Après dix années de carrière (2005 – 2015), la Bugatti Veyron prend sa retraite. Une édition spéciale avait été créée pour l’occasion. Penchons-nous donc sur ce que nous réserve pour la suite le constructeur de Molsheim.

Objectif : être la supercar la plus rapide au monde !

Diverses informations ont filtré pour celle qui porterait plus le nom de « Veyron » pour devenir « Chiron ». On sait par exemple qu’elle ne sera plus une simple thermique, mais une hybride rechargeable comme le veut la tendance (Ferrari LaFerrari, McLaren P1, …) !

Le recours à l'aluminium et au carbone permettra de contenir le poids du bolide à 1 800 kg dont 92 % des pièces seront nouvelles

Le recours à l’aluminium et au carbone permettra de contenir le poids du bolide à 1 800 kg dont 92 % des pièces seront nouvelles

Dans le détail, on aurait un W16 8,0 l de 1 001 ch et 1 250 Nm de couple associé à un bloc électrique placé entre le moteur essence et la boîte de vitesse pour une puissance cumulée de 1 500 ch et 1 500 Nm, soit autant de chevaux que la Koenigsegg Regera ! Toutefois, la supercar française serait plus performante que la suédoise avec 220 Nm de plus, un 0 à 100 km/h effacé en moins de 2 s et une Vmax définie à 460 km/h.

Le prix de vente sera bien évidemment supérieur aux 1,64 million d’euros demandés par la première Veyron 16.4 à 1 001 ch. A noter que la Veyron Grand Sport Vitesse de 1 200 ch s’affiche déjà à plus de 2 millions d’euros… La commercialisation de la Bugatti Chiron n’interviendrait pas avant fin 2016.

Un autre monde !…

Crédit image : Car Magazine