !