Essayée pendant quelques dizaines de kilomètres et en différents milieux (autoroutier, routier et urbain), le temps passé derrière le volant de l’auto m’a permis de me faire une petite idée de ce que valait une Citroën DS3 HDi 1.6 l 90 ch FAP.

A l’extérieur

la citroen ds3 en vue 3/4 avant

Quel look ! Les designers de Citroën ont fait un magnifique travail sur la DS3

Sortie l’année dernière, la DS3 est toujours dotée d’une ligne actuelle et séduisante. Ici dans un rouge aden et un blanc opale pour le toit, le rendu est magnifique. Les jantes 17 pouces Bellone blanc diamanté et le centre de roue rouge viennent couronner le tout. On regrettera simplement que les traits ne soient pas un peu plus incisifs, ce qui aurait permis de rendre la voiture moins ronde dans ses formes mais ce n’était pas l’objectif de Citroën car une bonne partie de la clientèle visée était féminine.

A l’intérieur

Regardée de nuit, on peut difficilement se rendre compte de l’aspect de la laque brillante blanche qui a été appliquée sur le tableau de bord mais on est déjà conquis. Pareillement, le compteur des kilomètres par heure est splendide, la couleur de l’éclairage, blanche, rend très bien. Par ailleurs, l’espace est satisfaisant pour le segment qu’occupe la DS3, c’est mieux que sa concurrente la Mini. On n’a pas l’impression de se sentir à l’étroit.

Confort

Equipée de pneus neige Contact, on a pas le même confort qu’avec les jantes de 17 pouces habituelles. Le résultat est que les défauts de la route se ressentent d’avantage. C’est finalement un bien pour un moindre mal. Difficile de juger donc, mais le confort n’a pas eu l’air d’être remarquable.

Au volant

Sur autoroute le moteur tient la route. En pesant une tonne, il est logique que le moteur 1.6 litres de 90 chevaux soit suffisant. Les reprises ne sont pas excellentes mais acceptables. On peut effectuer un dépassement, accélérer en montée à 110 km/h malgré les quatre passagers.

Sur route il est difficile de maintenir les 90 km/h comme l’on se trouve en-dessous de 2 000 tours/min et la pédale d’accélération se retrouve un peu difficile à doser…

Du côté urbain, on apprécie la qualité du freinage et le passage en douceur des vitesses.

Impression générale

Au final, la DS3 a l’air d’être une voiture capable de s’aventurer partout que l’on utilisera sans problème au quotidien, sans parler qu’on prendra plaisir à la regarder. Pour les conducteurs circulant souvent sur autoroute, la version 110 chevaux sera plus agréable.