Près de dix ans après le lancement du BMW X6, Audi lance son premier SUV coupé. Un sacré retard, mais en matière de baroudeurs, il n’est en fait jamais trop tard. Les 4x4 ne cessent de grignoter des parts de marché, le Q8 n’aura donc aucun mal à se faire une place. Il vient d’être présenté lors d’une conférence à Shenzhen, une manière de montrer que la Chine sera son marché prioritaire.

Si le Q8 rentre dans la catégorie des SUV coupés, on constate qu’il a choisi d’avoir une apparence moins coupé que ses rivaux directs, avec un toit moins plongeant et une lunette plus droite. Ce n’est pas une mauvaise chose, car si sa silhouette est plus conventionnelle, elle est mieux équilibrée. Cela ne signifie pas pour autant que le Q8 fera l’unanimité.

Habitabilité préservée

Sa face avant, chargée, devrait diviser ! Elle est organisée autour d’une inédite calandre octogonale dotée d’un épais cadre gris ou noir selon les finitions, avec un effet en 3D. Les fines optiques sont associées à de curieuses excroissances noires et les prises d’air latérales sont énormes. L’arrière est plus sobre, avec comme sur les A7 et A8 des feux reliés par un bandeau. Petite spécificité ici, le logo est sur un élément noir. Le Q8 est un beau bébé, avec 4,99 mètres de longueur et surtout 2 mètres de largeur !

Audi n’a pas joué sur les économies d’échelle en reprenant une planche de bord existante. Mais en toute logique, la présentation intérieure est proche des dernières créations de la marque, avec deux écrans superposés (10,1 et 8,6 pouces) au niveau de la console centrale. Celui du haut, pour le contrôle de la navigation, se fond dans une bande couleur noir brillant entourée d’une baguette couleur alu. L’ensemble est surmonté d’un bandeau d’aérateurs.

Micro-hybridation pour commencer

Le côté moins coupé du Q8 face à un X6 devrait permettre d’avoir un meilleur accès à l’arrière et plus de centimètres pour la tête. Audi indique d’ailleurs que son modèle est plus spacieux que ses concurrents. On vérifiera ça lors d’un premier contact avec la voiture au Mondial de l’Automobile. Audi annonce un volume de coffre de 605 litres, allant jusqu’à 1.755 litres.

Le Q8 débutera sa carrière cet été avec un V6 TDI de 286 ch (couple de 600 Nm). Ce bloc sera ensuite proposé avec 231 ch. Il y aura aussi un V6 essence TFSI de 340 ch. L’hybridation légère, avec alterno-démarreur, sera généralisée. Mais aucun hybride rechargeable n’est encore annoncé. La transmission intégrale quattro sera évidemment de série aussi, avec en conditions normales de conduite une distribution du couple avant/arrière de 40/60. Une répartition qui variera dès que ça patinera ! En option, le Q8 pourra profiter de roues arrière directrices et d’une suspension pneumatique. La voiture sera capable de se garer seule, sans conducteur à bord.