La Renault Megane 4 vient d’être dévoilée, y compris dans une version pimentée nommée GT, mais qu’en est-il pour la future RS ? Des informations ont filtré lors du salon de Francfort…

La boîte EDC divise

Le Losange a profité de l’événement allemand pour livrer plus de détails sur la nouvelle génération de sa compacte qui se montre déjà préparée à la sauce Renault Sport (lire : Tout ce qu’il faut savoir sur la nouvelle Renault Mégane), néanmoins il ne s’agit pas de la remplaçante de la redoutable RS (lire notre essai). Avec son moteur essence de 205 ch, la Megane GT se place davantage comme une concurrente des Peugeot 308 GT (lire notre essai) et Ford Focus ST. Les Anglais d’Autocar sont donc allés pêcher quelques renseignements sur la sportive tant attendue qui sera disponible en 5 portes, au lieu de 3 jusqu’à maintenant.

La dernière Renault Megane plafonne actuellement à 205 ch en GT, mais la RS devrait tutoyer les 300 ch

La dernière Renault Megane plafonne actuellement à 205 ch en GT, mais la RS devrait tutoyer les 300 ch

S’il paraît presque évident que les quatre roues directrices équipant la Megane GT se retrouveront sur la Megane RS – et apporteront un gain significatif pour le comportement routier –, la question de la boîte de vitesse ne semble pas tranchée. Patrice Ratti qui est à la tête de Renault Sport a conscience que la boîte EDC de la Clio 4 RS (lire notre essai) n’a pas les faveurs de tout le monde. L’idéal serait de proposer à la fois une boîte manuelle et une boîte à double embrayage sur la Megane 4 RS.

Le problème étant le coût engendré par ce choix. D’un côté la boîte manuelle est encore très populaire auprès des fans de Renault Sport, de l’autre des marchés comme le Japon et l’Australie sont friands de boîte automatisée. La marque française doit prendre une décision difficile. Chez Abcmoteur, on espère que le levier traditionnel sera conservé pour un plaisir de pilotage maximal.

A noter enfin que M. Ratti a confirmé que la prochaine Megane RS aura recevra bien un bloc avec une puissance en hausse. Néanmoins, le but n’est pas d’aller aussi loin qu’une Honda Civic Type R de 310 ch (lire notre essai). Le châssis et la conduite sont également en cours d’amélioration.

> Lisez aussi : La future Renault Megane RS bien partie pour être hybride