Avec son X5 puis ses X3 et X1, BMW a été le pionnier pour faire rimer SUV et dynamisme. Le terme SAV (Sports Activity Vehicles) était né. Depuis 2003, il s’est vendu plus d’un million de X3 dans le monde.

essai BMW X3 xDrive 35d

Alors que BMW a décliné son X3 en SAC (SAV-Coupé) avec le X4, il en a profité pour faire évoluer le X3 au même moment. Le but étant de se mettre à jour face à la concurrence sans chagriner les aficionados. Abcmoteur a voulu en savoir plus.

Un look plus fin et dynamique

La deuxième génération du X3 apparue en 2010 montrait une nette montée en gamme du SAV phare de BMW. Aujourd’hui, le style est discrètement retouché. Aussi, les phares – full LEDs sur notre version – s’affinent légèrement, et gagnent en largeur pour rejoindre la calandre, comme sur les tous les derniers modèles de la marque. Les naseaux de belle dimension sont davantage mis en valeur par un cadre chromé agrandi.

BMW X3 xDrive 35d

optique full led BMW X3 xDrive 35d

Le bouclier est également légèrement redessiné dans sa version « traditionnelle » comme celui de notre finition M-Sport. Les prises d’air latérales s’orientent maintenant vers l’extérieur, et sont plus étroites et hautes. Les rétroviseurs s’affinent et intègrent désormais les répétiteurs de clignotants quand le bouclier arrière « standard » s’est vu redessiné. Les feux arrière en L typiquement BMW sont inchangés. Quelques nervures sur le capot et le profil sont sinon toujours présentes pour muscler l’engin.

vue 3-4 arriere BMW X3 xDrive 35d

feu arriere led BMW X3 xDrive 35d

Au final, le X3 évolue doucement : cette nouvelle face avant très agressive le rend aussi plus élégant. Un résultat réussi, notamment dans cette version au look viril, combiné à une belle teinte bleu nuit, même si nous aurions bien aimé plus de changements sur la poupe…

Un intérieur (très) légèrement peaufiné

Oubliez l’habitacle peu valorisant de la première génération… Le X3 bénéficie depuis 2010 d’un habitacle en accord avec son positionnement premium. Peu de changements sur ce restylage si ce n’est une console centrale désormais noire laquée et le dernier système iDrive à pavé tactile dont le X3 n’avait pas encore droit.

planche de bord BMW X3 xDrive 35d

poste de conduite BMW X3 xDrive 35d

De nouvelles selleries et inserts décoratifs apparaissent également. Tout béhémiste ne sera pas dépaysé par un habitacle bien présenté, très bien fini et à l’ergonomie sans faute. Nous avons personnellement été tout de même étonnés de la position de conduite fondamentalement haute, (il s’agit d’un « SUV » certes, mais aussi d’une BMW…) et aurions peut-être aimé davantage d’amplitude de réglage en hauteur.

interieur BMW X3 xDrive 35d

contreporte BMW X3 xDrive 35d

Les passagers à l’arrière seront très à l’aise, espace aux jambes, aux épaules, à la tête sont largement dimensionnés ! Le coffre, pouvant bénéficier de l’ouverture électrique « au pied » Smart Opener présente un volume très correct de 550 L, jusqu’à 1 600 L banquette (fractionnable 40/20/40) rabattue.

coffre BMW X3 xDrive 35d

La crème de la crème des diesels ?

Notre X3 était doté du plus puissant moteur de la gamme, à savoir le six-cylindres diesel (eh oui…) 3.0 biturbo de 313 ch. Ce moteur haut de gamme épaule deux nouveaux quatre-cylindres 2.0 L de 150 et 190 ch que l’on retrouve pour le moment sur le X4, la Série 2 depuis peu et… la Mini Cooper SD (voir notre essai). Insonorisation, vibrations, sont parait-il en grand progrès, Adrien avait été séduit par ce moteur dans la Mini.

BMW X3 xDrive 35d restyle

Sur notre 35d, la puissance est largement suffisante pour tracter les 1 935 kg de la bête… Le couple de 630 Nm impressionne dès les bas régimes : le X3 repart « comme une balle » sans le moindre effort. Nous voilà vite collés au siège en toute décontraction… Associé à la brillante BVA8 ZF et à la transmission intégrale xDrive, notre SAV accélère de 0 à 100 km/h en 5,2 s… Souvenez-vous, c’est le temps qu’il fallait à une… M3 E46 en 2001 !

roulage BMW X3 xDrive 35d restyle

Ayant testé le moteur concurrent de chez Audi en 320 ch sur l’A7 Sportback, nous avons pu comparer… Le moteur BMW se montre un brin plus rugueux à bas régime même si le fonctionnement « diesel » (bruit, vibrations) est très bien filtré. Tout comme son rival, le moteur du X3 accepte volontiers d’atteindre 5 500 tr/min pour le lyrisme… quand la puissance maximale est atteinte à 4 400 tr/min, valeur tout de même élevée pour un diesel ! Le moteur présente une allonge, une rondeur et quelques accents sonores qui évoquent ses homologues essence…

Son couple camionesque s’associe à merveille avec la boite auto 8 ; il peut notamment palier à quelques lenteurs en conduite dynamique. Notons qu’il sera toujours nécessaire de tomber quelques rapports aux palettes lorsque le rythme augmente, la boite ne le faisant pas d’elle-même. Voilà qui augmentera le frein moteur, et soulagera les freins qui ont fort à faire… Le moteur incite alors à hausser le rythme ; est-ce que le comportement suit ?

X3 xDrive 35d restyle

Tout est une question de point de vue… Bien aidé par sa redoutable transmission intégrale xDrive qui permet de transférer jusqu’à 100 % de la puissance à l’avant ou à l’arrière, en privilégiant l’arrière, et une suspension pilotée qui propose un mode sport raffermi, la voiture accepte de hausser le rythme. Elle le fera sans problème, de façon très neutre. Mais, le poids élevé et le centre de gravité haut se rappellent vite à notre bon souvenir : un léger roulis se fait tout de même sentir et on ne prendra pas vraiment de plaisir à pousser ce X3 dans ses retranchements, avec notamment une direction ferme et précise mais peu informative… Néanmoins, il n’est pas fait pour cela !

profil X3 xDrive 35d restyle

Sur autoroute, le couple conséquent permet d’abréger les dépassements à leurs moindres expressions… quand on se délectera du régulateur adaptatif, équipement se généralisant avec bonheur. De quoi apprécier le système audio optionnel Harman Kardon très séduisant lors de l’écoute d’un support externe ou d’un CD.

Une fois en ville, la caméra 360° Birdview est d’une aide très précieuse pour appréhender le gabarit assez important du X3 (4,66 m), notamment dans les manœuvres et parkings souterrains… La direction se montre hélas assez lourde sur ce terrain, une ultime preuve que le X3 préfère les grands espaces… En mode Confort, la suspension pilotée absorbe très bien les irrégularités, ce qui est très appréciable, même si elle sera trop souple une fois sur route…

X3 xDrive 35d phase 2

Notons les phares « Adaptive LED » qui sont à la fois directionnels et « évitent » de nuit les autres véhicules : les pleins phares restent alors un maximum activés quand le faisceau se divise et évite d’éblouir les autres usagers. Un système dans l’esprit du Matrix Led d’Audi, même si ce dernier est bien plus perfectionné (diodes indépendantes pour les feux de route).

La vidéo de l’essai

Le roi des SUV ?

Avec un restylage discret, mais réussi, le X3 va pouvoir continuer sa jolie carrière sans s’inquiéter. Doté d’un bel agrément de conduite, d’un haut niveau de technologie et d’un habitacle bien présenté, il en a les moyens. Et il faudra également les avoir les moyens, pour se l’offrir ! Le X3 xDrive 35d démarre à 60 400 € et culminait dans notre finition M-Sport suréquipée à plus de 81 000 €… On peut se demander alors si le 30d 258 ch n’est pas suffisant, plus en rapport avec la vocation du X3 et permet d’alléger la facture de 4000 €.

X3 restyle xDrive 35d

Côté consommation, tout dépendra de votre pied droit… En mode Eco Pro, en s’attelant un maximum à l’éco-conduite et au fonctionnement du mode « roue libre », nous pouvons descendre à 7,5 L en ville, et 6/7 L sur route. Sur autoroute, l’aérodynamisme peu avantageux du X3 lui coûte 9 L au minimum. Notre moyenne de l’essai, effectué à divers rythmes, aura été de 9,7 L. Tablez en consommation moyenne en profitant de temps à autre des 313 ch sur 9 L, pour un maximum de 12,4 L en forte sollicitation.