Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’actualité est calme chez Alfa Romeo. Certes, en 2013, le petit coupé 4C (voir notre essai) a été mis sur le marché, mais des modèles de grande diffusion sont toujours attendus. Heureusement, de nouvelles informations nous parviennent sur les mécaniques qu’utilisera le Biscione, notamment pour sa prochaine berline.

Le V6 3,0 l de la Ghibli sera retravaillé

Un temps appelée « Giulia », la successeur de la 159 pourrait finalement recevoir une autre appellation d’après les dernières rumeurs. Sous le nom de code « Tipo 952 », l’Italienne souhaite s’attaquer aux références du segment que sont par exemple les Audi A4 et BMW Série 3.

Ces illustrations très réussies sont l’œuvre de Thorsten-Krisch

Ces illustrations très réussies sont l’œuvre de Thorsten-Krisch

Pour atteindre cet objectif, le groupe Fiat va adapter le V6 essence 3,0 l des Ghibli et Quattroporte. La cylindrée passerait à 2,9 l, tandis que la puissance culminerait à… 480 ch ! Aujourd’hui,  le V6 3,0 l plafonne à 410 ch.

Alfa Romeo Tipo 959

Par ailleurs, un quatre-cylindres 2,0 l essence turbo serait également prévu. Il développerait de 180 à 330 ch. Pour les amateurs de diesel, un quatre-cylindres 2,2 l affichera de 135 à 210 ch et un V6 3,0l atteindra entre 275 et 340 ch.

profil Alfa Romeo Giulia

En outre, des versions propulsion comme quatre roues motrices seront proposées, de quoi offrir du choix !

avant Alfa Romeo berline

arriere Alfa Romeo berline

Il faudra patienter jusqu’au 24 juin 2015, date correspondant au 105ème anniversaire de la marque, pour découvrir la Tipo 952. Sa commercialisation interviendrait pas avant début 2016, l’attente sera longue ! Pour rappel, Abcmoteur a déjà publié des clichés espions de cette auto en cours de développement.

Un SUV dans les cartons

Par ailleurs, une autre Alfa Romeo viendra par la suite. Sous le nom de code « 949 », ce modèle sera un SUV qui se positionnera face au BMW X3 (voir notre essai) et au futur Mercedes GLC (là aussi, vous pouvez consulter nos photos volées). Il arriverait fin 2016

En somme, les prochains mois seront encore difficiles pour la firme milanaise qui devra se contenter de ses MiTo (voir notre essai) et Giulietta (voir notre essai). Avec 400 000 ventes visées pour 2018, contre 74 000 unités en 2013, les concessionnaires Alfa Romeo auront fort à faire !

Source : Automotive News / Crédit images : Thorsten Krisch via CarScoops