La concession digitale, vous connaissez ? À l’occasion de l’ouverture à Marseille du dixième point de vente de Qarson, pionnier en la matière, nous vous présentons le fonctionnement de ces concessions d’un genre nouveau.

L’automobile évolue, et les façons d’acheter sa voiture neuve aussi. Certains seront plus à l’aise en passant par leur concessionnaire local, quitte à devoir compter sur leurs talents de négociateurs pour obtenir une petite ristourne de la part du vendeur. D’autres choisiront les services d’un mandataire qui proposent souvent des prix plus avantageux, même si cela se fait parfois en dépit du choix. Et désormais, il existe une alternative : les concessions digitales.

 

À quoi ressemble une concession digitale ?

 

borne interactive qarsonLes concessions digitales se situent à l’endroit où l’on aurait tendance à se rendre le plus naturellement pour faire ses achats, mais auquel on ne penserait pas forcément en premier pour acquérir une auto neuve : les centres commerciaux. Dans ces espaces aménagés au milieu des galeries commerciales, on trouve généralement un ou deux véhicules physiquement présents, le reste laissant place à des équipements numériques à la pointe de la technologie, tels que des écrans de 50 pouces, des bornes interactives ou encore des galeries d’images des véhicules en haute définition. Ces points de vente résolument tournés vers la technologie ne signifient pas pour autant que l’on est seul face à son écran pour prendre votre décision, bien au contraire ! On trouve aussi dans les concessions digitales une équipe en mesure de répondre à toutes les questions que les clients seraient susceptibles de se poser et de les orienter vers le véhicule correspondant à leurs besoins. D’ailleurs dans le cas de Qarson, le fait de ne pas être affilié à une marque en particulier leur permet de donner un avis objectif au client, là où les vendeurs employés par un garage auront tendance à avoir pour consigne de le guider vers un modèle donné.

 

 

Les principaux avantages de ce type de concession

 

Les concessions digitales proposent une expérience d’achat nouvelle, sans prise de tête. C’est du moins ce que promet Qarson dans son slogan « Le bonheur automobile ». Cela passe tout d’abord par une plus grande proximité : en effet, on hésitera souvent à perdre son Samedi après-midi pour faire le déplacement spécialement jusque chez le concessionnaire de la marque qui nous intéresse, afin de voir un véhicule plus ou moins proche de celui que l’on veut (la configuration désirée ayant peu de chances d’être en stock à une époque où presque tout est personnalisable). À l’inverse, quoi de plus simple que de prendre un petit moment pour trouver son prochain véhicule à l’endroit où l’on va faire ses courses ? La simplification de l’expérience d’achat contribue également au succès de cette formule : Il est agréable d’être conseillé, tout en pouvant faire le tour de la voiture virtuellement, sans oublier de vérifier quoi que ce soit, intimidé par un vendeur insistant ou déconcentré par la présence du véhicule.

Et il faut croire que le concept parvient à convaincre, puisque des constructeurs comme PSA s’en inspirent et commencent à développer des concessions plus compactes où les stocks laissent place à des écrans sur lesquels les clients peuvent configurer le véhicule qui leur convient et en consulter facilement tous les détails. Ne serait-ce pas là l’avenir de la vente automobile ?

Ouverture d’une nouvelle concession marseillaise

 

C’est en tout cas ce en quoi Qarson croit, en continuant à se développer sur ce modèle à un rythme soutenu. Ainsi, il ouvrira les portes de sa toute nouvelle concession digitale marseillaise le 15 Novembre, située dans le centre commercial La Galerie-Géant la Valentine.

 

Article sponsorisé