Aujourd’hui, la gamme de modèles proposée par Lotus est assez réduite avec l’Elise, l’Exige et l’Evora. Le constructeur « artisan » britannique doit vendre plus que les environ 2 000 exemplaires de cette année 2014 pour continuer à vivre. Le PDG a été interviewé par Autocar, ce qui nous permet d’en savoir davantage sur le futur de la marque.

La prochaine nouveauté Lotus au salon de Genève 2015

Ce que Jean-Marc Gales nous apprend, c’est notamment que Lotus doit vendre davantage. Il espère 3 000 unités en 2015 et dans le futur même 10 000 ventes annuelles ! Il cite en exemple Porsche. Pour arriver à atteindre ces objectifs, dès l’année prochaine l’Evora en production depuis 2009 sera restylée.

Lotus-Evora-S

Présentée à l’occasion du salon de Genève se tenant en mars 2015, la plus imposante des Lotus actuelles sera retouchée à l’extérieure, à l’intérieur et aussi au niveau de la fiche technique. D’après les informations obtenues, le poids baisserait de 15 % et la puissance augmenterait, quant à elle, de 15 %… Ainsi, l’Anglaise ne pèserait plus que 1 221 kg (contre 1 437 kg) dans sa version S. Le moteur V6 3,5 l d’origine Toyota développerait quelques 400 ch, soit 50 canassons de plus que jusqu’à présent.

arriere Lotus-Evora-S

D’autres surprises par la suite…

En 2016, ce sera au tour de l’Exige d’évoluer. Ici encore, la cavalerie sera revue à la hausse, tandis que la masse totale sera diminuée.

De plus, il a été évoqué qu’un SUV Lotus – oui, oui ! – serait possible pour les prochaines années ! On a encore du mal à imaginer ce que cela pourrait donner, mais Lotus pourrait utiliser une plateforme du constructeur malaisien Proton dont il est le propriétaire. Pour rappel, Jean-Marc Gales a travaillé pour le groupe VW et a assisté à la naissance du Cayenne, de quoi lui donner des idées !…

Enfin, le PDG a parlé d’une surprise pour la suite sans livrer plus de détails… Certains spéculent déjà sur un modèle se posant en digne successeur de l’ultra-sportive 2-Eleven !