Pour Audi et son Q7 II, il n’est pas question de revoir les dimensions et la puissance de l’énorme SUV à la baisse. Alors pour contourner les problèmes de poids et d’émissions de CO2, le constructeur va ruser.

les motorisations du Q7 II

Les économies de carburant et de poids sont au programme pour l'Audi Q7 II

Tout d’abord, le poids va être contenu afin de faire passer le 4×4 sous la barre des deux tonnes pour les versions de base avec l’utilisation de la plate-forme MLB servant à une bonne partie de la gamme (A5, A6, A7, A8 et Q5). Ensuite, la marque aux anneaux va utiliser l’électrique afin de diminuer les émissions. Cela se manifestera par la mise en place d’un système Stop&Start amélioré permettant de couper le moteur lors d’une vitesse stabilisée (jusqu’à 60 km/h). Pour la première fois également, des motorisations hybrides feront leur apparition et une boîte à double embrayage de 7 rapports sera de la partie.

Pour le moment on sait qu’un V6 à compresseur de 333 chevaux couplé à un moteur électrique équipera l’Audi Q7 II et qu’une version pouvant être rechargée sur le secteur offrira une autonomie de 30 kilomètres sans l’utilisation du moteur thermique.