Lancé en 2006, le Q7 marquait l’entrée de la marque aux anneaux sur le segment des SUV de luxe. Audi nous dévoile aujourd’hui les premières photos officielles et les innovations du Q7 de deuxième génération.

Changement de cap

Comme on a pu l’observer avec le TT (voir notre essai), Audi tend à dynamiser le design de sa gamme. Le nouveau SUV dit au revoir aux rondeurs qui caractérisent la version actuelle et opte pour un physique musclé et beaucoup plus carré.

nouvel Audi Q7

Nouvelle calandre single frame hexagonale, phares affinés, pare-choc proéminent, nul doute que vous n’aurez pas envie de trainer sur la file de gauche si vous voyez le Q7 débouler dans votre rétroviseur.

avant nouvel Audi Q7

Même constat à l’arrière où les arrêtes sont saillantes, les feux plus carrés que sur l’actuel. Pareillement, les sorties d’échappement adoptent un design rectangulaire, c’est dire !

arriere nouveau Audi Q7

Le profil révèle des ailes marquées qui finissent d’asseoir un peu plus la présence du SUV.

profil Audi Q7 2015

profil Audi Q7 II

L’intérieur évolue vers plus de raffinement et de fluidité. Les lignes sont simples, épurées, à l’image de la console centrale « flottante » qui ne descend pas jusqu’au tunnel de transmission.

interieur nouveau Q7 2015

La nouveauté majeure pour le conducteur est la présence de l’Audi Virtual Cockpit, cet écran haute définition de 12,3 pouces qui remplace le combiné d’instrumentation classique. Il permet d’afficher toutes les informations vitales de la voiture, mais également la cartographie du GPS.

volant nouveau Audi Q7 2015

Le système multimédia MMI est de dernière génération et bénéficie de contrôles tactiles et d’une commande vocale, ainsi que d’un système audio haute fidélité signé Bose ou même Bang & Olufsen (1920 W), en option.

Sièges massant, climatisation auto régulée, Internet, tout ce que l’on est en droit d’attendre d’une voiture de ce standing figure dans le nouveau Q7. En outre, Audi annonce que l’intérieur a été totalement revu pour offrir plus d’espace aux passagers.

Sévère cure d’amaigrissement

Ce qui frappe en regardant la fiche technique, c’est le poids. 1 995 kilos cela peut paraître beaucoup, mais c’est 325 kilos de moins que celui qui remplace ! Un exploit qui en fait le SUV le plus léger de sa catégorie.

roulage Q7 2015

Pour mouvoir ses deux tonnes, le Q7 sera disponible avec deux V6 : un 3.0 TDI de 272 chevaux et 600 Nm de couple et un 3.0 TFSI de 333 ch et 440 Nm de couple. Des moteurs qui ont été travaillés en vue d’une baisse de leur consommation, ce qui permet à Audi d’annoncer seulement 5,7 L/100 km et des émissions de CO2 149 g/km au pour le diesel et 7,7 L/100 km (179 g) pour l’essence.

SUV Audi Q7

Une version plug-in hybride baptisée Q7 e-tron quattro arrivera plus tard. Elle combinera le V6 TDI avec un moteur électrique (autonomie de 56 km en full électrique) situé dans la boîte de vitesse automatique à 8 rapports pour un total de 373 chevaux et 700 Nm de couple, le tout ne consommant que 1,7 L/100 km en cycle normalisé.

tout-terrain Audi Q7 II

Le châssis n’est pas en reste, puisqu’il peut recevoir en option un système à 4 roues directrices. A basse vitesse, les roues arrière braquent dans le sens opposé des roues avant pour minimiser le rayon de braquage et à haute vitesse elles tournent dans le même sens, pour maximiser la stabilité et l’agilité. Equipé d’origine avec une suspension métal, le Q7 peut recevoir en option une suspension à air adaptative qui permet de baisser la hauteur de caisse de 30 mm sur autoroute ou encore de la relever de 60 mm hors des sentiers battus.

Aucun prix ni de date de sortie officielle n’ont été avancés par Ingolstadt. On retrouvera toutefois l’Audi Q7 2015 au salon de l’automobile de Detroit, en janvier prochain.