Commercialisé depuis le 30 avril 2009 et restylé fin 2013, le Peugeot 3008 est un véritable succès. Ecoulé à près de 800 000 unités, il occupe toujours la place du numéro un en France sur son segment malgré son âge avancé. Le Lion est en train de développer son remplaçant qui devrait à nouveau surprendre !…

Méconnaissable

Oubliez son allure actuelle intercalée entre un monospace et un SUV, la deuxième génération du 3008 dessinée sous l’ère de Gilles Vidal s’affirmera sans complexe comme un baroudeur (des villes) ! Ses formes rondouillardes seront troquées pour des traits plus tirés inspirés par le concept Quartz (lire : Trois concept-cars Peugeot et des pistes pour le futur). Il gagnera la nouvelle calandre aux coins biseautés, des optiques avant comportant le décroché propre à Peugeot et bien entendu les fameuses griffes pour celles situées à l’arrière.

Med a imaginé avec brio pour Worldscoop ce à quoi pourrait ressembler le futur 3008

Med a imaginé avec brio pour Worldscoop ce à quoi pourrait ressembler le futur 3008

Du côté de l’habitacle, le 3008 II devrait frapper fort. La première mouture avait déjà marqué les esprits, la seconde devrait être encore au-dessus et faire mieux que la 308 pourtant déjà très bien notée sur ce chapitre (lire notre essai) ! Il est hautement probable que l’on retrouve un poste de conduite relativement enveloppant, des interrupteurs à bascule sur la console centrale et une poignée de maintien pour le passager avant.

Un diesel et une version hybride inédits

Sans doute exposé au salon de Francfort en septembre 2016, le futur Peugeot 3008 serait lancé au premier trimestre 2017. A ce moment-là, peu de surprises sont à prévoir sous le capot. En essence, ce sera le trois-cylindres 1,2 l PureTech proposé en 110 et 130 ch. Le quatre-cylindres 1,6 l THP décliné en 165 et 205 ch sera également de la partie. Pour les amateurs de diesel, le choix sera constitué du 1,6 l BlueHDi 120 et du 2,0 l BlueHDi 150 et 180 ch. Il n’est pas impossible qu’une version GT plus suggestive (à l’image de 308) sera livrée avec les deux blocs les plus puissants.

vue 3-4 arriere Peugeot 3008 II

La même année devrait arriver en renfort un 1,2 l PureTech gonflé à environ 150 ch et un 1,5 l HDi en 75, 100 et 130 ch dérivé du 1,6 l HDi et toujours développé en collaboration avec Ford. Pour ce qui est de la boîte automatique EAT6 du 2,0 l BlueHDi, il se pourrait qu’elle soit remplacée par une EAT8 de nouvelle génération.

Enfin, au chapitre de l’hybridation, le 3008 recevra un système baptisé Hybrid Eco présenté en 2013 par PSA. La machine électrique de 10 kW permet de rouler jusqu’à 20 km/h en tout électrique, d’assister le moteur thermique lors d’une accélération, d’enclencher un mode roue libre et aussi de récupérer l’énergie dégagée au freinage. Les économies à la clef sont une réduction de 15 g de CO2 et une baisse de 15 % de la consommation de carburant.

Le prix de vente de base est estimé à 24 500 €, soit légèrement au-dessus de ses deux grands rivaux que seront les Renault Kadjar et Nissan Qashqai.

A suivre.