Au début du mois, nous nous penchions sur la fiabilité – imparfaite – de la boîte auto DSG du groupe Volkswagen, mais qu’en est-il de la nouvelle boîte automatique à double embrayage proposée par Renault ? Voici un premier bilan fiabilité sur l’EDC.

Des soucis de jeunesse

A son lancement au 1er trimestre 2010 – elle apparaît sur la Renault Megane III –, la boîte EDC (pour Efficient Dual Clutch, fabriquée par l’Allemand Getrag) connait quelques petits dysfonctionnements. Un passage dans un garage Renault qui se chargera de reprogrammer l’électronique de la boîte règle le souci.

Un bruit métallique retentit vers 5 000 km

Cependant, à l’heure actuelle il demeure un problème non résolu – et sans gravité selon les dires de la marque au losange –, celui-ci se produit lorsque la 6ème (dernier rapport) est engagé. Si l’on roule sur un filet de gaz (départementale par exemple) et que l’on accélère d’un grand coup, un bruit métallique se fait entendre pendant un court instant lors du passage de la 6ème à la 5ème vitesse. Le phénomène se produit aussi sur autoroute à vitesse stabilisée, à l’aide du régulateur notamment. En mode manuel, ce craquement n’existe pas.

La boîte automatique à double embrayage de la Renault Clio 4 RS

La boîte automatique à double embrayage de la Renault Clio 4 RS

Le le problème de mise en résonance de l’arbre de boîte serait dû à la conception. Les Ford, dont certaines sont dotées de la même technologie, rencontrent le même problème.

Ce désagrément est présent dès 5 000 km et peut agacer. Présent sur 10 % des EDC, il s’amplifierait plus le kilométrage du véhicule augmente. Pour y remédier, la solution est pour certains une reprogrammation, ou, quand la concession le veut bien, le remplacement gratuit de la boîte par une nouvelle.

Normalement, depuis l’été 2013 un tampon en caoutchouc est posé en après-vente pour faire disparaître définitivement cette résonance. Depuis septembre 2013, les nouvelles boîte seraient corrigées de cette façon dès la vente.

La boîte EDC au-dessus de la DSG ?

La question que des personnes se posent, c’est de savoir quelle est la meilleure boîte auto du moment ? Améliorée au fil des ans, l’EDC de Renault – très semblable à son concurrent germanique – n’a fait que de progresser. Pour la DSG, cette dernière profite de bien plus d’expérience (première apparition en 2003 sur la puissante Golf R32 !).

Toutes les deux permettent de moins consommer et de diminuer les rejets de CO2. L’EDC prendrait un léger avantage en conduite normale, tandis que la DSG se distingue par ses capacités de réactivité en usage dynamique.

Généralisation de l’EDC chez Renault dans le futur

Aujourd’hui, les modèles avec les moteurs suivants sont proposés avec la boîte à double embrayage :

ModèleMoteur
Renault CliodCi 90 EDC eco2
TCe 120 EDC eco2
1,6 l Turbo RS 200
Renault Clio EstatedCi 90 EDC eco2
TCe 120 EDC eco2
Renault CapturdCi 90 EDC eco2
TCe 120 EDC eco2
Renault Megane
Renault Megane Coupé
Renault Megane Estate
dCi 110 EDC eco2
TCe 130 EDC
Renault Megane Coupé-CabrioletdCi 110 EDC
Renault Scenic
Renault Grand Scenic
Renault Xmod
dCi 110 EDC
Renault Laguna
Renault Laguna Estate
Renault Laguna Coupé
dCi 110 EDC eco2

A l’avenir, davantage de blocs essence et diesel seront compatibles. Des moteurs plus puissants en EDC sont aussi attendus. Cependant, les embrayages seront renforcés pour offrir une fiabilité comme celle d’aujourd’hui qui est exempt de souci majeur.