L’essai de la Nissan Skyline GT-R s’étant déroulé sur le circuit de l’Ouest Parisien, la sportive a pu être bousculée dans les nombreux virages du circuit. Sans doute un peu moins prévisible que d’autres GT actuelles, la Skyline GT-R essayée régale par ses accélérations franches et son comportement routier qui nécessite quelques connaissances pour pleinement en profiter.

A l’intérieur

Pour un prix du neuf autour des 80 000 €, la Nissan Skyline GT-R est une supercar « abordable » face à des concurrentes aussi puissantes dépassant largement les 100 000 €. Du coup, l’habitacle peut paraître en retrait. Sobre, sérieux et bien fini, l’intérieur d’une GT-R n’a pas à faire rougir son propriétaire qui a sans doute privilégié la puissance au prestige.

l'intérieur de la nissan skyline gt-r

Sobre, l'intérieur de l'auto n'a pas pour but d'impressionner le conducteur. C'est ce qui se trouve sous le capot qui doit remplir cette mission

Avec quelques touches de carbone, une planche de bord entièrement recouverte de cuir noir, Nissan a créé un poste de conduite efficace qui ne sera pas distrayant. Après tout, la GTR n’est pas là pour charmer avec son habitacle, c’est ce qui se trouve sous le capot qui doit convaincre !

Sur route

Une fois le contact mis, le V6 turbo de 485 chevaux donne envie de partir comme une bombe sur le circuit pour reproduire ce que l’on peut faire dans Need for Speed. Calme… l’auto est une GT et un peu sagesse dans notre pilotage évitera bien des erreurs.

vue de l'avant de la nissan gt-r abordant un virage

la nissan skyline gt-r en pleine action

la nissan skyline gtr fût un vrai régal sur circuit avec ses accélérations foudroyantes

Offrant à chaque accélération un coup pied au derrière, la Nissan Skyline GT-R est enivrante à conduire. Les rapports, grâce à la boîte robotisée bien étagée, peuvent se succéder à toute vitesse. L’auto fait le 0 à 100 km/h en 3 petites secondes, ce n’est pas pour rien ! Par ailleurs, il faudra faire attention à sa largeur que l’on croit inférieure à la réalité. Une sortie de piste à 150 km/h avant un virage ne se négocie pas facilement sans expérience sur piste (frayeur vécue !). Le poids de la voiture étant assez conséquent (1 850 kilos), la remettre correctement sur la route n’est pas aisé. Mieux vaut rester les quatre roues sur le bitume ! Pareillement, le dosage des gaz en sortie de virage aura son importance : un peu trop puissance dans les roues et l’anti-patinage prendra le relais, cela pouvant perturber le conducteur par le changement d’adhérence assez brusque. L’électronique ne fait pas tout, le but étant d’abord de se faire plaisir !

En conclusion

Ainsi, la Nissan Skyline GT-R est une sportive qui demande un peu de « feeling » pour la piloter correctement. Une fois ce niveau obtenu, cette capacité à la conduire sainement, il s’agit sans doute d’une des voitures de son genre avec laquelle on peut le plus s’amuser et prendre plaisir dans la phases d’accélération ou dans les prises de virage. A vous de voir !

Galerie photo