Au mois d’octobre dernier, vous aviez le plaisir de découvrir l’essai exceptionnel de la nouvelle Audi R8 sur Abcmoteur. Revenons maintenant un peu sur terre en allant à la rencontre de la cinquième génération de l’A4 (la neuvième en comptant la 80 qui l’a précédée) qui ambitionne rien de moins que de devenir la numéro un du segment des familiales.

Audi A4 B9 3-4 avant-3

Que nous propose donc ce nouveau modèle qui semble, en apparence, bien similaire à celui qu’il remplace ? Pour le savoir, j’ai pris le volant de l’A4 à la fois en berline (2.0 TFSI 252 ch quattro S tronic) et en break (3.0 TDI 272 ch quattro tiptronic) aux alentours d’Aix-en-Provence. Embarquez avec nous !

Le sujet qui fâche

Je vous entends déjà dire que « rien n’a changé » avec cette nouvelle A4. Ma réaction était à peu près la même en ce qui concerne les lignes de carrosserie lors d’un premier contact statique. Toutefois, il faut prendre le temps d’apprivoiser une auto, qui plus est lorsque les changements se situent dans les détails…

Audi A4 B9 3-4 avant-2

En effet, les designers allemands n’ont pas eu pour mission de révolutionner l’allure de la berline fétiche d’Audi. Elle évolue par petites touches au fil des générations pour garder une certaine cohérence et ne pas trop déprécier les productions moins récentes. Concrètement, cela se traduit par l’arrivée en force de formes rectilignes. La fameuse calandre « single frame » aux coins biseautés et les optiques à led avec un décroché sur la partie inférieure sont les nouveautés les plus marquantes de la face avant.

Audi A4 B9 avant Audi A4 B9 avant-2 Audi A4 B9 calandre S line-3

De profil, même les plus férus auront du mal à jouer au jeu des sept erreurs ! Les rétroviseurs déplacés vers le bas, la nervure plus marquée parcourant le bas de caisse et les feux arrière s’étirant sur les ailes sont des indices pour repérer la dernière A4 dans la circulation. En revanche, la sensation est différente lorsque vous vous tenez à ses côtés. Ce petit quelque chose me faisant dire que la berline a nettement plus de présence m’a intrigué. Il s’agit en fait des proportions qui ont subtilement été revues ! La longueur passe à 4,73 m (+ 3 cm), la largeur à 1,84 m (+ 1 cm), tandis que la hauteur ne bouge pas d’un iota. Ce n’est pas le gabarit d’une A6 (4,93 m de long), mais une A5 est plus courte avec ses 4,71 m !

Audi A4 B9 profil-2

Audi A4 B9 retroviseur

Les rétroviseurs extérieurs participent à la maîtrise du CX (0,23 pour la berline, 0,24 pour le break)

Audi A4 B9 jante S line

Les feux arrière rappellent un peu ceux de l’A3 berline. Le petit décroché au niveau du feu de recul permet de les distinguer… et de faire un clin d’œil aux optiques avant. Le reste de la poupe demeure proche de la précédente A4.

Audi A4 B9 3-4 arriere-4 Audi A4 B9 feu arriere Audi A4 B9-6

Audi A4 B9 berline break

Les différences entre le break et la berline sont minimes : feux arrière légèrement arrondis, barres de toit, … Il est dommage qu’il n’ait pas été doté d’une allure plus dynamique et originale

En définitive, je retiens que si le style change peu, Audi réussit malgré tout à nous proposer une A4 qui ne laisse pas l’impression d’avoir en face de soi sa devancière maquillée à l’aide de quelques artifices. Le pari n’était pas gagné d’avance et ce n’est qu’un début…

Sa carte maîtresse ?

Oui, ce n’est qu’un début parce qu’à l’intérieur la nouvelle A4 met tout simplement une claque à sa grande sœur ! Oubliez la planche de bord imposante et massive, ici la présentation est aérée et respire la qualité comme Audi sait le faire !

Audi A4 B9 ouverture porte conducteur

A l’opposé de l’extérieur, l’intérieur a été dessiné à partir d’une feuille blanche. En prenant place à bord, un sentiment de quiétude s’installe naturellement. Les matériaux sont de très bonne facture, même en allant tâtonner les parties les plus basses. Le bandeau gris clair et les aérateurs parcourant en largeur la planche de bord légèrement inclinée vers le conducteur donnent de la prestance. Le pack S line ajoute un sympathique volant à trois branches offrant une bonne prise en main et une sellerie confortable faite de cuir et d’alcantara.

Audi A4 B9 poste conduite

Les aérateurs étirés en longueur font penser à la Volkswagen Passat (lire notre essai)

Audi A4 B9 volant S line

Audi A4 B9 sieges

L’écart technologique est flagrant. L’unique écran couleur encastré est remplacé par un autre de 8,3 pouces de meilleure qualité simplement posé à l’image de ce que fait Mercedes, notamment sur sa CLA (lire notre essai). Le tableau de bord est presque entièrement occupé par le virtual cockpit qui se généralise dans la gamme Audi après avoir été inauguré sur le TT (lire notre essai). J’apprécie particulièrement le soin apporté aux boutons de la console centrale. Les boutons évoquent le haut de gamme et sont agréables à manipuler.

Audi A4 B9 ordinateur de bord

Apple CarPlay et Android Auto sont intégrés pour profiter des applications de son smartphone (téléphone, navigation, messages, musique…)

Audi A4 B9 virtual cockpit Audi A4 B9 climatisation

Le tunnel central paraîtrait presque trop volumineux tant tout est épuré. Les passagers arrière sont bien installés et peuvent profiter de tablettes tactiles (sous le système Android) à bord du break. Elles peuvent accéder à un certain nombre de fonctions de la voiture comme la radio ou la carte. C’est une sorte d’ordinateur de bord déporté !

Audi A4 B9 S tronic

Audi A4 B9 places arriere

Audi A4 B9 coffre

Le volume de coffre est identique à une Série 3 : 480 l (+ 25 l pour le break)

Sans conteste, la marque d’Ingolstadt maîtrise son sujet ! Dès les premiers instants, l’habitacle de l’A4 sort du lot et se montre irréprochable. De bons prétextes pour démarrer la conduite !

L’Audi par excellence ?

Pour partir de la gare TGV d’Aix-en-Provence, je choisis une A4 Berline en Noir Mythic équipée du plus puissant des diesel disponibles, à savoir le 3,0 l TDI de 272 ch. Dans cette configuration, elle a presque des allures de petite A8. Les premiers kilomètres sur voie rapide vont dans ce sens. Le confort soigné, l’insonorisation réussie, les performances du six-cylindres et la foule de technologies dédiées aux aides à la conduite en font une « limousine de poche »…

Audi A4 B9

Pris dans les bouchons de fin de journée, le moment est idéal pour tester le pack Assistance Route comprenant notamment l’assistant embouteillage, de marquage au sol et de collision qui se révèlent très efficaces et rendent la conduite partiellement autonome. Il est ainsi possible, suivant les cas, de ne pas toucher à l’accélérateur, le frein ou le volant (voir vidéo en fin d’article) ! A noter tout de même que la loi impose de garder les deux mains sur le cerceau. Une obligation nécessaire, car le conducteur reste maître de son véhicule et que le système – qui m’a bluffé et séduit ! – ne peut pas tout prévoir.

Audi A4 B9 conduite

Audi A4 B9 dynamique

Sur la fin du parcours du premier jour, la route se rétrécit et devient sinueuse alors que la luminosité est presque nulle. Bien installé dans mon siège sport, je gravis avec facilité ce serpentin de bitume qui aurait pu effrayer une auto de ce gabarit. La direction offrant un très bon ressenti et de la précision se remarque et s’apprécie immédiatement. Le régime subit par l’A4 (jusqu’à 110 kg de moins) bénéficie au comportement qui sous ses aspects tranquilles ne laissait pas espérer une telle agilité. Autre petit agrément de cette partie nocturne : le Matrix LED. Il est possible grâce à lui de rouler en pleins phares sans éblouir les autres automobilistes. Une petite révolution pour la conduite de nuit !…

Audi A4 B9 dynamique-6

Audi A4 B9 dynamique-8

La suspension pilotée laisse le choix entre un grand confort ou un meilleur maintien de la caisse pour une conduite plus dynamique

Audi A4 B9 dynamique-9

Le lendemain, je troque mon TDI contre un 2,0 l TFSI de 252 ch qui est l’essence le plus costaud actuellement disponible en attendant la S4. Si le V6 diesel est séduisant, ce quatre-cylindres carburant au sans plomb se montre encore plus attrayant. Le bloc est presque inaudible et se fait entendre juste ce qu’il faut lorsque je grimpe dans les tours. La boîte automatique à double embrayage S tronic qui lui est associée est redoutable d’efficacité. Réactive et douce la plupart du temps, elle devient un jeu une fois le mode manuel enclenché. Un coup sur l’une des palettes solidaires au volant – peut-être légèrement trop petites – et le rapport passe en une fraction de seconde.

Audi A4 B9 dynamique-14

Le quattro (4 roues motrices) rassure lorsque la chaussée est glissante

Audi A4 B9 conduite-2

Audi A4 B9 compartiment moteur

5,8 s suffisent au 2,0 l TFSI de 252 ch pour atteindre les 100 km/h (5,3 s pour le 3,0 l TDI de 272 ch qui s’est révélé frugal bien que ce soit un V6)

Que ce soit avec la première ou la deuxième motorisation et en berline, comme en break, l’Audi A4 remplit, à mon sens, sa mission : vous transporter longtemps dans un petit cocon raffiné sans vous fatiguer. Les nombreuses aides (désactivables) la plaçant parmi les pionnières de sa catégorie en terme de technologies embarquées.

Ce qu’il faut en retenir

Les plusLes moins
– la présentation et finition intérieures
– les technologies embarquées
– agrément et facilité de conduite
– le design trop figé
– les tarifs qui s’envolent avec les options
Modèle essayéPrix (hors options)
logo audiAudi A4 Berline 3.0 TDI 272 ch quattro tiptronic BVA852 900 €
Modèles concurrentsPrix (hors options)
logo bmwBmw Serie 3 Restylage 2015 - 18BMW 330d 258 ch xDrive BVA8 – 49 750 €
logo mercedesMercedes Classe C 2014 - 18Mercedes C 250 d 204 ch 4MATIC BVA7 – 46 500 €
logo Jaguaravant Jaguar XE R-Sport 25tJaguar XE 25t 240 ch BVA8 – 42 900 €

Montez à bord !

En route pour les Gorges du Verdon !

Bonne sous tous les rapports ?

A l’issue de cet essai, je dois vous avouer que le modèle des Anneaux ne m’a laissé que peu d’opportunités de lui faire des reproches. Son habitacle est aux petits oignons, les moteurs sont plaisants et le châssis est à la hauteur. Que puis-je donc bien critiquer ?

Audi A4 B9 arriere-2

De façon subjective, il y a bien sûr le design trop similaire à la précédente A4 ! Un petit manque de fun aussi, ce petit quelque chose qui pourrait la détacher de cette rigueur germanique peut-être un peu trop omniprésente… Pour le reste, c’est bien son tarif qui pourra refroidir votre banquier : 68 410 € pour notre configuration avec le 3,0 l TDI 272 ch (les équipements sont listés en fin d’article) et 60 450 € avec le 2,0 l TFSI 252 ch sachant que le break demande une rallonge de 1 700 €. Cela étant, la concurrence représentée par les BMW Série 3, Mercedes Classe C et Jaguar XE n’est pas moins onéreuse, à l’exception de l’Anglaise (lire notre essai).

Fiche technique Audi A4 Berline 3.0 TDI 272 ch quattro tiptronic finition Design Luxe

Informations générales
Commercialisationseptembre 2015
PaysAllemagne
Carburant/énergiediesel
Prix du neuf52 900 €
Mécanique
Cylindréesix-cylindres 3,0 l turbo
Puissance270 ch de 3 250 à 4 250 tours/min
Couple600 Nm à 1 500 à 3 000 tours/min
Transmissionintégrale (4×4)
Performances
Vitesse maxbridée électroniquement à 250 km/h
0 à 100 km/h5,3 s
Consommationcycle mixte : 4,9 l aux 100 km
Rejets de CO2129 g/km
Poids et mesures
Poids à vide1 735 kg
DimensionsL : 4,73 m / l : 1,84 m / h : 1,43 m
Réservoir58 litres
Volume de coffre480 litres
Pneumatiques AV/AR245/40 R18 – 245/40 R18

Equipements Audi A4 Berline 3.0 TDI 272 ch quattro tiptronic finition Design Luxe

> En série :

  • Rétroviseurs extérieurs électriques, dégivrants et buses de lave-glace dégivrantes
  • Applications décoratives en aluminium Ellipse
  • Volant cuir sport multifonction à 3 branches (avec palettes sur les boîtes automatiques)
  • Appuis lombaires électriques
  • Sièges avant sport avec réglage électrique
  • Sièges & sellerie : cuir Milano
  • Audi virtual cockpit
  • Caméra de recul
  • MMI Navigation plus
  • Audi sound System
  • Double vitrage
  • Direction dynamique

> En option sur notre modèle d’essai :

  • Affichage tête haute : 1 190 €
  • Pack Assistance Route : 1 800 €
  • Pack Assistance City + Pack Assistance Stationnement : 2 600 €
  • Audi Matrix LED : 2 300 €
  • Châssis Sport avec amortissement piloté : 1 190 €
  • Bang & Olufsen sound system avec son en 3D : 1 030 €