Dans votre esprit, une Jeep est forcément encombrante, rustique et faite pour le franchissement ? Ce n’est plus tout à fait exact, car depuis peu la marque américaine propose un SUV compact entièrement nouveau destiné à séduire une clientèle urbaine et branchée.

essai Jeep Renegade Multijet 140 4x4 Limited

Le Renegade, c’est son nom, tente donc de se faire une place sur le segment, déjà très disputé, de ces autos surélevées mesurant un peu plus de 4 mètres de long. Au-delà de sa légitimité en tout-terrain, assure-t-il au quotidien une véritable polyvalence ?

Une vraie gueule de Jeep

Dès le premier coup d’œil, le Renegade suscite la sympathie avec ses formes cubiques et d’autant plus dans cette livrée Omaha Orange en finition Limited.

Jeep Renegade

La face avant s’identifie immédiatement comme une Jeep avec ses sept fentes caractéristiques. Les optiques de phare rondes rappellent la mythique Willys de la Seconde Guerre mondiale. Le capot plat et légèrement bombé en son centre donne du muscle à cette auto possédant un faciès très réussi.

avant Jeep Renegade

calandre Jeep Renegade

capot Jeep Renegade

De profil, on apprécie les excroissances au niveau des passages de roue trapézoïdaux qui confèrent là aussi une forte identité à ce SUV.

profil Jeep Renegade

D’une longueur totale de 4,23 m, le Renegade fait partie des plus grands de sa catégorie

logo Renegade aile avant

Les designers n’ont pas non plus négligé la poupe. Très verticale, y compris pour la lunette, celle-ci accueille deux feux carrés qui viennent s’enfoncer dans la carrosserie pour le côté « jouet ». Leur dessin intérieur fait allusion au jerrican d’essence de son aïeule.

vue 3-4 arriere Jeep Renegade

arriere Jeep Renegade

lunette arriere Jeep Renegade

pare-chocs arriere Jeep Renegade

Vous l’aurez compris, le Renegade s’affirme en tant que Jeep et s’attribue une personnalité marquée. Impossible de le manquer parmi la pléthore de modèles existants sur le marché.

Peut mieux faire

Une fois à l’intérieur, on est étonné de découvrir un habitacle plus spacieux qu’il n’y paraît. Néanmoins, il est entièrement noir à l’exception du ciel de toit et de quelques inserts (aérateurs, volant, enceintes, boîte de vitesse, …), contrairement à l’extérieur, nettement plus jovial. Pour plus de gaité en finition Limited, il faut opter pour l’unique alternative qu’est le Cuir Freefall avec Inserts Anodized Orange. Ainsi, on gagne des assises et des plastiques en partie inférieure blancs qui se saliront rapidement… Toutefois, les multiples touches d’orange rendent la présentation plus joyeuse.

interieur Jeep Renegade

sieges Jeep Renegade

habitacle Jeep Renegade

Pour le reste, la planche de bord présente plutôt bien avec des bouches d’aération stylisées et une console centrale pas trop chargée. Un écran tactile de 6,5″ se charge de regrouper les fonctions multimédia. Le volant est joliment dessiné, tandis que le tableau de bord reçoit deux compteurs lisibles et un grand écran couleur de 7″.

console centrale Jeep Renegade

« Since 1941 » est inscrit sur le pourtour de l’écran central

volant Jeep Renegade

compteurs Jeep Renegade

Ici, la classique zone rouge cède sa place à une tache de boue rappelant le milieu du 4×4

En somme, le seul véritable regret concerne la finition qui, si elle est honnête, mérite la critique concernant la partie basse de la planche de bord et la partie supérieure des contre-portes formées d’un revêtement brillant et sensible aux rayures.

contre-porte Jeep Renegade

enceinte Jeep Renegade

Le logo présent sur le cerclage fait allusion à la calandre du Renegade et de la Willys. L’habitacle en est truffé, bonne recherche !

places arriere Jeep Renegade

L’espace aux places arrière est convenable. La garde au toit est quant à elle suffisamment importante pour tous les gabarits

coffre Jeep Renegade

Atteignant 351 litres, l’espace de chargement est dans la moyenne. On espérait mieux au regard des dimensions de l’auto

A l’aise dans toutes les situations ?

Après ce tour du propriétaire, il est temps de prendre le volant ! Pour commencer, c’est avec une version 2.0 Multijet de 140 ch 4×4 boîte manuelle que nous partons de l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry. Dès les premiers mètres, le Jeep Renegade fait bonne impression avec un silence de fonctionnement surprenant pour un diesel et une suspension très prévenante. Les commandes sont globalement agréables et la visibilité n’est pas entachée par les épais montants du pare-brise.

conduite Jeep Renegade

Une fois sur l’autoroute en direction de Tignes, le Renegade continue à faire bonne impression avec peu de bruits de roulement et des bruits d’air maitrisés (Cx de 0,34), alors que sa carrure laissait craindre d’importants bruits aérodynamiques. Les kilomètres défilent de manière imperceptible. De plus, notre modèle disposait du système d’avertissement de franchissement de ligne corrigeant automatiquement la trajectoire en cas d’écart. L’affichage entre les deux compteurs du tableau de bord prévient le conducteur en conséquence. D’ailleurs, le rendu de l’écran est de bonne qualité et suffisamment grand pour assurer une bonne lisibilité. Par ailleurs, on regrette que la position de conduite soit aussi verticale et que l’appui-tête soit trop incliné vers l’avant.

GPS Jeep Renegade

La navigation remplit bien sa fonction

ecran tableau de bord Jeep Renegade

Côté agrément moteur, si le 2.0 Multijet de 140 ch (à 3 750 tr/min) et 350 Nm de couple (à 1 750 tr/min) brille par sa discrétion à bord quelque soit le rythme imposé grâce à une bonne insonorisation de l’habitacle, il ne se montre pas particulièrement véloce. Il faut dire qu’avec 1 505 kg à tracter (poids à vide), le moteur a fort à faire. Les performances sont justes suffisantes avec un 0 à 100 km/h demandant 9,5 s selon le constructeur. Heureusement, la réponse à l’accélérateur ne se fait pas attendre, puisque le couple maximum est disponible dès les bas régimes. Le maniement du levier de vitesse comportant 6 rapports se fait sans accroc.

ville Jeep Renegade

roulage Jeep Renegade

Avant d’arriver à la station, une heure de route de montagne attend le Renegade. L’occasion de tester ses capacités dynamiques et c’est une véritable bonne surprise ! Sans aucun doute, ce SUV est né avec un châssis agile et bien suspendu. Alors que bien souvent les SUV pâtissent d’un comportement pataud, le Renegade passe d’un virage à un autre avec facilité, tout en ayant un roulis maîtrisé. Sa masse importante se fait complètement oublier hormis pour mettre en difficulté sa mécanique. En outre, la direction manque de précision et de consistance.

Jeep Renegade Multijet 140

Jeep Renegade tout-terrain

Même sur ces chemins défoncés, le Renegade soigne ses passagers en absorbant remarquablement les bosses et autres trous en plus de se déplacer avec facilité

Pour le chemin du retour, ce fut l’occasion d’essayer la même version, mais avec la nouvelle boîte à 9 rapports déjà vue sur le Range Rover Evoque (voir notre essai). Comme sur le SUV anglais, la BVA9 se montre rapide au passage des rapports et se fait oublier. Son seul inconvénient est de créer des vibrations venant du moteur qui remontent dans le volant aux alentours des 1 500 tr/min, soit à environ 90 km/h. Pour le reste, la consommation en carburant de l’essai a atteint 7,5 l en moyenne, ce qui semble un brin élevé en dépit de quelques accélérations et du dénivelé.

Que faut-il en retenir ?

Les plusLes moins
– design unique
– confort et insonorisation
– châssis offrant un bon comportement routier
– à l’aise sur tous les terrains
– plastiques brillants
– direction manquant de précision
– poids & consommation un peu élevés
Modèle essayéPrix (hors options)
logo jeepJeep Renegade 2.0 Multijet 140 ch Limited 4×4 BVM629 850 €
Modèles concurrentsPrix
logo Mininouveau countrymanMini Countryman SD ALL4 – 32 070 €

Unique en son genre

Au terme de cet essai, le Jeep Renegade nous a globalement convaincu en proposant une formule unique sur le segment, à savoir un véhicule urbain, compact et doté de véritables capacités hors des sentiers battus. En plus de cela, il bénéficie d’un confort et d’un comportement routier qui le placent sans doute parmi les références du genre. Un Mini Countryman SD, de puissance équivalente (143 ch), procurera une mécanique plus alerte, mais aussi une suspension plus ferme.

test Jeep Renegade

Vendu neuf à partir de 29 850 € en 2.0 Multijet S&S 140 AD Limited BVM6, le Renegade offre une dotation fournie sans exploser les prix avec, entre autres, le volant en cuir, la sellerie cuir/tissu, le système de navigation, la climatisation automatique bizone, une banquette fractionnable 40/20/40, le démarrage sans clef, des jantes alliage de 17 pouces, les rétroviseurs extérieurs électriques et dégivrants, le radar de recul, le régulateur de vitesse, … Les équipements de sécurité ne sont pas oubliés avec les systèmes d’avertissement anticollision et de franchissement de ligne ou encore l’affichage de perte de pression des pneus.

Si vous êtes à la recherche d’un SUV branché avec un look inimitable, capable d’effectuer des trajets urbains et de long cours ou encore de crapahuter en-dehors des routes bitumées, et que les quelques plastiques durs de l’habitacle ne vous importent guère, le Jeep Renegade pourrait bien l’emporter !

La vidéo de l’essai

Dans cette vidéo, découvrez l’extérieur du Jeep Renegade. Montez ensuite à bord pour explorer son intérieur et rouler quelques instants tout en testant la correction de trajectoire automatique. Des prises de vues ont aussi été réalisées sur terrain escarpé.

Fiche technique Jeep Renegade 2.0 Multijet S&S 140 AD Limited BVM6

Informations générales
Commercialisationoctobre 2014
PaysEtats-Unis
Carburant/énergieDiesel
Prix du neuf29 850 €
Mécanique
Cylindréequatre-cylindres 2,0 l turbo
Puissance140 ch à 3 750 tours/min
Couple350 Nm à 1 750 tours/min
Transmissionintégrale (4×4)
Performances
Vitesse max191 km/h
0 à 100 km/h9,5 s
Consommationcycle mixte : 5,1 l aux 100 km
Rejets de CO2134 g/km
Poids et mesures
Poids à vide1 505 kg
DimensionsL : 4,236 m / l : 1,805 m / h : 1,697 m
Réservoir48 litres
Volume de coffre351 à 1 297 litres
Pneumatique AV/AR215/60 R17 – 215/60 R17