Qui y croyait encore ? La marque Alpine disparu depuis 1995 avec l’A610 n’avait plus montré signe de vie, alors même que Renault dévoilait un concept – l’A110-50 – à Monaco cet été.

les renault alpines ancienne et nouvelle

Avec la renaissance de ce symbole, Carlos Tavares, numéro deux chez Renault, assure que l’auto « sera l’essence même d’Alpine, capable d’enflammer de nouveau les passions »

C’est finalement ce matin que Carlos Ghosn (à la tête du groupe Renault-Nissan) et Tony Fernandez (patron de Caterham) ont annoncé la renaissance d’Alpine ! Tant d’attente… pour cette conférence que les passionnés n’ont pas manqué !

la chaine de production de l'alpine

Avec cette conférence de presse à Boulogne officialisant le retour d’Alpine, Renault ne compte pas grossir son chiffre d’affaire, mais surtout frapper un grand coup en terme d’image. Des retombées signifiantes pour le losange sont espérées

Les deux dirigeants n’ont malheureusement livré que de très maigres détails sur la future sportive. On sait cependant que son lieu de production était et sera l’usine de Dieppe en Normandie. C’est donc la co-entreprise « Automobiles Alpine Caterham » (qui verra le jour en janvier 2013 avec 50 % pour Renault et 50 % pour Caterham) qui produira les voitures au rythme de « plusieurs milliers par an ». De plus, les suppositions lui donnent une puissance qui devrait s’établir aux alentours des 250 chevaux pour un poids total ne dépassant les 1 200 kilos afin de rester sous le seuil des 6 000 € du malus 2013. Pour ce qui est du prix de la future Alpine, il ne devrait pas excéder les 40 000 € afin de ne pas répéter l’erreur du dernier modèle vendu qui s’achetait pour…  66 000 € tout de même !

Une affaire à suivre avec beaucoup d’attention, et qui devrait voir le jour d’ici 2016 ou 2017 !