D’un côté, il y a le confortable break, utilitaire et habitable. De l’autre, il y a la sportive, plus radicale. Mercedes offre désormais le beurre et l’argent du beurre, en honorant sa gamme de CLS Shooting Brake d’une déclinaison 63 AMG. Essai sur les routes de Toscane.

ar cls shooting brake amg

Comme les autres versions essence ou diesel de la gamme, la CLS Shooting Brake 63 AMG, disponible à la commande depuis novembre 2012 à partir de 139 750 euros, défile sous une silhouette racée, composée de lignes fluides. La faible hauteur de vite, à l’avant, et la ligne de pavillon fuyante rappellent à la voiture les origines du CLS, coupé quatre portes dont elle est issue. Pour se distinguer, la 63 AMG arbore sur la proue une calandre spécifique à une barre et un bouclier sport, ainsi que des feux à led remontés et un capot bombé. Au niveau de la poupe, elle se différentie par deux doubles sorties d’échappements latérales carrées, à connotation sportive.

mercedes cls amg test routier

mercedes cls essai toscane

cls amg 2013

A l’intérieur, le confort est de mise. Il faut dire qu’avec une largeur de 1,88m hors rétroviseurs, l’espace aux coudes est généreux. Dans une ambiance constituée de matériaux de qualité et bien assemblés, luxe oblige, le conducteur et son passager bénéficient de sièges baquets. Question de sport. Mieux : la visibilité trois quarts arrière, généralement limitée sur les coupés, est ici convenable. La version AMG dispose par ailleurs d’un volant sport spécifique à trois branches. Dommage que la console d’instrumentation manque d’ergonomie et que l’assise soit haute : les grands gabarits en pâtissent.

mercedes cls shooting brake c63 amg

mercedes benz cls c63 amg

La principale spécificité du CLS Shooting Brake 63 AMG réside sous le capot. Il s’agit d’un moteur V8 biturbo de 5,5 litres de cylindrée, revendiquant une puissance de 525 chevaux et un méga-couple de 700 Nm. Ainsi né, ce bloc, à la sonorité rauque et grave tout à fait caractéristique des modèles AMG de la firme à l’étoile, offre une grande polyvalence et propulse la voiture de 0 à 100 km/h en 4,4 secondes : mieux qu’une Porsche Panamera GTS ! Bridé électroniquement à 250 km/h, le moteur demeure bien servi par une boite automatique à sept rapports, transmettant rapidement la puissance aux roues arrières en gratifiant l’occupant, plaqué sur son siège, d’un retour de couple sévère à chaque passage.

cls break amg vue toit

coffre cls break amg

Pour une bête de 2 tonnes, le Shooting Brake 63 AMG bénéficie d’un comportement routier exceptionnel. Stable sur ses appuis, il repose sur un châssis typé sport et doté de suspensions fermes, en faveur d’une grande précision et au détriment des vertèbres. Les jantes de 19 pouces n’y sont pas pour rien. Ce break ne souffre d’aucun roulis et son train avant s’inscrit en courbes avec justesse. Sa motricité lui permet de supporter volontiers les accélérations précoces en sorties de virages : une vraie sportive ! Evidemment, en raison de son poids et de sa taille, le véhicule n’est pas exactement taillé pour les épingles mais, sur les routes sinueuses des hauteurs de Florence (ou ailleurs), il se montre agile. Sans se montrer spécialement joueur, il fait le métier avec brio. Il le ferait encore davantage sans sa direction à assistance électrique, précise et légère mais dont la consistance, identique quelle que soit l’allure, peut générer un manque d’intuitivité à haut régime.

cls shooting brake amg

cls c63 amg

Un mode sport et sport plus permettent de rendre les réglages de suspensions et la gestion de transmission plus radicaux : il convient de les éviter en ville, tant ils rendent la voiture nerveuse.

Galerie photo