La DS 3, c’est clairement la petite chérie de DS. Connaissant clairement le succès avec ses 320 000 ventes (sur les 500 000 de la marque) depuis sa sortie en 2010, et après avoir été déclinée en Cabrio, voilà qu’elle bénéficie de petites mises à jour techniques et esthétiques pour contrer les redoutables Mini et A1 renouvelées récemment. Elle adopte notamment trois nouveaux moteurs : le trois-cylindres 1.2 Puretech 110 ch, qui remplace le 1.6 VTi 120 atmo, le 1.6 e-THP 165 ch, évolution Euro 6 du 155 ch, et le 1.6 BlueHDi 120 ch, évolution Euro 6 du 115 ch.

essai DS 3 Cabrio THP 165

Nous sommes partis l’essayer aux côtés de sa grande sœur DS 4 sur les routes des Yvelines entre Paris et Versailles.

Un nouveau regard perçant

Fait le plus marquant, elle adopte de nouvelles optiques avant combinant pour la première fois leds et xénon, associés à des clignotants défilants, comme chez… Audi ! Voilà de quoi définitivement séparer la DS 3 de sa sœur C3, et lui donner, en association avec ses leds verticales, la présence visuelle qu’elle mérite au sein de la marque DS ! De nouvelles optiques qui s’associent très bien avec les superbes feux arrière à leds « effet  3D », eux aussi en série sur la finition haut de gamme Sport Chic, sinon en option.

DS 3 Cabrio restylee THP 165

vue 3-4 arriere DS 3 Cabrio restylee

feu 3D DS 3 Cabrio restylee

Autre changement, l’apparition de toits « région », ou comment personnaliser son toit avec l’emblème de sa région ! Une idée originale de personnalisation !

DS 3 region

Nous retrouvons sinon « l’emblématique » aileron de requin sur le profil, rendant le toit « flottant », sans quoi la DS 3 perdrait beaucoup de sa personnalité. Une DS 3 qui a toujours autant de charme notamment dans cette belle robe rouge Rubi combinée à la toile de cette version Cabrio reprenant la trame DS ! Une découvrable dont nous n’aurons hélas pas pu profiter, météo parisienne oblige !

profil DS 3 Cabrio restylee

arriere DS 3 Cabrio restylee

toit DS 3 Cabrio restylee

Statu quo à bord

Rien de bien nouveau dans l’habitacle, si ce n’est de nouvelles selleries. Nous retrouvons un intérieur dynamique, presque sportif, avec un volant trois branches à méplat, un bloc compteurs bien dessiné, et tout un bandeau ici en plastique noir laqué, que l’on pourra personnaliser.

contre-porte DS 3 Cabrio restylee

interieur DS 3 Cabrio restylee

sieges DS 3 Cabrio restylee

compteurs DS 3 Cabrio restylee

Ici aussi, on s’étonne de ne pas retrouver l’écran tactile de la cousine Peugeot 208, alors qu’il aurait tout à fait été le moment de lui intégrer… Ce système présente un graphisme démodé, une ergonomie moyenne, quand la qualité du son, même ici avec l’option HiFi, moyenne. La finition se montre hélas assez inégale, correcte en partie haute et parfois assez médiocre en partie basse. Dommage quand on sait à quel segment appartient la DS 3 !

habitacle DS 3 Cabrio restylee

console centrale DS 3 Cabrio restylee

levier vitesse DS 3 Cabrio restylee

Les passagers arrière seront correctement installés, et devront ici aussi composer avec des vitres arrière fixes. Le coffre présente lui un volume très correct pour la catégorie de 300 l.

places arriere DS 3 Cabrio restylee

coffre DS 3 Cabrio restylee

Un régal à conduire

Premier modèle de la gamme DS, la DS 3 a toujours misé sur son agrément de conduite, quitte à un peu délaisser le confort typiquement Citroën. Dès les premiers tours de roue, nous sommes surpris de voir à quel point cette petite DS est réglée comme une petite boule de nerfs ! Après la DS 4, nous trouvons en effet les pédales de frein, d’accélérateur et d’embrayage bien plus nerveuses (hélas, cela montre que l’embrayage manque un peu de progressivité, typique des «anciennes » PSA).

conduite DS 3 Cabrio restylee

En outre, la direction précise et incisive en fait une voiture agile dès la ville, comme sa cousine 208 peut l’être, avec plus de piquant, un régal ! L’échappement travaillé de cette version THP 165 ne fait que participer au plaisir de conduire cette voiture. Notons que deux nouveaux équipements dédiés à la ville font leur apparition : un système de freinage d’urgence automatique sous 30 km/h « Active City Stop » qui se déclenchera au dernier moment si un risque de collision est détecté, et la caméra de recul, bien utile pour ne pas abîmer les pare-chocs de sa jolie DS 3 avant d’attendre le bip strident du radar de recul !

roulage DS 3 Cabrio restylee

Une fois sortis de la ville, les premières impressions se confirment : cette DS 3 semble même plus « sensationnelle » que la 208 GTi (voir notre essai), pourtant bien plus puissante ! Tout est une question de réglages. En rapprochant cela à l’échappement, nous avons presque l’impression d’être dans une Mini Cooper S dans l’esprit (l’ancienne génération de l’Anglaise partageait le même moteur que la DS 3, en 175 ch puis 184 ch), sans trop faire de compromis sur le confort, ferme mais très vivable. Le THP donne alors envie d’augmenter le rythme, ce qu’il accomplit avec puissance mais de façon progressive, la boîte relativement longue amplifiant le phénomène.

DS 3 Cabrio restylee blanche

Sur le mouillé, pas de miracle, les 240 Nm du moteur turbocompressé (0-100 km/h en 7,5 s) peuvent rapidement mettre à mal la motricité, sans que cela soit dramatique. Sur la bien connue route des 17 tournants de la Vallée de Chevreuse, la voiture se révèle très agile (poids de 1 165 kg), quand le moteur vivant reprend avec vigueur. Nous aurions tout de même aimé avoir un brin plus de ressenti dans la direction, chose peut-être plus travaillée chez Peugeot.

action DS 3 Cabrio restylee

Avec une telle efficacité et un moteur performant, la DS 3 ne craindra pas les longs trajets. Elle se révéla très agréable sur ce parcours, quand le THP se met agréablement en sourdine. L’insonorisation est bien travaillée, et semble meilleure que dans la 208, qui a sans doute rogné ce facteur sur l’autel de l’allègement…  Notre consommation moyenne aura été d’environ 9 l/100 km (5,6 L conso mixte constructeur, 129 g de CO2). Un chiffre à revoir à la baisse bien entendu pour une utilisation quotidienne, plus reposée.

Raffinée et dynamique, une DS 3 toujours convaincante !

Au final, DS nous présente un cocktail très réussi avec cette DS 3 qui se distingue très bien par son exclusivité et ses sensations de conduite (notamment dans cette version très cohérente Cabrio e-THP 165 facturée 26 150 €) de la paisible mais confortable C3 et de la moderne et bourgeoise 208.

plusieurs DS 3

Tout comme la DS 4 (voir notre essai), notre bonheur aurait été total si la DS 3 avait embarqué l’écran tactile de sa cousine au Lion… Certes, elle s’est mise au goût du jour sur certains aspects, néanmoins appartenir à LA marque haut de gamme du groupe devrait lui offrir tout ce dont le groupe propose de mieux ! Visiblement, il faudra faire preuve d’encore un peu de patience…