Alors qu’elle se fait voler la vedette par les références de la catégorie, Renault Clio IV, Peugeot 208 et VW Polo, la Ford Fiesta cherche à repasser sous le feu des projecteurs ! Elle se présente ainsi sous une aguichante série spéciale Red/Black Edition inédite.

Essai Ford Fiesta Black Edition

Loin de n’être qu’une mise à jour esthétique, elle embarque surtout la version la plus poussée du trois-cylindres 1.0 Ecoboost maison qui atteint ici 140 ch ! Que vaut alors cette Fiesta dynamique ? Quid du rapport performances/consommation ? Abcmoteur vous dit tout, suivez-nous !

Tout est dans la calandre…

Elle doit désormais vous être familière cette calandre des récentes Ford très inspirée par Aston Martin ! Comme si Ford revendiquait désormais sa fierté d’avoir détenu la prestigieuse marque britannique dans son giron…

vue 3-4 avant Ford Fiesta Black Edition Ford Fiesta Black Edition avant Ford Fiesta Black Edition

Toujours est-il que cette calandre reçoit ici un traitement exclusif, selon nous très réussi ! Elle troque ainsi ses bourgeoises lamelles chromées pour un nid d’abeille noir et un entourage rouge vif sur notre version Black Edition (notez que vous pourrez personnaliser votre V12 Vantage S de la même sorte ! 🙂 ) ! Elle gagne des rétroviseurs et un toit également contrastés (ou noirs selon votre goût), des pare-chocs avant et arrière plus sportifs, des jupes latérales, des jantes noires ici en 17 pouces (option) et un aileron arrière assez imposant.

calandre Ford Fiesta Black Edition optique Ford Fiesta Black Edition jante noire 17 pouces Ford Fiesta Black Edition

Un sacré petit look qui fait débat… « Bling-bling tuning » pour certains, ou simplement caractère affirmé de « mini ST » pour d’autres ; reste que cette Fiesta aimante bien des regards ! La version Red Edition est presque plus discrète, malgré sa peinture rouge… Calandre, jantes, toit et rétroviseurs sont alors noirs. Dommage qu’une double sortie d’échappement bien visible ne fasse pas partie de la fête sur ces deux finitions, elle aurait largement sa place au sein de ce package dynamique !

arriere Ford Fiesta Black Edition aileron Ford Fiesta Black Edition

Cette jeune série spéciale redonne alors un coup de jeune à l’agréable design de la Fiesta, réactualisé en 2012 lors de son restylage.

Ambiance sympathique, mais manque de rigueur !

Dès que l’on ouvre la porte, impossible de passer à coté des sièges aux bords rouges ! En plus de présenter un bon maintien latéral, ils sont sinon habillés d’un tissu mixte noir avec surpiqûres rouges, surpiqûres que l’on retrouve sur le volant, le levier de vitesse, et le frein à main, tous gainés de cuir noir. Le volant et les compteurs bien dessinés, ainsi que le pédalier en alu, complètent cette ambiance prometteuse.

entree conducteur Ford Fiesta Black Edition habitacle Ford Fiesta Black Edition

compteurs Ford Fiesta Black Edition levier vitesse Ford Fiesta Black Edition frein a main Ford Fiesta Black Edition

Malheureusement, quand Peugeot ou Audi allègent au maximum leurs planches de bord, celle de la Fiesta regorge de boutons… D’aspect très « plastique », ce système multimédia participe aussi à l’ergonomie hasardeuse de la petite Ford. La navigation au sein du système (pour le GPS, l’audio …) était alors particulièrement fastidieuse avec ce bouton « cliquable » – donc très désuet – de sélection. Notons aussi que le lave-glace avant est complètement inversé par rapport à 90 % de la production actuelle : pourquoi ?!

console centrale Ford Fiesta Black Edition

Nous regretterons aussi de ne pas avoir suffisamment d’amplitude de réglage du siège et du volant pour parfaire la position de conduite, même si cela n’en est pas non plus gênant. Finalement, la Fiesta pèche un peu en ergonomie générale… tout comme en finition, pas extraordinaire.

interieur Ford Fiesta Black Edition

La grande sœur qu’est la Focus a visiblement amélioré ces deux éléments lors de son récent restylage, notamment avec l’introduction d’un grand écran tactile, libérant la console de ses encombrants boutons. Vivement le tour de la Fiesta !

Vos passagers seront sinon un peu à l’étroit à l’arrière, notamment au niveau de la garde au toit, quand le coffre au volume très correct (315 dm3) pourra accueillir sans problème leurs bagages !

places arriere Ford Fiesta Black Edition coffre Ford Fiesta Black Edition

Un conducteur à la fête !

Il est désormais temps de mettre en route ce fameux 1.0 Ecoboost si récompensé. Dès les premiers mètres, pas de doute possible : la Fiesta fait clairement partie des citadines « à conduire », comme notamment les Françaises Peugeot 208 (voir notre essai) et DS 3… En ville le comportement dégage ce même sentiment d’agilité et de précision. De plus, la pédale de frein est assez ferme et progressive. L’accélérateur se montre idéal. En outre, la direction est très douce à faible allure tout en se montrant précise, tout comme la boite de vitesse, relativement ferme et bien guidée, tandis que l’embrayage est parfaitement calibré. Rien à dire ! Hélas, le tableau n’est pas parfait… Très vite, nous découvrons que la suspension est ferme à basse vitesse, peut-être trop pour cette Fiesta pas voulue aussi radicale que la ST (voir notre essai) !

moteur EcoBoost 140 Ford Fiesta Black Edition

conduite Ford Fiesta Black Edition

Toutefois, je n’ai pas trouvé le moteur Ecoboost si remarquable qu’attendu… Je l’ai personnellement trouvé bien creux et vibrant à bas régime (sous 2 000 tr/min globalement), un défaut commun au tout récent bloc concurrent 1.2 Puretech (110 et 130 ch) de PSA, même si celui-ci semble plus disponible à bas régime. Il est sûr que les ingénieurs ont beaucoup travaillé sur ces moteurs, naturellement bruyants et vibrants, mais ils le seront toujours plus que les quatre-cylindres équivalents… Par conséquent, dès que l’on souhaite plus de réactivité de la voiture en milieu urbain, il devient vite nécessaire d’être sur un rapport inférieur pour être dans la bonne plage d’utilisation ! Un certain temps de réponse du turbo est aussi à noter, même en régime…

ville Ford Fiesta Black Edition

Ceci étant, il est un domaine où la Fiesta Black Edition se débrouille à merveille : les petites routes sinueuses ! Là, la direction précise et raffermie sur cette version, en union avec les ressorts et amortisseurs plus fermes, ainsi que le train arrière plus rigide participent à la réactivité de l’auto, qui prouve l’excellence de son châssis et est même joueuse de l’arrière-train au freinage ! Malgré tout, notre Fiesta n’est pas une ST… Elle sautille un peu et perd en précision sur les routes dégradées, sa suspension n’étant sans doute pas assez travaillée pour une parfaite efficacité ! Pareillement, la direction est agréable, mais pourrait encore remonter plus d’informations pour être parfaite et gagnerait à moins « lire la route » et céder à la facilité sur ces routes exigeantes : il faut la tenir cette Fiesta, malgré une bonne motricité !

travelling Ford Fiesta Black Edition roulage Ford Fiesta Black Edition

En outre, le freinage manque de mordant, les tambours à l’arrière n’y sont sans doute pas étrangers, et nous regrettons que la boite ne compte que 5 rapports. Une boite qui, bien que raccourcie, est encore assez longue (140 en fond de 3ème) et musèle très certainement ce bon moteur. Plein comme un œuf jusqu’à 6 000 tr/min (régulateur à 6 500 tr/min), il délivre une sonorité légèrement travaillée mêlant la mélodie d’un « mini flat 6 Porsche » et le souffle du turbo presque comme sur une Renault Mégane R.S. (voir notre essai) ! Pourtant, on cherche parfois les 140 ch obtenus par la révision de la pression et de l’échangeur de température, de la distribution, une gestion de l’accélérateur et de l’allumage qui devraient mieux faire marcher la citadine (couple maxi de 180 Nm de 1 400 à 5 000 tr/min, overboost de 210 Nm). Le 0-100 km/h est en effet atteint en 9 s (pour 1 128 kg à vide), soit seulement 4 dixièmes de mieux que la version 125 ch. Ce n’est pas très éloigné des chiffres de la DS 3 Puretech 110…

dynamique Ford Fiesta Black Edition action Ford Fiesta Black Edition

L’idéal serait d’avoir 5 rapports plus resserrés accompagnant une 6ème plus longue sur autoroute pour la consommation ; un choix qui ne permettait pas d’avoir le meilleur rapport poids/conso/puissance, selon Ford…

Sur autoroute, la Fiesta trahit moins sa suspension ferme, ce qui n’est hélas pas le cas des roues de 17 pouces optionnelles, qui participent fortement à d’importants bruits de roulement. Les 140 chevaux permettront sinon d’aligner les kilomètres sans peine.

Vidéo de l’essai

Découvrez de plus près et en action la 3 portes à l’ovale bleue !

Super-downsizing : quid de la conso ?

Qui dit moteur turbo downsizé dit conso à la carte ! Nous avons obtenu de 7 à 10 (!) litres en ville, selon notre degré d’impatience dans la circulation parisienne…, entre 6 et 8 Litres sur route, un petit 10 l en conduite active, et 7,8 l sur autoroute à 130 stabilisé. En soit, avec une consommation moyenne de 7,2 l, la Fiesta Black Edition ne semble pas trop être portée sur la boisson… Relativisons toutefois… Ces chiffres, très semblables à ceux du Puretech de PSA sont calqués sur ceux de nos petites GTi de 200 ch de l’an dernier ! A savoir, les Peugeot 208 GTi, DS 3 Racing et Renault Clio IV R.S. toutes équipées d’un 1,6 turbo autour des 200 ch. Avec un moteur manquant de douceur en ville, sommes-nous arrivés aux limites du downsizing ?

Ford Fiesta Black Edition EcoBoost

La consommation mixte homologuée est fixée théoriquement à 4,5 l… Voilà qui prouve toujours l’idiotie des tests d’homologation et du bonus-malus faisant passer en priorité la recherche des plus bas rejets de CO2, ici à 103 g, au détriment des consommations réalistes.

Au final, malgré une ergonomie perfectible, un rapport performances/consommation un peu décevant et une finition perfectible, la Fiesta Black Edition propose un cocktail réjouissant de joie de vivre et de dynamisme. Cette sympathique « mini-GTi » est affichée à un tarif raisonnable de 18 250 €, (à comparer aux 18 900 € d’une Opel Adam S, de même philosophie mais bien plus compacte 3,70 m contre 3,97 m) notre version étant à 19 860 €, optionnée du régulateur de vitesse, de l’allumage automatique des feux et des essuie-glaces, des jantes 17 pouces, du GPS, mais pas de la climatisation automatique ! Notez que de manière générale Ford se montre plutôt généreux sur les remises.

Galerie photo