Pour attaquer le marché « low-cost » ou autrement dit « à bas prix », Renault mise sur son partenaire Lada, constructeur russe historique dans le pays dont il est actionnaire à la hauteur de 25 %. Et pour y arriver, les deux constructeur vont sortir un modèle low-cost, la Lada Granta.

La Lada Granta sera sur la base de la Kalina

La voiture, très peu chère, est une berline tricorps comportant donc cette malle apparente que les automobilistes des pays de l’est adorent. La Granta reposera sur la plateforme de la citadine Kalina de la même marque. Reste à savoir si l’auto plutôt vilaine, remportera-t-elle du succès dans un pays où la perception de l’automobile change ?

la lada granta en vue 3/4 avant

La voici la voiture ultra low-cost de Lada, la Granta !

Une auto qui pourrait arriver jusqu’en Europe selon Renault…

Après tout, l’idée n’est pas folle. En effet, le porte-parole a déclaré les propos suivants :

« S’il y a un besoin chez Renault, si le véhicule peut correspondre aux attentes potentielles de clients de Renault quelque part, on pourrait envisager de négocier »

la lada granta en vue 3/4 arriere

L'auto plutôt vilaine remportera-t-elle du succès dans un pays où la perception de l'automobile change ?

Avec l’arrivée (sérieuse ?) vers 2010-2011 des constructeurs chinois, l’idée prend toute son sens pour contrer les modèles de l’Empire du Milieu.