Chez DS, c’est un peu noël après l’heure. En ce début d’année, la compacte premium du groupe aux chevrons reçoit ainsi trois nouvelles motorisations dotées du Stop & Start ainsi que deux équipements qui lui faisaient défaut.

Un essence, deux diesels

Penchons nous sans plus tarder sur les nouveaux blocs disponibles pour la DS 4. Le premier est un essence qui vient avantageusement s’intercaler entre le 130 chevaux d’entrée de gamme et le 200 chevaux à l’autre extrémité. Cubant 1,6 litre, il offre 165 chevaux et 240 Nm de couple, des valeurs suffisantes pour mouvoir aisément les 1,3 tonnes de la compacte. Il est couplé exclusivement à la boite automatique EAT6 qui permet à la marque d’afficher une consommation de seulement 5,5 L/100 km. Ce THP 165 est disponible à partir de 28 700 euros, avec le niveau de finition intermédiaire So Chic.

DS 4 2015

Dans l’univers diesel, DS ouvre le bal avec un 2.0 BlueHDi de 150 chevaux et 370 Nm de couple qui vient avantageusement remplacer le HDi 135 (135 ch et 320 Nm de couple). Bien qu’associé à une classique boîte manuelle, il ne consomme que 3,9 L/100 km en usage mixte, ce qui se traduit par des rejets de CO2 limités à 100 g/km. Enfin, le haut de gamme diesel est désormais incarné par le BlueHDi 180 et ses 400 Nm de couple. Comme le THP 165, il est couplé d’office à la boîte de vitesse automatique EAT6. Ces deux moteurs diesel sont accessibles dès le deuxième niveau de finition, et réclament respectivement 29 750 et 32 200 euros.

Petite avancée technologique

Si l’extérieur ne change pas, la technologie embarquée progresse légèrement. Tout d’abord, on note l’arrivée de l’ADML. Derrière ce sigle se cache tout simplement l’accès et le démarrage mains libres, qui autorise à laisser la clé de votre DS 4 dans votre poche tant que vous êtes à moins de deux mètres de la voiture.

DS n'a pas fourni de visuel pour l'intérieur

Malheureusement, DS n’a pas, pour le moment, diffusé de visuel pour l’intérieur

La deuxième évolution concerne l’écran de la console centrale, qui est désormais tactile et haute résolution. Quand nous avions essayé la DS 4 le mois dernier, nous pestions contre la présence de trop nombreux boutons sur le volant et la console centrale. Espérons que le nouvel écran corrige le tir !